Ravelomanantsoa

Ravelomanantsoa

Ravelomanantsoa Martin 1 èreS2 Groupe n021 Autres membres du groupe : Sigrid Tos, Valeria Appert Thème : L’homme et la nature Sujet : Les arômes naturels et de synthèse Problématique : Existe-t-il une différence de perception entre l’arôme naturel et de synthèse chez l’homme ? or 5 Sni* to View Synthèse personnell Le sujet : les arômes naturels et de synthèse, présente des perspectives intéressantes par rapport à Ihomme et à sa perception que ce soit au niveau du goût ou bien de l’odorat.

En effet ce sujet est vaste, différentes Interrogations et diverses xpériences envisagés ou faites pour certaines nous permettent, et nous ont permis d’établir une problématique stable et précise. Pour la problématique, nous cherchons à savoir si il existe une différence de perception (même très légère) entre rarôme naturel et de synthèse chez l’homme, ou si il les perçoit à l’identique. Durant les premières séances, nous nous sommes lancés dans des recherches concernant notre sujet.

Les débuts ont été plutôt hasardeux et nos recherches aléatoires. Nous avons mené des recherches en rapport avec notre sujet pour définir une roblématique et un plan. Malheureusement notre plan n’aboutit pas acceptée par nos professeurs référents dû au manque de précision dans celle-ci. Nous

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
avons par la suite attribué un rôle ? chacun dans des salles différentes comme le CDI afin d’optimiser nos recherches. On se regroupa par la sulte pour discuter ? propos de quel support allez-t-on choisir pour notre TPE.

Au niveau de l’organisation du TPE nous avons d’abord fait des recherches pendant quelques semaines, bien que le bruit dans la salle de laboratoire ait empêché quelque fois une onne concentration dans les recherches. Ces recherches ont permis l’approfondissement de notre travail et nous ont aidés pour trouver des éléments cohérents pour notre TPE afin de mieux comprendre le mécanisme de l’odorat et du goût, le fonctionnement des arômes de synthèse et des arômes naturels et ce qui les différencient principalement que ce soit au niveau moléculaire ou au niveau de l’odorat.

Les Recherches nous ont aussi permis d’aboutir à une bonne problématique succédant les 3 autres problématiques trouvées qui ne nous ont menées ulle part. Par la suite (lorsque notre problématique était alors . comment les arômes sont-ils perçus par l’organisme humain) nous avons pu trouver une expérience convenable pour notre problématique qui était la synthèse d’un arôme de banane. Ayant eu très peu d’arôme nous recommençâmes l’expérience la semaine suivante afin d’avoir de l’arôme de banane en quantité convenable.

Nous sommes ensuite allés voir un chimi afin d’avoir de l’arôme de banane en quantité convenable. Nous sommes ensuite allés voir un chimiste à la cité scientifique e Villeneuve d’Ascq qui nous a éclairé et nous a permis d’affiner notre problématique pour aboutir à notre problématique finale, grâce à ses explications il fut plus facile de comprendre le mécanisme et le fonctionnement des arômes, il nous a permis de faire un choix dans les éléments qui sont importants et ceux superficiels et anecdotiques.

Il nous a proposé diverses expériences comme la perception d’un arôme grâce à une bougie ou bien la perception d’un arôme grâce a un yaourt qui avait pour but de stimuler le gout et non pas cette fois l’odorat comme ‘expérience précédente mais cette expérience fut irréalisable dû au fait que nous ne connaissions pas le protocole afin de rendre l’arôme de banane mangeable comme l’on peut avoir dans le commerce et nous ne pouvions pas verser notre arôme de banane précédemment crée dans un yaourt à cause de la toxicité de sa composition (présence d’acide comme l’acide sulfurique) notre arôme de banane est même toxique pour les voies respiratoires.

Alors j’ai décidé de réaliser l’expérience avec une bougie en faisant fondre de la paraffine et en versant mon arôme e banane ce qui a permis de pouvoir sentir pleinement l’arôme sans avoir à s’inquiéter pour nos voies respi atoires cependant nous avons pu constater avec le reste de mon groupe que ? moins de se coller pratiquem cependant nous avons pu constater avec le reste de mon groupe que à moins de se coller pratiquement à la flamme que lorsque on alluma la bougie peu de parfum se dégageait de la bougie, j’ai réalisé cette expérience pendant que le reste de mon groupe approfondissait les recherches sur notre sujet. Je comparu les deux expériences et en déduisit que l’expérience de la bougie ?tait un échec, elle ne nous aida pas dans la progression de notre TPE. Même si l’expérience de la synthèse d’arôme de banane ne nous aida pas vraiment non plus mais au moins cette expérience- là était une réussite. Le CDI me permit de trouver des nouveaux éléments pour peaufiner notre exposé et de rajouter des ouvrages à notre bibliographie. Nous avons construit le plan de notre TPE afin de mieux nous y retrouver dans notre travail.

Ce TPE m’a permis d’avoir une meilleure organisation dans mon travail de recherche et de connaître enfin l’élément qu’est un ahier soigné grâce à l’aide des deux autres membres de mon groupe. Ce TPE m’a aussi permis de montrer l’importance des notes qui se sont avérées très utiles, il m’a également servit à voir comme j’avançais et comment mon groupe avançait. j’ai également perfectionné mes capacités à faire des recherches et à ne pas me contenter d’une seule source afin de vérifier l’information. Il m’a aussi appris ce qu’était un véritable travail de groupe bien organisé avec chacun un rôle propre (pas tout le temps) Ce travail PAGF