Revision syndicat

Revision syndicat

Sociologie du travail Chapitre 6 Resume sur la syndicalisation: Dans un contexte de mondialisation, il y a 3 arguments qui justifient la perte de popularite des syndicats dans un contexte d’entreprise : 1. Les syndicats comme facteur de rigidite. Personne ne s’oppose au bien-etre des travailleurs, mais cependant, le syndicat a la mauvaise reputation d’etre trop rigide. Dans un milieu ou la concurrence est tres forte, une convention collective ne serait pas un frein a l’innovation et l’adaptation? 2. L’incapacite des syndicats a assurer la regulation des conditions de travail.

Du a la mondialisation et la decentralisation des entreprises, beaucoup d’entre elles utilisent la comparaison entre les etablissements, et grace a une strategie de financement, elles recompensent ceux qui performe et « punissant » ceux qui ont du retard, obligeant les syndicats a se plier aux exigences de l’employeur. 3. La desaffection envers les syndicats. La mondialisation change les regles du jeu. La presence de syndicats ne serait plus aussi pertinente que dans le passe du a une montee de l’individualisme, a un eclatement des formes de solidarite et a une desaffectation des employes envers les syndicats. cependant, cette tendance ne represente pas la realite en chiffre) **Il sera quand meme prouve

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
que ses 3 arguments ne soient pas toujours applicable dans certains secteur ou situation** En gros, la perte de popularite serait donc associee au nouveau fonctionnement de l’economie. Les syndicats se retrouvent dans une situation beaucoup plus complexe a gerer. Voici quelques pistes pour renouveler l’action syndicale : 1. Les experiences de partenariat patronal-syndical. Il y a deux approches. Premierement, l’approche a gains mutuels. La survie du syndicat depend de la capacite de celui-ci a developper un partenariat avec l’employeur.

Il y a la alors une attitude de collaboration entre employeur et syndicat afin que les travailleurs puissent assurer la competitivite de l’entreprise. Le syndicat devient alors une valeur ajoutee pour l’entreprise Deuxiemement, l’approche de mouvement social veut que le syndicat puisse trouver sa force dans un accroissement de sa capacite de mobilisation, le developpement d’actions dans les spheres economique, politique et sociale et la promotion d’un projet syndical articule autour d’enjeux sociaux et communautaires. Pour resume, la premiere met l’accent sur la capacite de dialogue, dans l’autre, sur la capacite de mobilisation. 2.

Les experiences syndicales sur le plan international. La reponse a la mondialisation. Des instances syndicales pouvant gerer plusieurs syndicats au niveau international. Seul point negatif : les differences culturelles se font parfois sentir entre syndicats de differentes regions, ce qui entraine souvent des complications. C’est pourquoi les employeurs ont souvent des opinions partages a propos des alliances syndicales internationales. 3. L’intervention syndicale dans la gestion des fonds de retraite. L’implication des syndicats dans la gestion des fonds de retraite pousse les entreprises a adopter des comportements socialement responsables.