Revolutions sociopolitiques angleterre – amerique – france – europe

Revolutions sociopolitiques angleterre – amerique – france – europe

Rappel CONTEMPORAINE Revolutions anglaise : XVIIeme siecle Royaume-Uni > Trois nations independantes avec des souverains differents, ferocement hostiles, voir haineuses les unes envers les autres : Angleterre, Ecosse, Irlande (Galles et Cornouailles ne sont pas independantes a cette epoque) Jacques Ier Stuart 1603 : Roi d’Ecosse + Roi d’Angleterre + Irlande > Un seul homme pour trois couronnes et trois nations (trois royautes separees) = ingerable En outre jusqu’en 1802 (traite d’Amiens) les souverains britanniques pretendent etre d’abords souverains de France, d’Angleterre, d’Ecosse, d’Irlande (par ordre d’importance decroissant)

Par ailleurs, jusqu’au XVIIe s, en Angleterre ont dire Le Roy (The King, allemand Koening au XVIII) A Paris on prononce : le Roue A Londres on prononce : li Roi (Gardes ecossais pour les roys de France jusqu’au XVIe et au XVe s, soldats ecossais dans les troupes de Jeanne d’Arc) Charles Ier Stuart Roi a son tour de ces nations (peuples) en 1625. Le parlement de Londres Assemblee de notables (nobles et bourgeois) designes presque par cooptation mutuellement se choisissent. Les craintes du parlement Que le Roy : Decident des convocations et dispersions du Parlement

Decident des lois, des impots et taxes Decident de la paix et de la guerre Leve (recrute) des

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
forces armees Les maintienne aussi en temps de paix Fasse la guerre sur terre/sur mer Guerre civile et Revolutions (1642 – 1649) En Angleterre avec dommages collateraux en Ecosse et en Irlande, l’armee royale (the cavaliers) avec Prince Ruprecht, l’armee du parlement (the Round heads) Le Parlement a demande a Cromwell de former une nouvelle arme parlementaire The New Model Army Charles Ier captif, s’enfuit a l’ile de Wight, puis en Ecosse dont il est Roi.

Franc masson

Les Ecossais le vendent aux Anglais puis tentent de la liberer mais echouent. Janvier 1649 : Charles I juge, condamne, execute sur la place du palais de White Hall a Londres. [Ou maintenant au printemps se deroule « Trooping the Colors » ceremonie symbolique annuelle de remise de drapeau aux regiments royaux par le souverain] L’armee, nouveau model, fidele a Cromwell, des soldats specialement instruits, the agitators, y maintiennent la motivation. Cromwell se debarrasse des parlementaires qui ne lui conviennent pas. L’armee nomme ceux qui lui plaisent. > Finalement, plus de parlement.

La politique de Cromwell : Lois religieuses stricts, rigoristes (Cromwell n’est pas catholique) : ni travail, ni loisirs, le dimanche. Theatre, danse, musique INTERDITS. Vetements serieux pour tous (> et +) Cromwell decide du parlement et des parlementaires Cromwell decide des lois, impots et taxes Cromwell maintient une puissante armee (qui lui est soumise) Cromwell fait la guerre sur terre et sur mer (vs. Ecosse, Irlande, Pays Bas, Provinces Unis…) Cromwell fait alliance avec la France Cromwell re-autorise les hebreux en Angleterre. Ils y etaient interdits depuis le Moyen Age.

Cromwell realise pire que ce que voulait eviter le parlement par une revolution. Cromwell obtient le droit de choisir son successeur. 1658 : Cromwell decede de maladie > successeur, son fils : Richard Mais conflits politiques ingerables entre le nouveau Parlement et l’Armee. Richard abdique Risque de guerre civile Monk, un des deux generaux de Cromwell ramene du continent Charles II, fils de Charles I. 1660 : Restauration de la Royaute 1679 Habeas Corpus : demeurer en liberte, avoir un juge et un avocat, ne pas etre incarcere, avoir le droit a un jugement equitable. 689 : Jacques II devient roi mais le parlement lui reproche les memes intentions qu’ils craignaient de Charles I. En meme temps, les 2 filles de Jacques II craignent de ne jamais devenir reine car un petit frere vient de naitre. En outre, le gendre de Jacques II ne dedaignerait pas devenir roi chez les Anglais. 1689 : La glorieuse revolution anglaise (2ieme) Notre bon cousin Jacquot est chasse d’Angleterre, il va en France en exil et meurt. Le Parlement de Londres obtient se qu’il veut : The Bill of Right (la declaration des droits) tandis que les souverains perdent les droits, le parlement les obtient tous.

Fin XVIIe, debut XVIIe correspond au regne de Guillaume III Oranje-Nassau. Il est aussi Stathouder des Provinces Unis (Pays Bas). 1714 : Tous sont morts sans heritiers, Guillaume, Mary-Ane. Appel a des cousins Allemands (les princes du Hanoure, N-O de l’Allemagne) Georges I, II, III, IV souverains britanniques puis Victoria, Edouard VII, Georges V, Edouard VIII, Georges VI, Elizabeth II… The Great Pretender: Bonnie Prince Charlie Tres populaire mais toutes ses tentatives echouent militairement. Les Ecossais qui sont ses partisans sont vaincus. Les Irlandais qui en sont « fous » sont cruellement reprimes. XVIIe, XVIIIe, XIXe, XXe s. Le parlement Britannique a constamment etendu son pouvoir politique. Revolution americaine (L’avenement de la Revolution francaise ainsi que sa comprehension necessitent la connaissance des revolution britanniques d’Angleterre et d’Amerique) Britanniques en Amerique : Motifs Economie : Poissons : Saumons, harengs, morues Fourrures Plus tard : Tabac, mais, riz, coton Bien plus tard : Or (1847, 1848, 1849, 1885…) Ideologies (conceptions de la societe, du monde) Sectes : mot latin (secante, bissectrice, section) separation, differenciation. En grec = heresie. En hebreu = pharisianisme. En arabe = chi’isme.

Au sens ancien sectes n’est pas forcement pejoratif, mais, au sen contemporain c’est souvent pejoratifs et ca designe un groupe que l’on ne peut pas quitter sans risques. XVIe, XVIIe, XVIIIe, XIXe, XXe, XXIe siecles : les sectes se developpent notamment anglo-saxonnes (britanniques + germaniques). Beaucoup de sectes britanniques ont migres en Amerique. Exemple : 1620 : debarquement pres de la ou maintenant il y a Boston des Puritains > sectes Calviniste. (Jean Calvin, juriste de Noyen a Geneve) secte rigoriste (stricte, cf. Cromwell). Sauves du froid, de la maladie (carence alimentaire, avitaminose) de la faim par la premiere recolte de mais.

Instituion du jour de Remerciement ou jour de l’Action de Grace(s) ou Thanksgiving (Day) debut Novembre. 1636 : Ils fondent une petite ecole HARVARD On pourrait citer des dizaines d’autres cas sectaires. Ces sectes vont en Amerique pour echapper aux persecutions mais surtout parce que beaucoup sont convaincus que l’Ancien Monde (Afrique, Asie, Europe) est pourri (corrompu) par le mal, le peche, la faute, le diable, la perdition tandis que dieu aurait reserve un 2nd paradis (jardin d’Eden) pour les croyants les fideles authentiques. Une 2nde chance pour l’humanite = le nouveau monde (Amerique)

Revolution The Proclamation line : Qui interdit aux colons britanniques de partir ver l’Ouest (domaine Franco-Amerindien) 1774 : The Quebec : Projet de decret qui accorderait des droits aux Francais du Canada. Principaux evenements: The Boston Bloody Sunday ; The Boston Tea Party 1774 : Declaration des Droits 4 Juillet 1770 : The National Day (« Independante ») 1774 : Lexington-Concord The Continental Congress Philadelphia > Guerre Revolutionnaire Americaine The Volunteers of America, The Freedom Fighters, The Patriots, The Insurgents, The minute men

Termes synonymes designant les membres des troupes revolutionnaires etats-uniennes. Les troupes « independantes » sont souvent moins nombreuses que les troupes loyalistes (anti-independantes). Beaucoup preferent rester neutres. En outre il est difficile pour des combattants improvises. Beaucoup de deserteurs : Guerre en hiver tres dur Doute (combat-on pour les interets de quelques personnes appartenant a des milieux tres aises) Comment rester longtemps au combat quand on doit pour cela quitter la famille, sa ferme, son atelier, sa boutique… ? > Victoire independantiste pas assuree.

Donc necessite d’une aide de grande puissance Un independantiste (dont le propre fils combats dans le camp adverse) Benjamin Franklin (imprimeur, commercant, inventeur) arrive a Versailles en 1778. Volontaire francais (ex : Lafayette) combattent deja aupres des independantiste : l’argent, les navires, les armes, les munitions, les troupes Victoires navales, victoires terrestres contre les mercenaires britanniques (ex : 1781, Yorktown) 1783 : Traite de Versailles : Independance des USA reconnue. Chacune des 13 colonies souhaite devenir independante, finalement une sorte d’Associations les reunis.

Chacune voulait chez elle la capitale de cette reunion. Ou que cette capitale change chaque annee. Finalement une monnaie pour toute : le dollar. Une constitution, une capitale federale fixe dans un territoire n’appartenant a aucune des 13 colonies (Au depart, N-Y) : Washington District of Columbia. Ville concue par l’architecte francais L’ENFANT. Un president federal : le 1er, Georges Washington general independantiste qui avait la haine des francais. France et Revolutions Rappel 1601 : Naissance du futur Louis XIII 1610 : Deces de Henry IV 1614 : Majorite de Louis XIII 638 : Naissance d’Emmanuel Dieudonne, futur Louis XIV 1642 : Deces du ministre principal : Armand Duplessis Duc de Richelieu Cardinal « botte » 1643 : Deces de Louis XIII 1651 : Majorite de Louis XIV ; ministre principal Cardinal Mazzarin 1661 : Mazzarin disparait 1683 : Deces du ministre Colbert (famille remoise) 1710 : Naissance du futur Louis XV. C’est le dernier survivant de la descendance legitime de Louis XIV. Son 1715 : Deces de Louis XIV 1754 : Naissance du futur Louis XVI 1768 : Mariage avec Antonia (Marie-Antoinette), une des dernieres enfants de Maria-Therezia, Imperatrice d’Autriche (dont Hongrie) 774 : Deces de Louis XV par grande variole 1774 : Debut du regne de Louis XVI (petit fils de Louis XV) Corporellement : un geant pour l’epoque (1,96 m), tres muscle Moralement, intellectuellement, spirituellement, serieux, consciencieux, fidele, n’a jamais eu aucune maitresse meme avant son mariage, ni apres, travailleur, cherchent a se cultiver, s’interessant a tout (techniques, sciences) MAIS n’a pas ete forme a regner. N’est pas interesser par la puissance, la domination, le pouvoir. En outre contrairement a ces ancetres, n’est pas un chef de guerre. Opposition a Louis XVI

Parlements : Assemblees de legistes, juriste. Le principal etant a Paris. S’opposent constamment aux reformes (fiscales, sociales) souhaitees par la Monarchie. Les parlementaires protegent leurs privileges Ses freres: le Comte de Provence, futur Louis XVIII (1814/1815 > 1824) et le Comte d’Artois, futur Charles X (1824 > 1830). Ils repandent des pamphlets (des libelles) calomniateurs (presentant Louis XVII comme derisoire, incompetents, nul sexuellement) et meme ils paient des agitateurs politique afin de repandre des rumeurs a Versailles et surtout dans Paris, contre Louis XVI.

Les medias Dans Paris, au XVIIIe s. il y a de tres nombreux libraires, imprimeurs, editeurs (3 fonctions a la fois) Les nouvelles a la main Les feuilles volantes Les nouvelles ecclesiastiques : placardees aux carrefours de Paris, information politique contre le roi. Les canards : petits recueils populaires avec gravures. Les magasins : toutes sortes de revues destinees au milieu aise contenant plein d’information; exemple : « le magasin des enfants » ( Mot iranien, qui passe en hebreu « mahazan » qui signifie « rouleau qui sert a ranger les textes sacres )

La revue encyclopedique imprimee au Luxembourg. Le journal des scavans Les gazettes : informations politiques, diplomatique, militaires, economiques, mondaines, etc. Y compris beaucoup de revues feministes. Une tres grande liberte de presse a l’epoque de Louis XVI. [La revolution, anti-feministe, mettra conne ordre a tous ca]. Les lieux de sociabilite Les lieux de rencontres et d’echange d’idees sous Louis XVI : les cafes : on y consomme des sorbets, du vrai cafe (sans sucre, tres epais et non filtre), des boissons mousseuses et de la chocolate > PAS D’ALCOOL.

On y venait pour jouer aux echecs et lire la presse (on la lisait meme a haute voix en public puis la commentait). Les tavernes : ex « La taverne des epoux Ramponneau » , on y consomme beaucoup de vin. Souvent en dehors des barrieres de Pairs (sorte de douanes), ainsi on pouvait boire des boissons detaxees. Theatres et operas : tres populaires les treteaux des foires (commedia dell’Arte) les foires St Denis, St Germain, St Laurent Le Pont Neuf (le pont neuf en pierre de Paris) : le seul qui ne soit pas garni de maisons lateralement (moulins, joailliers, orfevres, bijoutiers… C’est donc un espace libre ou l’on se rencontre, discute, promene. Role tres important des chansons > fonctions politiques [memotechniques, chronometre les reactions chimiques] les clubs de lectures les salons litteraires les loges des FRIMASSONS : bourgeoisie, noblesse aisees. Reflexion sur l’etre humain en societe. Speculations. Reformer, regenerer, ameliorer > les etres humains en societe. Les francs-macons operatifs transforme la matiere brute en ? uvre elaboree en meme temps, il se considere lui meme comme matiere brute a perfectionner et imagine qu’il est un element utile dans le laboratoire, dans la matiere cosmique.

Nouvelles sensibilite rejet de la petite et de la grande Question (forme de torture) volonte d’une peine capitale breve : « guillotine » deplacement hors des villes des tueries (abattoirs) tolerance envers les differentes croyances nombreuses « Societes des Amis des Noirs » vs. l’esclavage (XVI, XVII, XVIIIe > periode pendant l’esclavage des blancs ne semble pas choquant et dure) hygiene : il semble alors que l’air, le soleil seraient necessaires en ville pour la sante > aerer, ensoleiller, les cites eloigner les sepultures des lieux ou habitent les humains, ex : 1786.

Desaffectation du cimetiere parisien des Saints Innocent. Nuits apres nuits, les charrettes emportent sinistrement les ossements exhumes. On les place dans les carrieres sous Paris (« catacombes »). La pensee analogique Exemples : les hommes feints ou automates perfectionnees par Vaucanson et Roberson > L’Etre humain serait-il une mecanique d’un autre style ? Les chronometres (ou garde-temps) developpes fin XVIIIe siecle volumineux, rares, tres couteux, reserves a la marine. A bord du navire, le chronometre garde le temps (l’heure) du point de d »part donc du meridien de depart.

En pleine mer on calcule l’heure (solaire) locale. En comparant les 2heures on « fait le point » i. e. que l’on sait a peu pres l’heure qu’il est. L’humain, voire le cosmos serai(en)t-il(s) des chronometres et dieu un grand horloger ? Les pyroscaphes de Jouffroy d’Abbans (epoque L. XVI, naviguant sur la Saone). L’etre humain ne serait-il pas un moteur a vapeur ? Il mange des aliments (combustibles) et en produit energie, force, chaleur, mouvements. Si on assimile l’etre humain a une mecanique, une machine, un objet, une chose (chosifier) il est reifie (RES = chose).

On peut donc remplacer un humain par un autre (interchangeable) ou le modifier sans scrupules, sans lui demander son avis (demande-t-on son avis a un objet ? ) voire l’eliminer, l’exterminer. Donc pensee terrifiante. Meme epoque : Developpement des Montgolfieres et des parachutes. Conquete l’air (animaux puis humains) Redecouverte du fluide electrique (flux). On se fait electriser en societe. Le phlogistique : corps mysterieux qui preexisterait dans la matiere et qui en permettrait la combustion. En faut on decouvre grace a Lavoisier : l’oxygene (comburant) et l’hydrogene (carburant) et l’azote (sans/vie).

Les LUMIERES donnent a penser aux philosophes fin XVIII en France, que rien n’est interdit aux humains. Ils pourraient TOUT comprendre dans le cosmos, TOUT accomplir de leurs projets. L’HOMME (+, >) serait ABSOLUMENT LIBRE en TOUS domaines. Maitre de son Destin. [En reaction, en Allemagne, le romantisme suppose que l’etre humain n’est pas libre. En opposition, mais limite, soumis a des passions, pulsions, esclave du destin, domine par des forces obscures, inquietes, mysterieuses, incomprehensible desquelles ils ne peuvent se liberer]. Meme epoque, 2 penses antagonistes :

Des Lumieres viennent l’esprit de la revolution francaise et surtout le 1er Empire francais. Du Romantisme vient le nazisme. (Au XIX, le Romantisme passe au Royaume Unis, puis en France sous une forme tres edulcoree et fini par se cantonner, limiter au domaine sentimental). Societe francaise fin XVIII Seigneurs : la plupart ne sont pas nobles mais ecclesiastiques et SURTOUT du Tiers Etats. Seigneurs = proprietaires meme d’un bien derisoire en valeurs ou en surface Feminin de seigneur = dame : damoiseau (petit seigneur), demoiselle (petite seigneur), dame (seigneur importante mais celibataire). de » = particule n’est pas synonyme de noblesse : indique l’origine (lieu, famille, ancetre) Les ordres ou Etats : le Clerge, ceux qui prient et travaille, la plus part sont pauvres ou tres pauvre Crises 1783 : La guerre d’Amerique a ruine l’Etat francais. La France a fourni soldats, armement, munition, navires, financement … a titre gratuit. La France est le pays le plus riche (la moitie de la monnaie s’y trouve) mais c’est l’Etat le plus pauvre (pas de finance viables). En tous cas a l’epoque de Louis XVI. 1787 : Crise frumentaire (crise du ble) > pain aliment essentiel (on consomme 1 a 2kg par jour).

En cas de penurie on panique or il y a des intemperies – peut etre dues a une eruption volcanique islandais (75% des islandais sont mort de faim) modifiant le climat et alterant des recoltes. En France, distribution du pain « du Roi » gratuitement > emotions frumentaires. On fantasme un pacte de famine destine a affamer le peuple, on imagine des accapareurs qui dissimulent les bles et les farines pour faire monter les prix (speculation). On fait appel a des pains de necessite (a base d’orge, d’avoine, de sarrasin, de seigle) et meme des pains de disette voir de famine.

Il intervient aussi une crise propre a Paris a propos des taxes sur les vins. En effet les parisiens ne tolere pas de payer le vin dans Paris plus chere que hors de Paris d’ou des troubles lorsque l’on tente d’entree dans Paris, du vin en fraude. A l’epoque de Louis XVI, comme l’eau semble tres polluee ou prefere consommer des boissons telles que cidre, bieres et vins. A l’epoque on cultive des vignes et on produit du vin partout en France. Ces boissons sont tres peu alcoolisees, 2 ou 3 degres. D’abord parce que l’on cultive la vigne la ou il y a tres peu de soleil donc des raisins peut sucres > des vins peu alcoolises.

En outre on ne sait pas controler le vieillissement des boissons alcoolisees. Donc on boit du vergue (vins tres jeunes et tres aigres). 1787 : Decision de convoquer les Etats Generaux (> assemblee des representants des 3 ordres). Il s’agit de trouver pour la France des solutions a la crise des finances de l’etat : Les cahiers de doleance : ils sont rediges par paroisse et par etats. Ensuite ces documents sont envoyes a Versailles mais la revolution francaise a fait qu’ils n’aient pas ete depouilles (ouverts) donc ils n’ont servis a rien (on a pu les lire, etudier qu’a notre epoque seulement).

Parmi les doleances les plus nombreuses evoque le refus de la milice : en effet en cas de guerre on faisait tirer au sort les hommes dans chaque paroisse i. e. que les hommes ainsi selectionnes devaient durant quelques jours monter la garde sur un point du littoral ou a un carrefour ou pres d’un moulin. A l’epoque de Louis XVI, on n’a pas fait appel a la milice (remarque : on pouvait autre fois s’engager tres jeune dans l’armee et avec un bout de charbon de bois on se faisait des fausses moustaches). C’est pourquoi encore maintenant aux Etats-Unis les amishes pacifistes porte la barbe biblique mais se rase la moustache. ] Les Etats Generaux se reunissent a Versailles pour mai 1789. Ils sont animes par une volonte d’acceder a une part de pouvoir politique. Sur ce point, noblesse, clerge, tiers-etats, il y a un semblant d’unanimite, il semble etre tous d’accord entre eux. En realite, les membres des trois ordres sont remplis d’hostilite, de rivalite, les uns envers les autres.

Pendant ce temps a Paris, des rumeurs sont repandus selon lesquelles Louis XVI preparerait une Saint-Barthelemy des citoyens, i. e. un massacre des parisiens (les parisiens sont plus de 600 miles alors que les forces armees royale sont derisoires en effectifs. Ces rumeurs viennent peut etre d’un des freres de Louis XVI. Il faut donc des armes pour se proteger. Au jardin du palais royal, des hommes au service des freres du roi conduisent la foule vers l’hotel des invalides ou il y a beaucoup d’arme mais pas de munition i. e. ils vont prendre la bastille ou il y a plein de munition.