Redaction du discours de stockholm par albert camus

Redaction du discours de stockholm par albert camus

Le discours de Stockholm par Albert Camus L’art n’existe pas en solitude, isole de la vie et du monde. Au contraire, c’est une rejouissance universelle. Le vrai artiste est lie inseparablement et inevitablement a tout, car l’art est un moyen de representer les emotions communes. Il ne peut nourrir sont art qu’en trouvant les similarites qu’il a en commun avec l’humanite. Il est un intermediaire ; il relie la beaute qu’il voit dans le monde aux experiences collectives desquels il ne peut pas se separer.

Au lieu de juger, il essaie de comprendre. L’ecrivain ne represente que ceux qui subissent l’histoire. Si il est au service de ceux qui la font, il sera en solitude, prive de sont art. Son role est d’exprimer les souffrances et les injustices qui existent. A condition qu’il accepte les charges de la verite et de la liberte, l’ecrivain trouvera toujours une communaute vivante qui le justifiera. Ce metier relie le plus grand nombre de gens possible, et c’est pour cela qu’il ne aut toujours refuser de mentir et resister l’oppression. Ecrire est un acte honorable car ca raconte les malheurs et souhaits que partage une generation entiere. L’ecriture est necessaire pour combattre le nihilisme et le

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
sentiment general de desespoir. A cause de toutes les difficultes qui existent pendant son epoque, la tache des ecrivains de sa generation n’est pas de refaire le monde, mais plutot d’empecher que le monde se defasse et de restaurer la dignite de vivre et de mourir.

Mais un monde de verite et de liberte n’est ni facile a cree ni a vivre. Meme si les ecrivains parlent d’un monde ideal, ils ne sont pas forcement parfaits eux-memes. Quand-meme, il faut toujours marcher vers ce but. En comprenant et en acceptant leurs limites, leurs fautes, leurs dettes et leurs imperfections, les ecrivains peuvent mieux comprendre la vie de ceux qui souffrent. Il accepte la distinction en se rappelant de tous ceux qui se combattent contre la repression et qui souffrent en silence.