Restitution TA

Restitution TA

TCI Promotion 2014-2016 Lundi 26 Janvier 2015 Grégory LABEAU Aline EDWARD Emmanuelle WEMBA Ludovic RENAUD Morgan CHRISTOPHE or 8 Sni* to View Compte Rendu de la Taxe d’Apprentissage tous que nous sommes a peut près capable de nous présenter dignement devant les chefs d’entreprise de la Guyane. Chacun de nos enseignements est essentiel à notre évolution. SOMMAIRE Introduction Techniques de Commercialisation plutôt qu’à une autre institution scolaire ?

Pour notre projet nous avons utilisés la prospection téléphonique et direct. En sachant que plusieurs types de prospection existe, par mailing, publipostage, panneau publicitaire, événementiel l. ETAT DES LIEUX 1. Démarche comment la verser a notre département. Nous avions aussi des techniques pour arriver a contourner certains barrages placés devant nous par les responsables. La qualité de nos arguments, nos tenues, formaient aussi une force en notre faveur.

Faiblesses : Appartenant au département Techniques de Commercialisation, cela était parfois pour nous une faiblesse car c’était un motif de rejet de notre demande par certaines entreprises. Bien sur nos techniques n’étaient pas toujours au point ce qui était une faiblesse. Le temps jouait en notre défaveur car c’était tres court pour pouvoir visiter toute les entreprises vises. Opportunités : Nous avons eu l’opportunité d’avoir ne serais-ce

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
qu’un entretient avec un responsable avec certaines entreprises mais par manque de temps nous n’avons pas pue repasser dans toutes les entreprises.

Les patrons qui ne savaient pas que l’ont pouvais reverser la taxe a un organisme de son choix était bien sur pour nous une opportunité mais cela nous ne pouvions pas le avoir a l’avance. Menaces : Au seins des groupes formés en classe, les autres (concurrence) étaient une menaces pour nous ; car nous pouvions parfois renommer ce projet « A la conquete de la taxe pour 100 000 euros » et bien entendu, tout le monde veut gagner. Le partage du travail a été fait de la façon suivante – Jeudi 13 Novembre 2014 : Grégory LABEAIJ (conducteur et prospecteur) Aline EDWARD (prospectrice) Ludovic RENAUD (prospect ique) 2015 Aline EDWARD (prospectrice téléphonique) Ludovlc RENAUD (prospecteur) Emmanuelle OUEMBA-WES (prospectrice) Morgan CHRISTOPHE (absent) – Jeudi 15 Janvier 2015 Ludovic RENAUD (prospecteur) Emmanuelle OUEM BA-WES (prospectrice) Morgan CHRISTOPHE (prospecteur) 3. Propositions Nous avons élaborés pour cette partie un plan d’action qui regroupe un ensemble de questions : Quoi ? Que voulez-vous faire ? Quel est le but de votre projet ? ) Comme dit depuis le début, nous nous somme vu démarcher les entreprises pour récolter la taxe d’apprentissage. Pourquoi ? Cela implique notre motivation. Comme l’indique son nom, la taxe d’apprentissage est fait pour « l’apprentissage Cette taxe ous permet d’équiper nos salles de cours pour un enseignement encore meilleur comme des rétro ro’ecteurs, des climatiseurs, ordinateurs, salles sécuris , de nouvelles tables etc.

Quand ? Nous avons eu trois matinée destinées a la prospection, de 8H ? 12H, soit un total de 12H. Le jeudi était notre jour de propection. Où ? (portée géographique de votre projet) Notre prospection avait une dimension Local centré sur le centre ville, le littoral de Cayenne, Rémire-Montjoly ainsi que Matoury. Combien ? pour dire que nous avons réussi notre projet, notre but était de apporter a notre département la somme minimal de 4000 euros. Pour améliorer nos futurs prospections, nous avons énumérés dix points qui serait susceptible de nous aider : – Hiérarchiser les prospects en fonctlon de leur potentiel Ne pas se disperser; focaliser ses ressources sur les prospects qui rapportent – Soigner la qualité des fichiers de prospection – Ne pas délaisser le suivi & la fidélisation – Mieux planifier et organiser les activités de prospection – Faire un point régulier sur les activités de prospection Travailler sur des accroches attractives hefs d’entreprises n’étaient pas convaincus par nos arguments.

Malgré tout ces refus, il y avait certains chefs qui appréciaient le faite qu’on se soit déplacé pour faire cette démarche, mais pour certalns nous devions faire une lettre ou des e-mails pour expliquer plus précisément notre requête. Dans certaines entreprises, elles auraient été d’accord de nous accorder la taxe mais ils versaient déjà a une institution. Ce fut l’une de nos difficultés Pour la première prospection par téléphone nous avons pu d’être en contacte avec plusieurs entreprises.

Il est vrai que le face ? face reste l’une des communications les plus efficaces, ce qui rend la tâche plus difficile par téléphone, car il faut pouvoir capter l’attention du prospect qui prend le temps de nous écouter, pour lui expliquer en quoi cette nous serait utile dans le département Techniques de Commercialisation. Malgré cela certains n’étaient toujours pas intéressés par rapport aux mauvaises expériences eues avec des étudiants qui n’étaient pas sérieux.

La deuxième prospection sur le terrain était plus fructueuse que a première car malgré les entreprises qui ont refusés de signés la promesse de don, il y eu trois entreprises qui ont signé notre de document de promesse de dons. pour celle par téléphone les entreprises étaient plus réceptives ? notre demande, donc nous pouvions leurs apportés le document qui nous garantissait une promesse de don. Pour notre dernière prospection, nous devions récupérer les promesses de dons dont les entreprises avaient signés le document.

Mais des obstacles nous ont encore fait défauts, car les chefs d’entreprlses étaient absents, ce qui Mais des obstacles nous ont encore fait défauts, car les chefs d’entreprises étaient absents, ce qui fût très embêtant pour la récupération des dons sur le document officiel. 2. Apprentissage Cette collecte de taxe durant le mois de novembre, nous a appris à être assidus dans nos propos en étant plus claire. Elle nous donne notre première expérience en prospection en entreprlse, ce qui nous a permit d’être confronter au monde professionnel car entant que futurs commerciales nous serions amener à aller vers les autres.

Mais cela nous permet aussi de créer des contacts avec les chefs d’entreprises. Elle nous permet aussi d’entamer une négociation qui est avec les chefs d’entreprises, en utilisant des arguments pertinents, et ainsi de convaincre le prospect d’adhérer ce qu’on lui propose. La prospection par téléphone nous a appris contourner de barrages faite par les secrétaires. Mals aussl a mettre en valeur mon département en mettant en place des compris avec certaines entreprises ainsi nous pouvions capter l’attention du prospect, pour avoir par la suite une promesse de don.