Rapport De Stage Sara Fakhour

Rapport De Stage Sara Fakhour

DÉDICACE EXTRAIT DU DISCOURE ROYAL REMERCIEMENT NTRODUCTION or 14 Sni* to View Première Partie : Présentation de la societ dentification Organigramme Le suivl comptable d’un dossier DAS. .A. Deuxième Partie : Traitement comptable d’un dossier L’organisation d’un dossier Il : Comptabilisation Troisième Partie : La déclaration fiscale cadre des stages prévus en fin de formation par le système pédagogique de l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail, j’ai effectué un stage de huit semaines au sein de la fiduciaire « D.

AS. I. A A cet effet, il parvient d’établir un rapport de stage dans equel je dois décrire l’organisation de cette unité de prestation de sen,’ices et la nature des services rendus, ainsi que les tâches que j’ai accomplies pendant cette période. En tant que Technicien en Gestion des Entreprises très intéressé par la comptabilité, la fiscalité… comme étant les matières les plus importantes dans ma formation et la simple raison qui m’a poussé à choisir un cabinet fiduciaire comme un champs de consolidation de connaissances théoriques.

Dans le marché de travail marocain on constate que les entreprises existantes, sont en grande partie des P. M. E, et la majorité de ces dernières s’adressent aux fiduciaires pour tenir

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
leur comptabilité, ce qui permet de voir une variété de dossiers ? traiter. 12 Activité Exercée Siège sociale Travaux de comptabilité, conseils Fiscal, juridique et comptable 18, Rue de VIMY BELVEDERE MR MOHAMMED DRIEB Gérance Fax N’ CNSS 022. 40. 56. 72/73 022. 24. 92. 33 . 6381660 Identification Fiscal : 46201800 RC NOPatente . 88710 . 31212011 3- STRUCTURE HIERARCHIQUE Quant à l’ordre hiérarchique établi, il était respecté avec une certaine flexibilité qui permettait aux employés de mener leur ravail au mieux. Autre élément que j’ai pu remarquer dès ma première semaine, c’est que le travail était effectué en coordination entre les différents départements et qu’un esprit de famille couronne les relations entre les membres du cabinet. ll- ORGANIGRAMME qui constituent le dossier dans le but d’établir des analyses et des synthèses.

Le contact avec le client est à la charge du service secrétariat, ce dernier est indispensable pour le bon traitement de son dossier (pièces manquantes, informations complémentaires…. ). En fin, le bilan de ce travail sera transmis à l’expert omptable qui se chargera d’informer le client de l’état de son dossier et lui expliquer ses obligations et ses droits envers les différents organismes (banque, social, fiscal… ) . 2 versements en espèces, extrait de relevés bancaires . -DOSSIER OPERATIONS DIVERSES • Dans ce dossier, on classe toutes les déclarations fiscales et sociales de la société telle que déclaration : TVA, IGR, IS, et les bordereaux de la C. N. S. S . ll- COMPTABILISATION Le journal : C’est le support comptable qui permet de vérifier que la partie double est respectée, il enregistre les pérations effectuées par la société dans l’ordre chronologique. Une fois le dossier est bien organisé et classé on passe à l’enregistrement des écritures comptables dans des journaux auxiliaires : Journal des achats. Journal des ventes. ournal de caisse. Journal des banques. Journal des opérations diverses. Remarque : « Pour mettre à chaque écriture l’imputation correspondante, il faut avoir au moins une idée sur l’activité de l’entreprise et sur sa forme juridique journal achats • Ce journal concerne I la société qui sont x. NB : Si le règlement est en espèce il faut passer l’écriture au ournal achats, puis au journal caisse (sans mentionner la TVA) Exemple : Au Débit : 44110078 fournisseur (Montant de facture) 61671000 Droit d’enregistrement. Au Crédit : 51 610000 Caisse (total) .

JOURNAL VENTES Il concerne les produits de la société, ces derniers sont enreglstrés dans la classe (7 ) hors TVA facturée Dans ce journal, on enregistre toutes les factures de vente classées précédemment dans le mois concerné, lors de l’ enregistrement on considère que toutes les ventes sont effectuées à crédit, ce qui va permettre au compte :<<3421 client>> de jouer un rôle très important, et pour chaque client de ‘entreprise on utilise la codification donnée par le cabinet aux clients (exp :34210001 3A France, 34210003 SECMA…. ) . Exemple : Ventes de M/ses.

Au Débit : 34210045 Client x. Au Crédit : 71 110000 Ventes de M/ses. 4455000 Etat TVA facturée à 20%. L’enregistrement dans les journaux dépend des factures dont les données sont : Le nom de fournisseur, La date de la facturation et no de la facture, Le nom du client, La désignation des produits achetés, Le montant hors taxe, Le taux et le montant de PAGF distinctement), s’inscrivent d’une manière chronologique . Exemple : Règlement d’une facture de restaurant. Au Débit : 61430000 Déplacement, rmssions et réceptions. Au crédit : 51610000 caisse.

Cest dans ce journal qu’on peut solder les opérations réglées en espèce, et à noter que le solde de la caisse ne doit jamais être créditeur, il est soit débiteur, soit nul Journal banque Dans ce journal, on comptabilise toutes les opérations de dépenses et de recettes effectuées par la banque, pour effectuer ce travail on se réfère à des documents constituant le dossier banque à savoir : avis de débit, avis de crédit, avis de versements en espèces et les relevés bancaires, ces derniers constituent la ase de toutes les écritures comptables sur le journal banque .

Dans le cadre ou les entreprises réallsent des opérations avec plusieurs banque, la société DASIA enregistre les opérations effectuées avec chaque banque dans un journal indépendant Le compte transitoire « 5115 virements de fonds » est utilisé lors des virements de fonds entre la caisse et la banque. Pour les journaux banque et caisse certaines opérations qui concernent les 2 journaux réclament de faire l’objet d’une double comptabilisation . Exemple : Alimentation de caisse par retrait de la banque Journal de caisse : Au débit 51 61000 la caisse , O virements de fonds .

Au aucun journal des journaux précédent (achats, ventes, caisse, banque), telles que les écritures de paie, les écritures fiscal, les honoraires, les factures de téléphone , d’eau, électricité… I – LE FISCAL LA TAXE SUR LA VALEUR (TVA) : Définition : La T. V. A est un impôt indi ur la consommation d’un la T. V. A contient deux pages : – dans la première page : On indique le nom, la raison sociale , adresse ou siège social, on détaille le chiffre d’affaire réalisé, non imposable et imposable, t la TVA facturée à la base imposable multiplie par les différents taux -dans la deuxième page .

On indique les déductions des achats non immobilisés du mois précèdent et les immobilisations du mois déclaré, le crédit de T. V. A de la période précédente s’ il existe, et la TVA due ( la différence entre la TVA facturée et la WA récupérable) 1. 2- Différence de régime : Régime de débit La TVA facturée devient exigible dès l’établissement de la facture et déductible dès la réception de la facture .

Régime d’encaissement : L’exiglbilité se rapporte à l’encaissement total ou partiel es prix de marchandises ou de services, si le règlement est effectué par chèque ou par effet de commerce, le relevé bancaire constitue la base pour déterminer l’exigibilité de l’impôt . Le régime le plus adopté est celui de l’encaissement . 1. 3- L’établissement de la déclaration : On s’est basé sur les relevés bancaires qui justifient les encaissements (ventes) et les décaissements (achats) effectifs du montant des factures, pour le règlement en espèce en se référant aux pièces justificatives classées dans le dossier caisse.

A partir de ces éléments o x tableaux : ( Annexe 1 ) ontant TTC et la modalité de paiement. – le deuxième des encaissements : dont on a mentionné la date et le numéro de la facture, le nom des clients, le montant hors taxe, la taxe, et le MT de la taxe. Les totaux dégagés à partir de ces tableaux serviront à remplir l’imprimé de la déclaration. LA RECUPERATION DE LA TVA CE FAIT COMME SUIT : – Déclaratlon mensuelle : Exp : T. V.

A du mois janvier, TVA jan/2004 TVA facturée jan/2004 – TVA récupérable/immobilisation jan/2004 – WA récupérable/charges décembre/2003 Déclaration trimestrielle : Exp: TVA 1 er trimestre 2004 =TVA facturée (Janvier,février, ars)/2004 – TVA récupérable/immobilisation (jan, fév, mars) – TVA récupérable/charge (décembre/2003, jan/2004 ,fév/2004) NB: Les imprimés de la déclaration et les tableaux de récupération doivent se faire en 3 exemplaires, les originaux doivent être déposés à la perception contre une quittance ,le deuxième doit être envoyé au client, et le dernier avec sa quittance doit être classé dans le dossier fiscal du client au sein de la fiduciaire . ll- LE SOCIAL 1- LA CAISSE NATIONALE DE SECURI E SOCIAL (C. N. S. S) : 1. 1- Définition La C. N. S. S est un organis de la personnalité civile