RESUMES D OEUVRES

RESUMES D OEUVRES

Première partie. Samba Diallo est un enfant qui a été confié par son père, Le Chevalier, au chef de la tribu des Diallobé afin qu’il suive l’enseignement d’un sévère maître d’école coranique, Thierno. Ce dernier a très Vite repéré chez l’enfant des qualités exceptionnelles. Alors qu’il est arrivé à l’âge de se rendre à l’école européenne, les avis sont partagés: le chef des Diallobé hésite à l’y envoyer, le maître d’école le déconseille vivement et la Grande Royale, sœur du chef, y est au contraire favorable.

Suivant les recommandations de la Grande Royale (afin qu’il apprenne ? « vaincre sans avoir raison »), Samba Diallo fréquente l’école européenne, s’y montre excellent élève, apprend très vite et se voit proposer de poursuivre ses études à Paris. Seconde partie. isolement et son déc em or 15 rencontre Lucienne, Sv. ige to View antillais militant, avec bien-fondé de l’inter très mal son cultures. Il re-Louis, un avocat onfrontation et du À la demande de son père, il regagne l’A rique.

Il rencontre un homme, devenu fou après un séjour en Europe, qui lui propose de prendre la succession du maitre Thierno, décédé. Mais Samba Diallo a bandonné la pratique religieuse. Le fou poignarde Samba et met ainsi fin

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
à l’ambiguité de son aventure. Zango, 16 ans, enfant-soldat revient dans son village, à la fin de la guerre. Mais le re page retour du jeune homme ne fait pas plaisir à tous, en dehors d’un petit cercle de personnes, où figure en bonne place sa mère.

La rancune de la population est d’autant plus tenace qu’il a perpétré, aux côtés des rebelles, des actes abominables et odieux contre le village ; il a violé sa propre cousine, et tué de ses mains, des personnes ! Il avait beau plaider, pour sa défense, u’il fut enrôlé de force par les assaillants et sous l’effet de la drogue, rien n’y a fait ; les tentatives menées dans la foulée par de bonnes volontés pour sa réinsertion se heurtèrent à un mur d’indifférence.

Son propre père Gauzango, son oncle, les jeunes du village, le chef, les jeunes avec à leur tête Zakobi, tentèrent de le bouter hors de la communauté et écartèrent du revers de la main les actes de bravoure et les bonnes intentions que multiplièrent le jeune homme au bénéfice de tous. Contre mauvaise fortune, Zakobi fera bon cœUr ; il s’efforcera du plus profond de lui-même e renaître à un monde qui l’observe avec méfiance et y puisera de sacrées ressources pour condamner la guerre, lutter contre la spoliation, le vol et prêcher aux plus jeunes les vertus de la tolérance et de la paix.

Malgré tout, les relations entre le jeune homme et les gardiens de la tradition prennent une tournure inquiétante, au pont où le chef ose une tentative de meurtre contre le jeune homme ; la justice s’empare alors de l’affaire et exhorte le chef à se dépasser, « à donner une seconde chance à l’enfant » en œuvrant plutôt ? sa réinsertion pour les besoins de la 5 donner une seconde chance à l’enfant » en œuvrant plutôt a sa réinsertion pour les besoins de la cohésion sociale au sein de la communauté !

Les frasques d’Ebinto est un roman de l’écrivain ivoirien AMADOU KONE. Il décrit les problèmes de la jeunesse scolaire africaine. Les personnages impliqués dans cette oeuvre sont: Ebinto acteur principal, Monique, Bazié, Kaboré, Mireille. Ebinto, élève très intelligent en classe n’a pas su maitriser ses sentiments dès son entrée au collège. Sa vie sentimentale d’adolescence oscillait entre Monique et Mireille. Fort heureusement ses amis Bazié et Kaboré ont tenté de le conseiller à se mettre au travail en classe et d’oublier ses questions sentimentales.

Admis au BEPC, il ne pourra plus continuer ses études car il est pris au piège par une aventure d’une nuit avec Monique. Au meme moment, il reçut deux lettres: une de Mireille lui adressant ses adieux et l’autre de Monique l’informant de sa grossesse. Les parents optèrent pour la simple solution: l’union entre les deux enfants c’est-à- dire le mariage. Ebinto, revolté décida d’aller à la recherche du travail en ville. Il subit des dures épreuves avant d’erre recruté comme contre-maitre dans une société dans la foret. Monique le rejoignit plus tard.

Elle subira des traitements inhumains de la part de son mari jusqu’? l’accouchement d’un mort -né. L’aigreur diEbinto le rendit meme cruel dans la gestion des employés dont il avait la charge dans la société. Ayant obtenu son congé annuel,il décida de rentrer au village avec sa femme pour dans la société. Ayant obtenu son congé annuel,il décida de rentrer au village avec sa femme pour rendre visite aux parents. Au cours de la traversée nocture de la lagune, les conditions climatiques ont rendu la navigation très difficiles à tel pont que le navire chavira.

C’est là que le drame allait se passer: Ebinto échappa de justesse à la mort grace à des pecheurs et Monique se noya. Quelle triste aventure! Le corps de Monique fut transporté au village avec l’aide des pecheurs et enterré en présence des parents. A Alger, dans les années 1930. Un employé de bureau nommé Meursault – le narrateur – raconte, sur un mode où prime la sensation, comment il apprend la mort de sa mère, l’enterre uis, le lendemain même, noue une relation amoureuse avec une jolie jeune femme, Marie Cardona.

Meursault se lie ensuite avec son voisin de palier, Raymond Sintès, au point de prendre parti dans une vilaine affaire que ce dernier vient d’avoir avec des Arabes, parents de sa maitresse mauresque. nvité à la plage par Raymond, Meursault est entraîné dans une rixe au cours de laquelle il tue sans le vouloir avec un revolver, un des Arabes qui les ont suivis jusque-là. La seconde partie du récit débute après l’arrestation de Meursault : apprentissage de la prison, interrogatoires, visite de Marie et procès.

Les témoignages interprétés de façon accablante et l’attitude déconcertante de Meursault donnent de lui une image d’un monstre d’insensibilité. Meursault est condamné à mort, plus pour avoir eu des fréquentations contestables et n’avoir par 5 Meursault est condamné à mort, plus pour avoir eu des fréquentations contestables et n’avoir par pleuré à l’enterrement de sa mère que pour le meurtre de l’Arabe. Dès lors, il essaie de ne pas trop compter sur un pourvol en cassation et affronte lucidement le verdict.

Après avoir violemment refusé l’aide e l’aumônier, il parvient en paix avec le monde et lui-même, à accepter le rôle que la société lui fera jouer le rôle de son exécution. Jean Valjean, ancien forçat, frappé par la générosité de Mgr Myriel à son égard, essaie désormais de faire le bien autour de lui, mais son passé et l’inspecteur Javert le rattrapent malgré lui. Évadé de prison, Jean Valjean sauve la fille de Fantine, la petite Cosette, des griffes des aubergistes Thénardier, et se dissimule avec elle dans un couvent. Quelques années plus tard, le jeune Marius tombe amoureux de Cosette.

L’insurrection se prépare. Javert, surpris à espionner, est arrêté, mais Jean Valjean lui sauve la vie. « Déraillé il se suicide. Le petit Gavroche meurt héroïquement sur les barricades. Jean Valjean sauve Marius, sans connaissance, à travers les égouts de Paris. Marius découvre qui est Jean Valjean et, ayant épousé Cosette, l’éloigne de ce forçat. Mais apprenant tardivement que ce forçat lui a sauvé la vie, il se rend avec Cosette auprès de lul : Jean Valjean se meurt, dans la solitude et le chagrin, mais peut du moins « mourir comme un saint s, et eureux, ayant revu Cosette.

Au milieu du XIXe siècle, un traitant blanc et son acolyte débarquent sur l’une des côtes occidentales afi PAGF s 5 siècle, un traitant blanc et son acolyte débarquent sur l’une des côtes occidentales afin d’établir des liens commerciaux avec les autochtones. THÔGÔ-GNINI, le porte canne du roi, devient leur auxlliaire et s’enrichit grâce aux liens commerciaux qu’il réussit ? tisser pour son propre compte personnel avec l’Europe. un matin, N’ZEKOU, un petit planteur, pénètre chez THÔGÔ GNINI, il vient réclamer une dette de vingt fus d’huile de alme.

Dans un premier temps, THÔGÔ-GNINI feint l’oubli, mais une fois la reconnaissance de dette arrachée puis déchirée, il reconnaît les faits. NZEKOLl dévient alors menaçant et THÔGÔ GNINI appelle ses serviteurs à son secours. NZEKOlJ est arrêté. Le jour du procès de NZEKOLl. On s’aperçoit très vite que la plupart des témoins ont été menacés ou corrompus par THÔCÔ- GNINI. N’ZEKOU qui est finalement reconnu non coupable est relaxé, et THÔGÔ-GNINI écroué à sa place. Figaro, qui fut barbier et a repris du service auprès du Comte Almaviva (cf.

Le Barbier de Séville) est devenu le concierge du château. II doit épouser Suzanne, la soubrette de la Comtesse, mais, le jour même de leurs noces, des obstacles surgissent et semblent compromettre leur bonheur. Le Comte, dont l’autorisation est nécessaire pour célébrer le mariage, poursuit Suzanne de ses asslduités et menace de refuser son accord si elle ne cède pas à ses avances. Marceline, la gouvernante, a pour sa part des vues sur Figaro et lui intente un procès pour l’obliger ? tenir la promesse qu’il lui a faite de l’épouser, en échange d’une ancienne dette qu’il est incapabl 6 5