Rechauffement climatique

Rechauffement climatique

Traditionnellement, le travail est considere dans la theorie economique comme un facteur de production. Il intervient, comme le capital ou les matieres premieres, dans le processus de creation des biens et des services, et represente une ressource pour l’entreprise. Pourtant, il apparait trop reducteur d’assimiler l’activite des hommes dans l’entreprise a une quantite vague et indifferenciee d’heures de travail : en effet, les taches humaines sont tres diverses et la facon meme de les organiser determine en grande partie leur efficacite. Les equipes semi-autonomes constituent n nouveau mode d’organisation du travail, adopte par des entreprises soucieuses d’ameliorer leur productivite, d’accroitre leur souplesse et d’amener leurs employes a participer plus activement aux objectifs corporatifs. Une recherche preliminaire visait a cerner les effets de cette nouvelle organisation du travail sur la sante et la securite. Responsables Mario Roy1, Jean-Louis Bergeron, Lucie Fortier, Danielle Giroux, Universite de Sherbrooke ; Jean-Charles Guindon2, Programme organisation du travail, IRSST. Partenaires Des dizaines d’informateurs et de repondants en entreprises.

Resultats La recension des ecrits identifie les caracteristiques de l’organisation du travail en equipes semi-autonomes : processus d’implantation et variables determinantes, fonctionnement des equipes, benefices pour l’organisation et pour les employes. Quant a l’effet sur la sante et la securite du travail, l’issue de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la recherche est plutot contradictoire. Le rapport presente aussi les resultats d’un inventaire d’experiences connues. Utilisateurs potentiels Les entreprises qui souhaitent implanter des equipes semi-autonomes de travail et les chercheurs en organisation du travail nteresses aux nouvelles formes de prise en charge de la sante et de la securite du travail. 1 2 organisation du travail, dont les equipes semi-autonomes de travail constituent une nouvelle forme, interesse evidemment l’IRSST. Une meilleure comprehension de ce mode de fonctionnement et de ses effets sur la sante et la securite du travail permettra de proposer des avenues de recherches pertinentes dans ce domaine. D’abord bien definir le phenomene « Une equipe semi-autonome de travail, c’est un groupe de travailleurs qui peut prendre des decisions de gestion et modifier des facons de proceder, esume Mario Roy, directeur du tout nouveau programme de doctorat professionnel en administration (DBA) a l’Universite de Sherbrooke. « Dans une telle equipe, poursuit le chercheur, les membres assument les res-ponsabilites qui, traditionnellement, echoieraient au contremaitre. Le groupe intervient donc dans les operations et les taches courantes, l’orga-nisation, l’encadrement et les strategies. Pour ce qui est de la sante et securite du travail, une faible majorite des groupes est consultative (53 %) et pres du tiers (32 %) decisionnelle. Par exemple, dans un groupe de ix travailleurs, l’un est responsable du budget, un autre des contacts avec le reste de l’organisation, un troisieme de la sante et de la securite du travail. Comme il y a rotation tous les six mois, apres trois ans tous les membres ont assume l’ensemble des responsabilites. Chacun s’en trouve donc beaucoup plus polyvalent. » Un atout face a la concurrence « Ce sont les entreprises qui font face a une vive concurrence dans un marche liberalise qui trouvent le plus d’interet a constituer des equipes semiautonomes de travail », a pu observer Mario Roy. Lorsqu’une entreprise doit e livrer a des activites complexes, necessitant des changements dans des delais tres courts, ces groupes seraient plus performants que l’organisation du travail traditionnelle. Les chercheurs ont observe que l’entreprise qui adopte cette formule en retire generalement des gains de productivite appreciables. Mais les travailleurs y trouvent aussi leur compte : ils sont contents d’echapper au carcan hierarchique ; ils eprouvent un sentiment d’accomplissement ; ils se sentent responsables ; ils ont le sentiment de controler leur environnement. Par contre, ils percoivent une augmentation e la tache – qui n’est pas toujours accompagnee d’une augmentation de salaire – ainsi qu’un accroissement du stress, lie a la prise de decision. Des etudes nombreuses… et contradictoires Pour mieux connaitre les effets de ces modes d’organisation du travail sur la sante et la securite des travailleurs, les chercheurs ont procede a une recension des ecrits nord-americains et europeens en la matiere : « Il y en a enormement, remarque Mario Roy. Nous avons trouve plus de 1 000 documents traitant des equipes semiautonomes parmi lesquels environ 300 articles et monographies nous ont apparus interessants. « Cependant, ces etudes se contredisent l’une l’autre, constate Mario Roy : certaines notent une reduction des accidents, d’autres une augmentation des maladies liees au stress, d’autres encore une deterioration de tous les indices de sante et de securite au travail… De toute evidence, il manque un cadre conceptuel qui permettrait d’accumuler et d’analyser les connaissances issues des recherches menees sur ces groupes depuis de nombreuses annees. » R E C H E R C H E R E C H E R C H E Niveau 1 : Operations courantes et taches % Menage des lieux de travail 92,6

Fonctionnement interne de l’equipe 79,4 Entretien de base des equipements 75,9 Assignation du travail des membres de l’equipe 70,6 Qualite des produits 67,6 Contacts avec les fournisseurs d’outillage et d’accessoires 60,6 Formation sur le tas entre employes 55,9 Amelioration des methodes de travail 52,9 Niveau 2 : Organisation et encadrement % Choix du chef d’equipe ou du leader 45,0 Gestion des absences du travail 44,1 Achat de materiel et gestion des stocks 41,2 Contacts avec les clients externes a l’organisation 36,7 Etablissement du calendrier des conges 35,3

Sante et securite du travail 32,4 Amenagement des systemes de production 29,4 Recrutement des membres de l’equipe 26,5 Horaires de travail 20,6 Etablissement du calendrier de production 20,0 Niveau 3 : Alignement des strategies % Budgetisation du departement ou de l’unite 17,6 Modification et perfectionnement du produit 14,7 Evaluation du rendement des membres de l’equipe 11,8 Mesures disciplinaires des membres de l’equipe 8,8 Decisions salariales 0 Choix strategiques du departement ou de l’unite 0 Point de depart Les equipes semi-autonomes constituent un nouveau mode d’organisation du ++