Resume de zadig

Resume de zadig

Resume de Zadig A Babylone, Zadig  est  un jeune  homme comble par la nature. Il est jeune, riche et beau. Il aime passionnement Semire et est sur le point de l’epouser. Zadig, optimiste, est persuade que le bonheur est possible. Helas, il ne va enchainer que desillusion sur desillusion. Orcan , jaloux de l’amour entre Zadig et Semire souhaite faire enlever cette derniere. Zadig  prend la defense de sa bien-aimee. Il parvient a chasser les ravisseurs mais est gravement blesse a l’? il. Durant sa convalescence , Semire l’abandonne pour epouser Orcan. Zadig se refugie dans les bras d’Azora, mais celle-ci se montre infidele.

Decu, Zadig decide de se consacrer a l’etude des sciences. Mais cette nouvelle activite ne va lui causer que des ennuis. Ses connaissances et la pertinence de son analyse lui valent de se retrouver en prison. Libere, il essaye de se consoler en s’adonnant a la philosophie. Il recoit chez lui les savants de Babylone. Mais ce succes suscite la jalousie du courtisan Arimaze, qui le fait incarcerer. Innocente, Zadig est libere. Il devient le favori du roi et de la reine. Tout semble lui sourire, mais son sort semble dependre du hasard. Il est nomme premier ministre

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
du roi Moabdar et reussit a mettre en oeuvre une politique eclairee.

Helas, c’est son bonheur qui va causer son malheur. Il tombe amoureux de la reine Astarte qui se montre sensible a ses sentiments. Menace de mort, Zadig doit quitter Babylone. Commence alors pour lui une periode d’errance. Sur le chemin de l’Egypte, il porte secours a une femme battue par un egyptien. Il tue celui-ci , est arrete comme meurtrier et vendu comme esclave. Grace a son habilete, sa science et sa sagesse, il devient l’ami de son maitre Setoc. Zadig parvient ensuite a faire abolir une coutume barbare appelee « le bucher des veuves ». Mais cette reforme  lui vaut la haine des pretres.

Lors d‘un souper a Bassora,  reunissant des convives de divers pays, les invites se querellent pour d’obscures questions de rites. Zadig parvient a les reconcilier en leur prouvant qu’ils sont tous du meme avis et qu’ils adorent le meme Dieu. Mais les pretres qui n’ont toujours pas accepte la reforme du « bucher des veuves » parviennent a le faire condamner. Il echappe a la mort grace a l’intervention d’Almona, une veuve qu’il a naguere sauvee du bucher. Setoc epouse Almona et Zadig envisage de rentrer a Babylone afin de revoir Astarte. En route, il est fait prisonnier par le brigand Argobad.

Ce dernier  lui apprend qu’une rebellion a eclate a Babylone et que Moabdar est mort. Argobad le laisse partir. Zadig rencontre alors un pecheur qui, maudissant sa destinee, a decide de se suicider. Zadig l’empeche de le faire et lui fait rendre justice. Puis il croise des femmes a la recherche d’une plante destinee a soigner l’obesite de leur maitre Ogul. Zadig decouvre que la reine Astarte est parmi ces femmes. Zadig parvient a trouver le remede permettant de guerir Ogul et en echange, il obtient la liberation d’ Astarte. Astarte est recue triomphalement a Babylone.

Des combats doivent designer celui qui l’epousera et qui deviendra le nouveau roi de  Babylone. Zadig remporte le tournoi en desarconnant tous ses adversaires. Mais l’un des rivaux, Itobad, parvient a s’emparer de l’armure de Zadig et a se faire proclamer vainqueur a sa place. Desespere, Zadig erre sur les bords de l’Euphrate . Il rencontre Jesrad, un vieil ermite. Jesrad et Zadig concluent un accord : ils ne doivent pas se separer  pendant plusieurs jours. Au bout de quelques jours,  Zadig realise que l’ermite n’est autre  que l’ange Jesrad  qui a pris les traits d’un vieil homme.

L’ange explique a Zadig le sens de la vie : «  il est important de se faire a l’idee que le mal est un element necessaire a l’ordre du monde et a la naissance du bien. » Zadig n’est pas totalement convaincu et l’ange s’envole vers le ciel. De retour a Babylone, Zadig est confronte a une serie d’enigmes. Il les resout facilement. Il indique que c’est lui et non pas Itobad qui portait l’armure blanche lors du tournoi. Il est finalement retabli dans ses droits et peut epouser Astarte et devenir roi . Babylone connait alors une periode de prosperite et de bonheur … I/ LE BORGNE : Zadig = ‘le veridique’ en arabe, ‘le juste’ en hebreu.

Homme comble par la nature, Zadig est riche, jeune et beau. Il vit un amour reciproque avec Semire. Optimiste et heureux (? ), il enchainera par la suit que desillusion sur desillusion… Orcan : neveu d’un ministre ne possede aucune de ses qualites. Jaloux de l’amour qui lie Zadig et Semire, il veut la faire enlever. Cependant, Zadig la defend et l est gravement blesse a l’? il. Ne pouvant pas guerir selon Hermes, grand medecin de Memphis, il est destine a etre borgne et Semire le quitte pour Orcan. Zadig choisit donc d’epouser Azora (‘la brillante’ en arabe, Zorha = Venus) : bourgeoise a lus sage et la mieux nee.

Mais, elle aussi lui sera infidele puisqu’elle prefere les jeunes gens. II/ LE NEZ : Cador : le meilleur ami de Zadig (‘le tout puissant’ en arabe). Azora le preferait. Il lui conseille de faire croire a sa mort ; courte tristesse d’Azora. La fortune est leguee a Cador… Pendant le diner, ce dernier fait croire qu’il a mal et pour le guerir il faut le nez de quelqu’un mort la veille : Zadig. Azora va sans hesite couper le nez de Zadig qui se leve. III/ LE CHIEN ET LE CHEVAL : Decu, il s’adonne a l’etude des sciences mais elle lui causera pas mal de problemes… ses connaissances et la pertinence de son analyse le font aller en prison.

Libere, il se consacre a la philosophie. IV/ L’ENVIEUX : Il recoit alors les savants de Babylone mais cela causera la jalousie du courtisan Arimaze : (Arimane ou Ahriman : le principe du mal, oppose a Orzmud dans la religion du parsisme) surnomme ‘l’envieux’. Il veut nuire a Zadig. Ce dernier compose quatre vers qui entre les mains d’Arimane sont transformes et qui ont failli condamne son auteur. Epatant le roi Moabdar et la reine, il devient leur favori et le roi lui demande son aide pour des affaires et il est aussi son invite pour les divertissements. V/ LES GENEREUX :

Concours dans lequel le citoyen qui a fait l’action la plus genereuse est recompense. Le roi choisit Zadig car il a dit du bien d’un ministre qu’il venait de disgracier. Pour compenser, il offre 20 000 pieces d’or a tous les autres participants. VI/ LE MINISTRE : Nomme premier ministre, ses deux premieres affaires sont tout d’abord 30 000 pieces a donner au fils qui aime le plus son pere qui vient de deceder et ensuite, l’education d’un fils pour un mage des deux mages. VII/ LES DISPUTES ET LES AUDIENCES : Tout le monde le respecte, l’aime et le croit. Il est divinise.

Il a du succes pres femmes qui inventent de problemes pour etre avec lui. La premiere est la femme de l’envieux. Mais il prefere la reine Astarte. VIII/ LA JALOUSIE : Tout semble lui sourire mais son avenir depend du hasard et c’est son bonheur qui causera son malheur. En effet il tombe amoureux de la reine Astarte qui le couvre de cadeaux (depasse la galanterie). Le roi, ayant remarque des choses bizarres, donne l’ordre de tuer Zadig et d’empoisonner la reine. L’eunuque appreciant beaucoup la reine, la previent de ce qui se trame (un dessin car il ne sait pas ecrire).

Cette derniere avertit Zadig qui s’enfuit alors vers l’Egypte. IX/ LA FEMME BATTUE : Sur le chemin de l’Egypte, il porte secours a une femme qui se fait battre par un egyptien. Il le tue, est arrete comme meurtrier. X/ L’ESCLAVAGE : Vendu en tant qu’esclave a Setoc, Zadig parvient a devenir ami avec son maitre grace a sa sagesse et a son habilite. Il lui fait egalement se faire rembourser de l’argent qu’on devait a Setoc en portant l’affaire devant les juges : l’affaire de la pierre. Zadig et la pierre deviennent alors une grande recommandation dans l’Arabie. XI/ LE BUCHER :

Setoc : pas marie, beaucoup de droiture et de bon sens. Il adore l’armee celeste (sabeisme ou sabisme). Une coutume : le bucher du veuvage. Zadig fait abolir cette coutume ce qui lui vaut la haine des pretres. (Ressemblance avec les Lumieres qui veulent abolir la coutume qui cultives les prejuges, superstitions, etc. ). Il sauve par exemple Almona, la plus jeune veuve. Il devient alors le BIENFAITEUR de l’Arabie. XII/ LE SOUPER : Lors d‘un souper a Bassora (Balzora ou Basrah),  reunissant des convives de divers pays, les invites se querellent pour d’obscures questions de rites.

Zadig parvient a les reconcilier en leur prouvant qu’ils sont tous du meme avis et qu’ils adorent le meme Dieu. Mais les pretres qui n’ont toujours pas accepte la reforme du « bucher des veuves » le font condamner. XIII/ LES RENDEZ-VOUS : Condamne a etre brule, il n’y echappera que grace a l’intervention d’Almona. En effet, elle charma les quatre pretres et leur donna rendez-vous. Le soir, ils se retrouverent nez a nez ainsi que face aux juges. Ils sont donc punis et Zadig est sauve. Setoc et lu se promissent une « amitie eternelle » et Setoc epouse Almona. Zadig decide de regagner Babylone pour revoir Astarte.

XIV/ LE BRIGAND : Sur le chemin du retour, il se fait prisonnier par le brigand Arbogad. Ce dernier lui apprend les derniers evenements qui ont eu lieu a Babylone tels que la rebellion, la folie et la mort du roi Moabdar. Arbogad le laisse partir. XV/ LE PECHEUR : Zadig rencontre alors un pecheur qui, maudissant sa destinee, a choisi de se suicider. Zadig l’empeche de le faire et lui fait comprendre des choses ainsi qu’a lui-meme. XVI/ LE BASILIC : Zadig voient des femmes cherchaient un basilic pour guerir le seigneur Ogul (nom oriental a la mode, anagramme de ‘Gulo’ = ‘glouton’) de son obesite.

Il decouvre, plus loin, Astarte. Il propos au roi de le soigner en echange de la liberte de sa bien aimee. Elle lui raconte tout ce qui s’est passe depuis son depart : son enlevement, le mariage entre le roi et Missouf, la folie du roi par son oracle, la guerre civile, le brigand qui l’a prise et vendue a Ogul. XVII/ LES COMBATS : Astarte est recue triomphalement a Babylone. Des combats doivent designer celui qui l’epousera et qui deviendra le nouveau roi de  Babylone. Zadig remporte le tournoi en desarconnant tous ses adversaires.

Mais l’un des rivaux, Itobad, parvient a s’emparer de l’armure de Zadig et a se faire proclamer vainqueur a sa place. XVIII/ L’ERMITE : Desespere et errant sur les bords de l’Euphrate, Zadig rencontre Jesrad, un vieil ermite. Ils concluent un accord et Zadig accompagne Jesrad (accueilli chez un riche seigneur, il le vole ; accueilli chez un autre riche mais radin il lui offre ce qu’il a vole ; accueilli chez une modeste personne, il brule sa maison et ensuite chez une femme et son neveu, il tue ce dernier). Au bout de quelques jours, Jesrad devoile sa vraie personnalite : il est en realite un ange.

Il explique a Zadig le sens de la vie : «  il est important de se faire a l’idee que le mal est un element necessaire a l’ordre du monde et a la naissance du bien. ». Zadig n’est pas totalement convaincu et l’ange s’envole vers le ciel en lui disant : « Prends ton chemin vers Babylone ». XIX/ LES ENIGMES : De retour a Babylone, Zadig se propose a la derniere etape du Combat : une serie d’enigmes. Il les resout facilement. Il indique que c’est lui et non pas Itobad qui portait l’armure blanche lors du tournoi. Pour convaincre les juges, il le defie sans armure et remporte le duel.

Il est finalement retabli dans ses droits et peut epouser Astarte et devenir roi. Babylone connait alors une periode de prosperite et de bonheur … AUTEUR : Voltaire est ne en 1694. Il mourra a plus de quatre vingt ans et couvre une grande partie du XVIIIeme siecle. Son ? uvre est tres diversifiee : de la comedie a la tragedie, du dialogue au pamphlet, du journalisme au conte philosophique, de l’ouvrage historique au discours. Pourtant, ce sont principalement ses contes philosophiques qui ont marque la posterite alors qu’a l’epoque ils etaient simplement consideres comme des divertissements.

Il s’est toujours servi de ses ecrits pour appuyer ses idees et il est encore considere aujourd’hui comme le philosophe qui s’est impose a l’intolerance. LE LIVRE: Je classe ce livre dans la categorie CLASSIQUE (a partir de 13 ans, en general sur les conseils de votre professeur de francais ! ) Zadig, un jeune homme vivant a Babylone, a tout pour etre heureux : il est jeune, intelligent, beau et riche. Optimiste, il pense que le bonheur est possible mais il va vivre toute une serie d’aventures qui auraient bien pu le faire changer d’avis. Ses nombreuses qualites entrainent la jalousie de certains.

Il va etre trahi, decu, emprisonne… Puis la chance semble enfin lui sourire a nouveau et il devient le favoris du roi Moabdar. Malheureusement il tombe amoureux de son epouse, la reine Astarte, qui semble partager ses sentiments. Cette passion naissante va entrainer la perte des deux amants. Zadig deviendra esclave mais ses nombreuses qualites lui vaudront de devenir l’ami de son maitre et d’etre enfin libere. Apres bien des peripeties, il a enfin l’occasion de retrouver sa bien aimee, qui organise des combats pour designer un nouveau roi.

A nouveau le malheur s’abat sur Zadig et un de ses rivaux arrive a se faire proclamer vainqueur a sa place. Le jeune homme, desespere, rencontre Jesrad, un vieil ermite, lors de ses errances. Jesrad lui fait promettre de le suivre pendant plusieurs jours et de lui obeir en tout points. Apres un certain temps, Zadig realise que l’ermite n’est autre que l’ange Jesrad qui a pris les traits d’un vieil homme. L’ange explique a Zadig le sens de la vie : «  il est important de se faire a l’idee que le mal est un element necessaire a l’ordre du monde et a la naissance du bien. »

Zadig n’est pas totalement convaincu et l’ange s’envole vers le ciel. De retour a Babylone, Zadig est confronte a une serie d’enigmes pour prouver que c’est lui et non pas Itobad qui portait l’armure blanche lors du tournoi. Il est finalement retabli dans ses droits et peut epouser Astarte et devenir roi. Babylone connait alors une periode de prosperite et de bonheur … . J’ai aime ce livre : Ce conte philosophique, comme Voltaire l’a voulu, est tout d’abord divertissant. Si le nom de l’auteur peut en rebuter certains, ils oublieront vite que c’est un ouvrage « philosophique » en se plongeant dans les aventures mouvementees du jeune homme.

De plus, le conte permet d’aborder plus facilement certaines theses philosophiques. Ici Voltaire developpe la these de Leibniz selon qui il y a une harmonie preetablie par Dieu. Le mal present dans le monde n’est la que pour rehausser l’eclat du bien, et d’un mal decoulera toujours un bien. Le style vif et brillant, plein d’ironie vis-a-vis des prejuges de son temps, se conjugue a un art de l’ellipse. La vivacite de la narration, remplie de peripeties, traduit l’idee que l’existence est parsemee de changements, mais qu’elle est liee a son destin.

Le roman d’aventures est ainsi la forme privilegiee d’une vision du monde ou le poids du hasard determine en grande partie la destinee. ResumeVoltaire retrace les mesaventures d’un jeune homme victime d’injustice nomme Zadig qui fait l’experience du monde dans un Orient de fantaisie. Tour a tour favorable et cruelle, toujours changeante, la fortune du heros passe par des hauts et des bas qui rythment le texte : Zadig echappe de nombreuses fois a la prison et aux amendes car il a ete accuse a tort. En fin de compte, Zadig est nomme

Premier ministre du roi de Babylone, il s’avere etre un tres bon homme, finalement tres apprecie du roi, jugeant justement les gens, et non d’apres leurs revenus, comme le faisaient les autres ministres, c’est donc selon une justice equitable que Zadig travaille en tant que ministre du roi. Malheureusement pour lui, Zadig doit fuir le royaume de Babylone a cause de l’amour compromettant qu’il porte a la reine Astarte, decouvert par la cour. L’inquietude de Zadig nait et le pousse a croire que le roi daigne tuer la reine par simple vengeance.

Durant son voyage, Zadig rencontre divers personnages hauts en couleur, il connaitra differents sentiments tels que le desespoir et la souffrance et devra faire face a l’injustice et a la superstition, ainsi qu’aux dangers qui peuplent son errance a travers le monde, en esperant un jour retrouver Astarte. Il cherche a mettre en avant l’injustice qu’il a du endurer. Personnages [modifier] • Zadig : philosophe de Babylone, personnage principal de l’histoire ; • Semire : premier amour de Zadig ; • Orcan : rival de Zadig ; • Azora : deuxieme amour de Zadig ; Cador : ami fidele et confident de Zadig ; • Moabdar : le roi de Babylone ; • Astarte : reine de Babylone, dernier amour de Zadig ; • Setoc : maitre de Zadig esclave, en hebreu « tais-toi » ; • Almona : veuve, en hebreu Almana « veuve » ; • Arbogad : riche brigand ; • Jesrad : ange deguise en ermite. Zadig est le personnage principal et eponyme du conte. Son nom signifie « le veridique » en langue arabe et « le juste » en hebreu. Il est presente des le premier chapitre comme un homme tres vertueux, sans aucun defaut pour la societe de Voltaire.

Son meilleur ami Cador est un beau jeune homme, dont le portrait n’est pas precis. En arabe, Cador signifie « le tout puissant ». Le premier amour de Zadig, aupres de laquelle celui-ci croit vivre dans le bonheur, se nomme Semire. Mais celle-ci se revelera infidele ainsi que sa deuxieme epouse, Azora. La femme du roi Moabdar, son dernier amour, et qui lui fait perdre la raison s’appelle Astarte, une femme tres belle avec qui il se mariera a la fin du roman. Depuis le premier chapitre, Voltaire fait reference aux principes de Zoroastre, que Zadig observe.

Dans ceux-ci, le principe du mal est appele Ahriman – comme le courtisan envieux appele Arimaze au chapitre IV –, oppose au principe du bien Orzmud. L’archimage de Zoroastre est appele Yebor, anagramme de Boyer, nom de l’eveque de Mirepoix et ennemi de Voltaire. Zadig est avant tout une satire feroce des moeurs et des institutions du siecle des Lumieres. L’humour et l’ironie ont une place importante dans ce roman, car c’est par ce biais que Voltaire critique les apparences et la societe francaise de son epoque.