Resume le dictateur

Resume le dictateur

LE DICTATEUR Le film debute pendant la premiere guerre mondiale, avec un « gag » sur les missiles et un militaires (missiles nomme « la grosse bertha ») et le militaire qui se retrouve en difficultes pour manier les engins de guerre (differentes peripeties avec les mitrailleuses et les lances de grenades. On retrouve le combattant anonyme de l’armee de Tomania dans une cabane desaffectee qui sauve la vie d’un officier nomme Schultz en pilotant son avion. Suite a diverses peripeties, l’avion se retrouve a l’envers et s’ecrase. L’officier comprends que la guerre est fini et qu’ils ont perdus, le soldat quand a lui est envoye dans un hopital.

Celui restera 20 ans, en ignorant les changements qui s’operent autour de lui. Pendant ce temps la, Hynkel est devenu dictateur de Tomania et persecute les Juifs avec l’aide de ces deux ministres, Garbitsch et Herring. On retrouve le fuhrer en plein discours avec un langage incomprehensible (charabia), des gestes qui paraissent incontrolable et une puissance dans la lecture de son discours. A sa sortie de l’hopital, la victime amnesique retourne dans sa boutique de barbier dans le ghetto esperant retrouve tout ce qu’il avait laisse auparavant.

Il retrouve sa boutique dans un etat d’abandon et de salete.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Il se retrouve confronter a un policier qui ecrit juifs sur sa vitrine. Les policiers essayent d’arreter le barbier qui se defend du mieux qu’il peut, il fait la connaissance d’Hannah qui assomme un policier pour l’aider. Elle le cache dans sa cour et comprends qu’il s’agit du barbier absent depuis 20 ans. Elle lui dit de ce cache car les troupes de la mort vont venir le chercher. Il se retrouve alors encercle par la milice puis attache a un corde pour etre pendu sur un lampadaire.

Entre temps, Schultz est devenu un personnage incontournable du regime, il reconnait le barbier et ordonne a ses troupes de le laisser tranquille et lui accorde sa protection. Pendant ce temps, on retrouve Hynkel dans ses appartements avec differentes occupations tel que sont autoportrait fait par des peintres, l’observation de nouvelles inventions, redactions de courriers qui le rendent indisponible. Il planifie l’invasion de l’Osterlich, pays frontalier. Pour cette invasion, il lui faut obtenir un pret que seul un juif peut lui accorder, il decide donc d’arreter momentanement les persecutions subis par les juifs.

On retrouve le barbier dans sa boutique, les affaires vont mal, mais il s’eprend de Hannah. Le comportement des troupes de la mort change envers la population du ghetto. Garbitsch dit a Hynkel qu’il sera le maitre du monde, celui-ci ce retrouve seul dans son bureau a executer une choregraphie avec un globe terrestre qu’il tient entre ses mains et qui lui eclate au visage. Lorsque le pret par un juif est refuse, Hynkel decide de decimer les habitants du ghetto juif. Schultz remet en cause cette insertion dans le ghetto, le dictateur le fait arreter pour trahison.

Le barbier et Hannah s’apprete a sortir en amoureux, lorsqu’une voix retentis dans le ghetto, un discours de Hynkel menacant dans les hauts parleurs. On entend les troupes de la mort arrivees dans le ghetto. Lorsque les troupes se retrouvent devant la porte, un communiquer annonce que Schultz a ete arreter pour trahison, les troupes souhaite alors arreter l’ami de celui-ci, c’est-a-dire le barbier. Celui-ci s’echappe avec Hannah et se cache sur les toits. La boutique du barbier est en feu, quelque instants plus tard on vient les chercher pour les mettre en securite et les informes que Schultz s’est evade et refugie dans le ghetto.

C’est de la qu’il essaie d’organiser une sedition. Il demande aux habitants d’en sacrifie l’un d’eux pour la patrie via un tirage au sors en inserant une piece dans le dessert. Suite a divers echanges de part de pudding, tous repars sans prendre de decision. Le journal annonce l’evasion de Schultz et presente le barbier comme complice et souhaite l’interroger. Le barbier et Schultz s’evade par la toiture mais les troupes de Hynkel les attrapent apres une course poursuite sur les toits ; il envoie Schultz et son ami le barbier dans un camp de concentration.

Hannah pars avec son entourage a Osterlich et garde le contact avec le barbier en lui envoyant des nouvelles. Poursuivant son plan d’invasion de l’Osterlich, Hynkel invite au palais le dictateur Napaloni de Bacteria pour lui demander d’enlever ces troupes arme pres de la frontiere d’Osterlich. Lors de l’arrive de Napaloni, un combat entre lui et Hynkel s’installe pour montrer leurs superiorite en se mettant au premier plan chacun a leur tour, en ayant la chaise la plus haute en passant le premier par la porte… Apres un grand bal en l’honneur de Napaloni, les discutions concernant Osterlich commence.

Suite a plusieurs divergences, Hynkel accepte un traite en echange d’obtenir le retrait des troupes de Napaloni. Hynkel le trompe et envahit Osterlich. Hynkel celebre sa derniere conquete en prenant des vacances. Schultz et le barbier s’echappe du camp en emportant des habits militaires. Hynkel est confondu avec la barbier et il est arrete par ces propres troupes. Schultz et Hynkel se retrouve sur le chemin dans le costume de la milice, ils se retrouvent salues par les soldats. Le barbier est a son tour pris pour Hynkel. Schultz lui demande de faire comme si de rien n’etait.

Lorsque les chars d’assaut arriverent a Osterlich ils ont finit par gagner cette guerre. Garbitch fait tout d’abord un discours : « La victoire vient aux hommes qui la meritent, aujourd’hui les mots democratie, liberte et egalite ne servent qu’a duper les peuples, aucune nation ne progresse avec ce genre l’idee, elles arretent toutes forme d’actions c’est pourquoi nous avons decide de les abolir. A l’avenir nous demandons a tous les citoyens de servir avec l’obeissance la plus aveugle, nous n’acceptons de refus de la part de personne. Nous retirons les droits de citoyennete a tous les juifs et autres non ariens.

Ils sont inferieurs et comme tels ; les ennemis de l’etat. C’est un devoir pour tous les vrais ariens de les hair et de les meprises. Dorenavant cette nation est annexe a l’empire de Tomania et le peule de cette nation devra obeir aux lois Tomanienne etablit par le grand chef, le dictateur de Tomania, le conquerant de l’Osterlich, le futur empereur du monde… » Le barbier monte alors a son tour sur l’estrade : « Je sui desole, mais je ne veux pas etre empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquerir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chretiens, paiens, blancs et noirs.

Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les etres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur a notre prochain, pas lui donner le malheur. Nous ne voulons pas hair ni humilier personne. Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les etres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublie. L’envie a empoisonne l’esprit des hommes, a barricade le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misere et les effusions de sang. Nous avons developpe la vitesse pour nous enfermer en nous-memes.

Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques. Nous sommes inhumains a force d’intelligence, nous pensons beaucoup trop et nous ne ressentons pas assez. Nous sommes trop mecanises et nous manquons d’humanite. Nous sommes trop cultives et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualites humaines, la vie n’est que violence et tout est perdu. Les avions, la radio nous ont rapproches les uns des autres, ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonte de l’etre humain, que dans la fraternite, l’amitie et l’unite de tous les hommes.

En ce moment meme, ma voix atteint des millions de gens a travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants desesperes, victime d’un systeme qui torture les faibles et emprisonne des innocents. Je dis a tous ceux qui m’entendent : Ne desesperez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit ephemere de l’habilite, de l’amertume de ceux qui ont peur des progres qu’accomplit l’humanite. Mais la haine finira par disparaitre et les dictateurs mourront, et le pouvoir qu’ils avaient pris aux peuples va retourner aux peuples.

Et tant que les hommes mourront pour elle, la liberte ne pourra pas perir. Soldats, ne vous donnez pas a ces brutes, a une minorite qui vous meprise et qui fait de vous des esclaves, enregimente toute votre vie et qui vous dit tout ce qu’il faut faire et ce qu’il faut penser, qui vous dirige, vous man? uvre, se sert de vous comme chair a cannons et qui vous traite comme du betail. Ne donnez pas votre vie a ces etres inhumains, ces hommes machines avec un machine a la place de la tete et une machine dans le c? ur. Vous n’etes pas des machines !

Vous n’etes pas des esclaves ! Vous etes des hommes, des hommes avec tout l’amour du monde dans le c? ur. Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour. Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberte. Il est ecrit dans l’Evangile selon Saint Luc « Le royaume de Dieu est dans l’etre humain », pas dans un seul humain ni dans un groupe humain mais dans tous les humains, mais en vous, en vous le peuple qui avez le pouvoir : le pouvoir de creer les machines, le pouvoir de creer le bonheur.

Vous, le peuple, vous avez le pouvoir : le pouvoir de rendre la vie belle et libre, le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure. Alors au nom meme de la Democratie, utilisons ce pouvoir. Il faut tous pour nous unir, il faut tous nous battre pour un monde nouveau, un monde humain qui donnera a chacun l’occasion de travailler, qui apportera un avenir a la jeunesse et a la vieillesse la securite. Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir : ils mentaient.

Ils n’ont pas tenu leurs merveilleuses promesses : jamais ils ne le feront. Les dictateurs s’affranchissent en prenant le pouvoir mais ils font un esclave du peuple. Alors il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour liberer le monde, pour renverser les frontieres et les barrieres raciales, pour en finir avec l’avidite, avec la haine et l’intolerance. Il faut nous battre pour construite un monde de raison, un monde ou la science et le progres meneront tous les hommes vers le bonheur.

Soldats, au nom de la Democratie, unissons-nous tous ! Hannah, est-ce que tu m’entends ? Ou que tu sois, leve les yeux ! Les nuages se dissipent ! Le soleil perce ! Nous emergeons des tenebres pour trouver la lumiere ! Nous penetrons dans un monde nouveau, un monde meilleur, ou les hommes domineront leur cupidite, leur haine et leur brutalite. Leve les yeux, Hannah ! L’ame de l’homme a recu des ailes et enfin elle commence a voler. Elle vole vers l’arc-en-ciel, vers la lumiere de l’espoir. Leve les yeux, Hannah ! Leve les yeux ! »