Résumé «À Calais, chez les radicaux sans frontières»

Résumé «À Calais, chez les radicaux sans frontières»

À Calais, chez les radicaux sans frontières», écrit par dénis dimension et aléas Vigoureux et publié le 28 août 2014, traite de « No Border une organisation d’activistes qui affirme qu’elle s’engage pour les migrants et trouve qu’ils devraient avoir le droit d’habiter où ils le souhaitent. Cet article est divisé en trois domaines thématiques dont le premier aborde l’histoire et des faits sur No Border. Selon les auteurs, le groupe a été créé dans les années 90 en allemande Ar des partisans de l’idée d’un monde sans frontières.

Aujourd’hui, certains différents secteurs p es pauvre qui sert d’sec pour la Grande-bretonne. Ah formé un grand ères anti net appartiennent ont à Calais, une ville ont la destination est ‘interne, No Border défenseurs, marin, est présenté. Venant d’une famille française socialement engagée, il explique que leurs actions sont dirigées contre l’EU et visent entraver sont travail. Le deuxième sujet concerne les relations de No Border avec d’autres organisations d’assistance et des politiciens.

D’après dimension et Vigoureux, No Border critique le fait prétendu que les autres organisations s’occupent seulement des besoins physiques tandis qu’eux se soucient des besoins sile toi eue nées page mentaux aussi. Les collaborateurs des organisations de secours,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
en revanche, pensent que No Border provoque des conflits sans aider les émigrés. Quand même, certains croient que No Border a réussi à consolider les droits des citoyens et migrants vis-à- vis de la police. Par contre, des politiciens comme manuels

aiguisa uniquement ont une mauvaise opinion de No Border. Aigus prétend que c’est un mouvement d’extrême gauche qui utilise les migrants à ses propres fins. Selon le Ministre causée, No Border donne aux émigrants des faux espoirs d’une vie en Grande-bretonne. D’ailleurs causée souhaite une coopération renforcée au niveau européen et justifie son point de vue en s’appuyant sur le nombre croissant d’immigrations illégales. Dans la troisième partie il s’agit des réponses concernant No border ou bien les conflits.

Les auteurs soutiennent qua cause de l’anonymat des militants il est difficile de les poursuivre en justice. Ces pourquoi entacha boucharder, la maire, a tenté de convaincre les citoyens de Calais de rejeter les camps de réfugiés en lançant un appel sur facob. En plus, les auteurs déclarent qu’une autre réponse était la fondation de « Sauvons Calais » un groupement de droite. Jusqu’ il n’ a eu que des disputes verbales, néanmoins, l’atmosphère est tendue. De surcroît, il y avait des combats entre les migrants pour certains territoires.