Resume et persos du guepard

Resume et persos du guepard

Tomasi di Lampedusa y trace la vie de don Fabrizio Salina, un prince sicilien, au milieu des tourments revolutionnaires italiens du Risorgimento. Mais c’est surtout une histoire de la Sicile et de la transition entre un ordre ancien et un nouvel ordre. L’auteur s’est apparemment inspire de Giulio Fabrizio di Lampedusa, son arriere-grand-pere, pour creer le personnage de don Fabrizio. Les armes de ce dernier etaient un lion leoparde (c’est-a-dire passant a la facon du leopard [1]), que l’auteur a transforme en guepard « dansant » dans son ? uvre.

L’auteur a declare que les reflexions du prince Salina sur la societe etaient en realite les siennes[2]. A l’approche des celebrations du centenaire de l’unification italienne, l’auteur ressentait l’envie de parler de l’opportunisme qui avait selon lui essentiellement caracterise l’epoque, bien loin de l’enthousiasme que presente l’historiographie officielle italienne. Parfois presente comme un roman « reactionnaire », cet ouvrage est en realite tres critique sur les elites traditionnelles. Personnages principaux -Don Fabrizio Corbera, prince Salina (le Guepard). Il voit l’aristocratie s’effondrer mais ne fait rien pour s’y opposer.

Un personnage lucide et clairvoyant, dechire entre la nonchalance sicilienne de son pere et l’orgueil glace de sa mere allemande. Il ne peut se distinguer que par sa superiorite

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
intellectuelle : il a recu de nombreuses recompenses pour ses decouvertes en astronomie et en mathematiques, qui lui donnent l’impression illusoire de dominer encore le monde – il decouvre deux etoiles, inalterables dans l’imaginaire poetique, qu’il baptise des noms de Salina et de Svelto, l’un de ses chiens (« un braque inoubliable »), il est ainsi assure de laisser une trace derriere lui, car il sent sa fin approcher -. Tancredi Falconeri, neveu et pupille de don Fabrizio. Noble, il participe a la revolution garibaldienne puis rejoint l’armee reguliere. D’un caractere joyeux et plein d’esprit, il beneficie du soutien de son oncle. Selon Tancredi, « pour que tout reste comme avant, il faut que tout change », c’est ce qui l’amenera a suivre les evenements afin de conserver les avantages de sa classe. Il n’a donc rien d’un noble liberal, genereux et romantique: il trahit l’ideal aristocratique par ambition dans une societe qui bouge.

Volontaire et seduisant, il fait un riche mariage avec une parvenue, Angelica Sedara. -Don Calogero Sedara, riche proprietaire sicilien. Il est le maire du village de Donnafugata, situe sur les terres du prince et ou la famille Salina vient chaque annee en villegiature. Sedara represente la montee des forces nouvelles. Avare, parvenu et nouveau riche, intelligent et sans culture, il ecarte tout ce qui le gene sur le chemin de son ascension politique et sociale.

Marie a donna Bastiana, une creature superbe, mais « animale », il est a demi-mots soupconne d’avoir assassine (ou fait assassiner) le pere de celle-ci, Peppe Giunta, un metayer du prince, surnomme, en raison de son extreme salete, Peppe Merda. Il decouvre la courtoisie en cotoyant le prince Salina. Il juge naifs les aristocrates qu’il considere comme des moutons a tondre. Il se rejouit de l’ascension sociale que lui permet l’alliance de sa famille avec celle des Falconeri qu’il voit comme une bonne affaire.

Par ailleurs, il ne peut s’empecher d’envier les aristocrates au point de chercher a faire croire qu’il est baron del Biscotto. -Angelica Sedara. Elle est la fille de don Calogero Sedara et de donna Bastiana. Angelica est d’une beaute remarquable mais d’une « grace vulgaire ». Parvenue, elle a des pretentions a la distinction mais ses origines rustiques percent sous le vernis par exemple lorsqu’elle mange sa soupe avec sa cuillere « solidement empoignee a mi-manche » lors du diner chez les Salina.

Elle epouse Tancredi par interet selon le Prince Salina (« C’est une jeune fille comme les autres et qui veut faire un beau mariage; peut-etre meme est-elle un peu amoureuse de notre Tancrede… » dit-il). La sensualite et la beaute animale du personnage sont mises en avant a quelques reprises, par exemple quand il est fait mention de « sa croupe magnifique » . Au personnage d’Angelica correspond la figure antithetique de Concetta. Angelica n’a, en effet, aucune epaisseur psychologique, ni autonomie. -Concetta Salina, fille du Prince et cousine de Tancredi.

Elle apparait d’abord comme naive et placide mais aussi secretement passionnee dans les derniers chapitres. Elle est amoureuse de Tancredi, qui epousera Angelica. Cette union l’attriste mais elle s’efforce de faire bonne figure dans l’epreuve. Cette attitude noble tranche avec les reflexions opportunistes d’Angelica qui se demande pourquoi les filles Salina n’essaient pas de prendre l’ami de Tancrede, Cavriaghi a Concetta, lorsqu’elle constate que Concetta ne se rend pas compte de l’amour que celui-ci lui porte.

Elle manifeste de la force d’ame face aux epreuves et se revele plus realiste que ses freres et s? urs. Elle est emprisonnee dans sa reserve. Elle se rend compte qu’elle a voue sa vie a aimer Tancredi et que ce fut une perte de temps. -Pere Pirrone, jesuite. Il est devoue a la famille Salina mais faible, il ne sait pas dire non au prince. Il manifeste une vision claire de la situation politique en mai 1860, quand commence le recit, et met en garde le Prince contre le fait de suivre les Liberaux, en le prevenant que si la distribution des biens de l’Eglise ne suffit pas, on epouillera la noblesse. -Don Ciccio Tumeo, compagnon de chasse du prince lors de ses sejours a Donnafugata, il est d’origine modeste, mais tres attache aux Bourbons de Naples, grace a la generosite desquels sa mere a pu lui donner une education. Organiste de l’eglise de Donnafugata, il a son franc-parler et renseigne le prince sur les antecedents de la famille Sedara lorsque Salina envisage de marier Tancredi a Angelica.

Indigne par ce projet de mariage qui represente selon lui a la fois une mesalliance et une trahison, don Ciccio Tumeo prophetise « Ce sera la fin des Falconeri, et celle des Salina! ». Il vote non lors du plebiscite qui decide de la reunification de l’Italie et du rattachement a la maison de Savoie. En entendant les resultats annonces par don Calogero Sedara, le maire de Donnafugata (inscrits : 515; votants : 512; oui : 512; non : zero), il comprend que les des sont pipes. Bendico, le dogue allemand du prince qui est bien l’un des personnages principaux, de l’aveu meme de l’auteur. [3] Il est la du debut de l’? uvre jusqu’a la fin, le roman s’achevant sur la destruction de son cadavre empaille. Il represente la chute de la caste aristocratique et du Prince : le debut du roman le montre gambadant innocemment dans le jardin alors que l’orage vient puis la fin du roman alors que tout est consomme, le voit, empaille, mite, jete par la fenetre.