Regulation Industrielle

Regulation Industrielle

RÉGULATION CLASSIQUE EN INDUSTRIE ss U U pp pp O OR c co pp O OU UR B B TT SS Mil orn Sni* to View Conception et réalisation Mohamed BOUASSIDA Ingénieur en Electromécanique Formateur en Instrumentation et Régulation industrielle Maître Esclave, Cascade, Rapport 6. NUMERIQUE : Modèle de référence Cette science est utillsée au début du XXème siècle, dans le domaine de gisement et d’exploitation en domaine pétrolier, navigation et ensuite en aviation et dans les industries des armes de pointes.

Et suite aux progrès considérables dans les domaines de ‘électronique et de l’informatique industriel, la régulation est introduite dans les procédés de fabrication automatisés, pour maitriser et asservir plusieurs grandeurs physiques par exemple :Température [oc], Débit [m3/h], Pression [bar], page 6 sur 82 Niveau [mm], Humidité [gt], Vitesse [tr/min], PH [10-7], position Distance Force [NI, Poids [Kg].

De nos jours, quasiment toutes I es 33 appelée GRANDEUR REGLANTE Pour un minimum d’écart possible et le plus RAPIDEMENT posslble (économie d’énergie) sans DESTABILISEE la réponse (qualité du produit) age 7 sur 82 PERTURBATIONS GRANDEUR REGLEE Système CONSIGNE Pression Gaz à l’arrivée Echange Thermique Charge DÉBIT de Gaz (Kg/s) Température de la Zone (oc) Four à Gaz 12000C EXEMPLES DANS LA VIE COURANTE

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Cl Chauffer un Local Cas d’un système à une e PAGF 33 rtie : * Pression d’arrivée d’eau * Vanne d’arrivée chaude et froide d’eau froide TERMINOLOGIE DE COMMANDE z x ENTRÉE SORTIE QUESTION RÉPONSE VIA ACTIONNEUR VERS CAPTEUR page 10 sur 82 3 (TOC) X : Température 100 40 20 80 60 Caractéristique directe Caractéristiques statiques X = f (Y) à temps figé 00 % 80 % 60 % 40 % PAGF s 3 une réalisation en pourcentage d’action soit pour agir sur la variable Réglante et influencer le système dans le but de ramener la mesure à la consigne voulue. RÉGULATE CAPTEUR ACTIONNEUR C’est la première brique de Construction des chaînes page 15 sur 82 Réguler le dosage d’un liquide Battements du cœur Tremblement des membres EXECUTION DES ORDRES Les Bras Force et Position des bras Humain, ube & 3 actions (effets) du correcteur C, pour vérifier si le comportement du système à contrôler est acceptable on effectue deux tests : C] Test en asservissement : AC : Changer la consigne en partant du régime permanent. Test en régulation : AZ : Changer une ou plusieurs grandeurs perturbatrices, soit les contrôlables.

Cl Aspect Asservissement : Asservir : ordonner : Soit un procédé quelconque , influencé par n grandeurs perturbatrices et réguler par une variable Réglante entrée du système moyennant une vanne de régulation qui dose la variable Réglante selon un signal de commande u , la sortie du système est mesurée OM et transmis au correcteur ou régulateur C. Perturbations nzl OZn Consigne oc Sortie 7 3 Page 19 sur 82 Commande : u Mesure Asymptote Réponse indicielle en BOUCLE OUVERTE d’un système Stable Clu Vers l’infini physique d’un système Instable Page 20 sur 82 B3 coefficient d’amplification et peut être calculé ainsi : Page 21 sur 82 Erreur Relative (B.

F): Cest la précision en pourcentage de l’exécution du système de Pécart statique « e = CC — DM M » par rapport au changement de la Consiig gne DC, soit : Erreur x 100 Coefficient d’intégration (B. O) : k: Quand le système est instable est tend vers l’infinie physiquement (la valeur la plus grande ossible) on définie ce coefficient qui est en fait la pente par rapport à la commande de la droite de réponse, si k est élevé alors le système s’emballe plus rapidement. pression de gaz détecte la nouvelle température et envoi une in formation ? l’organe de régulation qui est le thermostat qul à son tour ordonne l’ensemble moto- compresseur de tourner et compenser la différence de température qui est l’écart statique. ASPECT ASSERVISSEMENT REGULATION Régi me stable Régime nz page 23 sur 82 RÉGULATION « T. O. R’ 10 rif 37