Religion

Religion

La mondialisation amplifie le phenomene religieux car la globalisation est un rouleau compresseur, qui engendre un nivellement de la culture, une perte de l’identite collective, alors, du coup l’identite nationale, et plus encore l’identite religieuse deviennent comme un reflexe de survie pour retrouver des reperes. Toute religion implique une adhesion, un acte d’allegeance, qui a intrinsequement un caractere exclusif. Tout etre humain a un besoin du religieux, ce qui donne un sens au groupe et redonne une identite. I) Bref parcours sur les religions 1) les religions revelees

Elles ont toutes la meme finalite : apporter une lumiere dans les tenebres. a) le judaisme : 13 millions dans le monde. Lutte contre les religions paiennes, respect du prochain, respect de la liberte humaine. b) l’islam : 1 milliard 200 millions, dont beaucoup en Asie. Islam veut dire soumission a Dieu. En 612 : revelation du Coran a Mahomet par l’ange Gabriel en langue arabe, qui de ce fait, devient langue sacree. Le Coran ecrit apres la mort de Mahomet, a suivi l’ordre de la taille des versets (du plus petit verset au plus grand ou le contraire ! )

Sunnites = 90%, Chiites = 10%.. Il y a deux Djihad (Guerre Sainte) :

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
le petit Djihad qui est une guerre d’autodefense et le grand Djihad qui est une lutte contre soi-meme pour reduire le cote obscur de la Force. Au 11eme siecle, le dogme est fixe une fois pour toute. Depuis, l’Islam a cesse de se developper reellement. Ainsi les musulmans pour un grand nombre d’entre eux ressentent une frustration par rapport au monde occidental. Ce qui accentue les tensions avec les autres religions. Ils vivent actuellement une crise de la transition, un apprentissage difficile de la democratie.

La puissance occidentale est mal percue ; ainsi, la 1ere guerre du golfe a ete ressentie comme une intrusion des soldats occidentaux luttant depuis la terre sainte (l’Arabie Saoudite) contre des musulmans! c) le christianisme : 2 milliards. Dieu est un Dieu d’amour, Il est avec les hommes. les catholiques ont un etat, le Vatican. Cette centralisation tres poussee leur permet de tenir un role diplomatique dans la societe. les protestants avec trois grands ensembles : les anglicans, les reformes et les evangeliques. les orthodoxes. 2 ) les autres religions a) l’hindouisme : 900 millions, tres implante en Inde. b) le bouddhisme : 375 millions, surtout en Asie, pas de structure. c) les agnostiques et les athees : 2 milliards, soit 20% de la population mondiale. d) les **sectes comme la scientologie, …. Remarque du conferencier : il y a plus de Siks (nord de l’Inde) que de Juifs. Mais pourquoi parle-t-on plus des Juifs que des Siks ? Tout simplement parce que les Juifs se sont forges une identite tres forte. II) La guerre ? pour_ les chretiens, _la guerre est un mal.

Pour les Juifs, c’est Dieu qui mene la guerre. Et pour les musulmans, la guerre peut etre justifiee pour imposer le bien. On peut sacraliser la guerre, l’instrumentaliser, en utilisant les medias. Si on integre la dimension religieuse a un conflit, l’experience montre que ce conflit devient alors plus violent et plus sauvage _(cf les Balkans)_. Le conflit palestinien ? Est un conflit mineur au regard des effectifs des populations concernees. Mais il est l’exemple meme des impacts politiques enormes qu’un petit conflit regional peut generer !

Les religions sont des foyers de tension : chretiens contre juifs, juifs contre musulmans, musulmans contre paiens… toutes les combinaisons sont possibles! III) les religions peuvent-elles etre des facteurs de paix ? Oui, heureusement ! Elles peuvent etre des facteurs de rapprochement. Cf entre les chretiens, entre les juifs et les chretiens, entre les musulmans et les chretiens et depuis peu entre les juifs et les musulmans. IV) La laicite a la francaise : pour faire cohabiter des individus ayant des religions differentes, l’etat aic s’inscrit au-dessus des religions, Mais les religions, du fait de leurs ramifications supranationales, sont au-dessus des etats. D’ou un risque de conflit entre le temporel et le spirituel et un risque constant d’instabilite. Tout peut tres vite basculer. Pour conclure : « Religions facteurs de guerre ou de paix ? » est un theme tres complexe, difficile a cerner. Ne pas hesiter a rencontrer des croyants d’autres religions. Et puis, Pierre Niclot souleve la question : connaissons-nous bien notre propre religi Apercu du corrige : LES CROYANCES RELIGIEUSES SONT-ELLES SYSTEMATIQUEMENT SOURCE DE CONFLITS ?

Longtemps, les croyances religieuses se sont imposees au sein des civilisations et des cultures, et ont ete au fondement meme de leur institution. Religion et pouvoir politique ont ete et sont encore dans de nombreuses nations confondus, de sorte qu’il est parfois delicat de distinguer ce qui est propre a la religion, de ce qui en derive, ou en est un detournement illegitime opere par certaines autorites. On accuse souvent les croyances religieuses d’etre source de conflit, car elles sont brandies comme argument pour faire la guerre dans de nombreuses situations.

Depuis les croisades au Moyen Age jusqu’au conflit israelo palestinien d’aujourd’hui, en passant par la guerre d’Irlande opposant catholiques et protestant, il semble que les croyances religieuses soient en effet source de conflit. Pourtant les croyances religieuses, par definition, visent le bonheur et la paix, et non la mort qui resulte de ses innombrables conflits. Au contraire, les religions reposent toutes sur l’idee d’un bien supreme, Dieu, et devraient alors provoquer le rassemblement plutot que le conflit…

La religion est l’ensemble des croyances, sentiments, dogmes et pratiques qui definissent les rapports de l’etre humain avec le sacre ou la divinite. Une religion particuliere est definie par les elements specifiques a une communaute de croyants : dogmes, livres sacres, rites, cultes, sacrements, prescriptions en matiere de morale, interdits, organisation, etc. La plupart des religions se sont developpees a partir d’une revelation s’appuyant sur l’histoire exemplaire d’un peuple, d’un prophete ou d’un sage qui a enseigne un ideal de vie.