Referendum

Referendum

Il n’y aura pas nécessairement de référendum sur l’appartenance à l’Union européenne LES ÉCHOS I Le 29/10/14 à 08H06 Faute d’accord au sein de la coalition au pouvoir, la proposition de loi prévoyant l’organisation d’un référendum sur l’appartenance du Royaume uni à l’Union européenne est bloquée. Les partisans d’un maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne peuvent sourire.

Alors qu’un récent sondage , publié le 22 octobre dernier, montre que le soutien à l’appartenance européenne n’a jamais été aussi haut (56 % se déclarent pour), la coalition au pouvoir n’est pas parvenue à s’accorder mardi sur ne proposition de loi prévoyant l’organisation d’un référendum sur rappartenance d Défendu par Bob Nei ministre David Came référendum sur le su manettes à rissue de cp or 4 Snipe to nextÇEge nne. rvateur du Premier tl la tenue d’un it le parti aux e mai 2015.

Les vainqueurs de ces élections seront donc libres d’organiser ou non une telle consultation. Il devrait sans doute avoir lieu si David Cameron remporte les législatives. Face à la popularité grandissante du parti populiste et anti-européen ukip qui vient d’obtenir son premier siège à la Chambre des communes, l’actuel Premier ministre s’était en effet engagé fin 2013 à organiser un tel

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
référ page référendum s’il remportait ces élections.

Un texte adopté mi-octobre Le texte avait été adopté en première lecture par les députés brltanniques le 17 octobre dernier par 283 députés sur 650, les opposants travaillistes et libéraux-démocrates ayant alors décidé de boycotter le vote. Examiné en deuxième lecture mardi devant la chambre basse du Parlement il aurait été ensuite soumis à la Chambre des Lords, s’il avait été adopté. Mais l’incapacité des partis à se mettre d’accord ’empêche d’être soumis à nouveau au vote des députés.

Pour autant, dans les rangs des pro-européens, les réactions sont mitigées. Les libéraux-démocrates estiment ainsi que leur allié conservateur a délibérément saboté la proposition de loi, qui rendait caduc l’argument selon lequel voter conservateur en 201 5 est la seule manière de garantir la tenue de cette consultation. En face, Bob Neill a déclaré que les libéraux-démocrates avaient intentionnellement « assassiné » son texte. ? Ils n’avaient pas le cran de voter contre un référendum sur l’UE à la Chambre des ommunes a-t-il dit Cameron dit vouloir avancer son référendum sur PUE Le 04/01 à 13:05, mis àjour à 13:14 Face à la popularité croissante des indépendantistes de I’UKIP, le Premier ministre britannique ourrait organiser son référendum sur le maintien dans l’UE a britannique conservateur David Cameron a déclaré dimanche souhaiter organiser plus tôt que prévu le référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union européenne, promis en 2017.

Sous la pression des eurosceptiques au sein de son propre parti et face à la popularité croissante du parti de Findépendance u Royaume-Uni (UKIP), qui prône une sortie de VUE et un durcissement de la politique d’immigration, David Cameron a promis de rénégocier le traité qui lie le Royaume-Uni à l’UE et d’essayer de récupérer certains pouvoirs auprès de Bruxelles.

Il a promis pour cela d’organiser un référendum en 2017, en cas de victoire des conservateurs aux élections législatives de mai prochain. « e référendum doit avoir lieu avant la fin de 2017. Si nous pouvions faire cela plus tôt, j’en serais ravi. Plus tôt je pourrai tenir ma promesse d’une renégociation et d’un référendum ieux ce sera a déclaré le chef du gouvernement lors d’une émission de la BBC.

Réunion avec Merkel mercredi Le Premier ministre britannique a présenté fin novembre son plan en vue de réduire l’immigration dans son pays, en limitant notamment l’accès aux prestations sociales pour les immlgrants venus des Etats membres de l’UE. David Cameron doit discuter de ses projets, qui, a-t-il dit, nécessiteraient une modification des traités de l’El_J, lors d’une réunion avec son homologue allemande Angela Merkel mercredi à Londres. La chancelière allemande a déjà fait savoir qu