Rapport de stage cpas

Rapport de stage cpas

?Institut Cardijn Rase Camille Rapport de stage 1ere periode Au CPAS de Braine-le-Chateau Annee 2010-2011 1) Connaissance et construction de soi dans l’exercice de la profession, c’est a dire se decouvrir soi, se decouvrir dans un role professionnel (balise 1) a) Il n’y a pas vraiment d’aspect de l’institution qui m’ont pose probleme sauf peut etre certains employes dont je n’ai pas vraiment pu comprendre ce qu’ils faisaient exactement, mais vu qu’ils n’etaient pas des assistants sociaux je n’ai pas cherche plus loin.

Il existe au CPAS differents services d’aide sociale (le service sociale generale, service d’insertion socioprofessionnel, le service mediation de dettes, le service pour les demandeurs d’asile, le service des aides menageres et titres services, le service d’information aux personnes handicapees et le service de coordination). Il existe d’autres services mais ceux-ci sont les principales et ceux que j’ai pu observer lors de mon stage. Il y’a deux services dans lesquels je me sens plus particulierement a l’aise le service des ILA et le service de coordination.

Certainement du au fait que j’ai deja ete en contact avec la population des deux services concernes. En effet j’ai travaille dans une seigneurie en tant qu’etudiante et je cotoyais des personnes agees qui

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
sont essentiellement la population qui contact le service de coordination. En ce qui concerne le service de demandeurs d’asile ou ILA, j’ai une connaissance proche qui a beneficie de ce service ce qui me rend plus attentive et interessee par celui ci. ) Selon mes constations et mon ressenti, les personnes que j’ai recontre lors de mon stage etaient aimables et parfois tres reconnaissantes. J’ai eu egalement l’impression que dans les cultures differentes que j’ai rencontre, la reconnaissance envers l’aide apportee est parfois plus presente. Je me suis egalement interroge sur l’influence de leur culture sur la maniere dont ils acceptent l’aide du CPAS. En effet est ce que le fait qu’ils vont offrir des cadeaux de remerciement au CPAS ou etre plus distant varie selon leur culture ?.

Je me suis egalement questionne sur le fait que certains vont etre negligents avec les logements que le CPAS met a leur disposition ainsi que l’exigence qu’ils peuvent avoir concernant la recherche d’un job ou d’un appartement a louer. (Ex : une dame et sa fille viennent d’etre regularisees elles doivent trouver un nouveau logement pour maximum 600€ et la mere ne veut qu’un appartement deux chambres dans la region de Bruxelles, ce qui est vraiment tres difficile a trouver. ) Mais en generale je me sentais bien avec les differentes populations des services proposes.

Malgre le fait que parfois j’avais du mal a comprendre leur facon d’etre, je pense que j’ai su ecouter et essayer de comprendre leurs problemes tout en essayant de mettre de cote mes representations et incomprehension malgres que celles ci soient toujours presentes. Je pense aussi que je suis vite emotionnelement touchee mais je ne tombe pas dans la pitiee. Avant mon stage je pensais rencontrer une population tres demunie sans revenus, vraiment des personnes dans des situations precaires mais en fait j’ai remarque qu’on pouvait avoir besoin d’aide sans pour autant n’avoir aucun revenu.

En effet les personnes a faible rentree d’argent peuvent beneficier de differentes aides comme l’aide chauffage, l’aide au loyer, … c) J’apprecie le metier d’assistant social dans le CPAS car ils aident des gens qui n’ont plus de droits, qui n’ont plus l’aide de personnes. En effet quand une personne a perdu ses droits de chomage ou de travail le CPAS est la pour l’aider a retrouver ses droits, quand une personne se retrouve a la rue pour telles ou telles raisons le CPAS est la pour l’aider a retrouver un logement et l’aide financierement, quand une personne croule sous les dettes le CPAS est la pour l’aider a gerer son argent, …

Par contre la difficulte de ce metier est que l’on cotoie tout les jours des personnes qui sont dans la misere, qui vivent des choses tristes, cela doit etre dur de pouvoir faire la part des choses. La difficulte est aussi d’etre toujours conscient que nous avons tous des representations, des jugements et que nous devons faire en sorte que ceux ci interferent le moins possible dans notre maniere d’agir ou de reagir. En effet les personnes que l’on rencontre nous touchent parfois plus que d’autres et il est difficile de mettre nos sentiments de cote.

Je pense que ce stage m’a appris beaucoup de choses pas tellement sur la connaissance de l’institution ou des lois mais sur la facon d’etre, d’agir et de penser quand nous sommes avec une personne que l’on veut aider, meme si j’ai encore beaucoup de choses a apprendre je pense que j’en ai deja beaucoup moins qu’avant ces deux premiere semaines de stage. Avant d’aller en stage j’ai entendu autour de moi comme quoi travailler dans un CPAS c’etait ennuyant, qu’il n’y avait que de l’administratif, que ce n’ etait pas du vrai travail social, mais maintenant que j’ai pu observer par moi-meme et je trouve que tout ce que j’ai entendu dire etait aux. Si il y’a bien quelque chose que fait le travailleur social dans un CPAS c’est du social ! Il y’a en effet beaucoup d’administration et c’est comprehensible, on ne peut pas aider n’importe qui, n’importe comment, n’importe quand. Meme si c’est moins interessant ca n’en est pas moins important. Le metier d’assistant social dans le CPAS est tres important dans la mesure ou ils sont a la disposition de la population qui demande de l’aide. ) J’espere que lors de ma deuxieme periode de stage je pourrai davantage apprendre a savoir quels sont les attitudes et les manieres de proceder pour un assistant social lorsqu’il est en entretien avec un usager. J’espere aussi pouvoir travailler un peu plus dans le service des ILA et comprendre un peu mieux la legislation de ce service. 2) Construction de la relation professionnelle (balise2) Lors d’une permanence du service social generale avec l’assistant social j’ai assiste a un suivi d’une dame. A la fin de l’entretien l’assistant social m’a permis de lire son dossier pour que je comprenne mieux la situation.

J’ai appris que cette dame d’origine marocaine avait ete rapatriee en Belgique avec son mari et ses deux enfants qui etaient grievement blesses suite a un incendie dans leur domicile au Maroc. En effet la maman cuisinait et un incendie s’est enclenche suite a une fuite de gaz, le feu s’est repandu dans la cuisine et le salon. Le tapis du salon a pris feu alors que les deux enfants etaient dessus. En Belgique la famille a beneficie de soin medicaux et d’un logement finance par le ministere de la defense et l’asbl Pinochio.

Cette dame aujourd’hui est divorcee avec cinq enfants car elle se faisait battre par son mari. Elle a contacte le CPAS car ils doivent quitter le logement mis a leur disposition et vu qu’elle n’a pas de revenu elle ne sait pas trouver un autre logement. J’ai choisi cette situation car je trouve cela un peu scandaleux. En effet cette dame a ete rapatriee en Belgique avec sa famille et elle n’a rien du payer pendant 7 ans car le gouvernement prenait en charge toutes ses depenses et maintenant le gouvernement veut recuperer son logement pour en faire quelque chose d’autre donc cette dame se retrouve sans rien.

En lisant et en parlant avec l’assistant social j’ai pu comprendre que c’etait un show mediatique pour leur donner une image positive certes le geste etait bon mais l’intention l’etait moins. Et donc maintenant c’est le CPAS qui va se charger d’aider cette famille. 3) Connaissance et comprehension de la population (balise3) La population que j’ai rencontree etait essentiellement en difficulte financiere ou demandeurs d’asile. Le probleme pour les personnes qui s’adressent au CPAS pour une aide financiere est qu’il faut pouvoir justifier cette aide.

En effet l’assistant social doit effectuer une enquete sociale sur les revenus et les depenses du menage pour savoir si ils rentrent dans les conditions pour pouvoir beneficier d’une aide, mais il n’est pas toujours facile de faire cette enquete car les personnes doivent rassembler tout les papiers administratifs et autres ce qui demande un certain temps. Suite a cette enquete l’aide est accordee mais dans le cas contraire cela n’est pas toujours facile d’expliquer pourquoi elle ne peut pas en beneficier.

L’assistant social doit aussi renouveler ses enquetes sociales. Par exemple si une personne recoit l’allocation chauffage suite a une enquete, elle pourra renouveler sa demande sans refaire une enquete mais si apres un certain temps l’assistant social voit des changements dans la situation de la personne, elle doit refaire l’enquete et parfois elle se rend compte que la personne ne peut plus beneficier de cette aide donc elle doit lui refuser ce qui peut etre mal compris pour la personne qui avait l’habitude d’avoir son allocation chauffage.

Pour ce qui est des demandeurs d’asile lorsqu’ils sont regularises ils ont deux mois pour quitter les logements du CPAS, ce qui est vraiment difficile. En effet pendant plusieurs annees ils etaient entierement pris en charge par le CPAS au niveau du logement et financierement. Une fois regularise ils doivent partir trouver une autre habitation mais leur seul revenu est le revenu d’integration social et dans la plupart des cas le proprietaire ne veut que des personnes ayant un emploi fixe.

Un autre probleme avec la population des demandeurs d’asile c’est qu’ils ne comprennent pas tres bien la fonction du CPAS. En effet ils arrivent d’un autre pays qui ne fonctionne comme le notre, ils ne parlent pas notre langue ou en tout cas pas bien. La difficulte que l’on rencontre avec les personnes qui s’adressent au CPAS est qu’elles doivent etre dans les conditions legislatives pour pouvoir beneficier de l’aide et ces conditions ne sont pas toujours tres bien comprises pour cette population. Le CPAS ne peut pas toujours repondre a leurs besoins et leurs attentes.

Je pense qu’une autre difficulte pour les personnes qui s’adressent au CPAS est de venir faire la demarche, ce n’est pas tres gratifiant de demander de l’aide ou de devoir dependre financierement d’un CPAS. Je pense qu’ils ne comprennent pas bien que c’est plus un droit auquel tout le monde peut beneficier et que ce n’est certainement pas de la charite. 4) Comprehension de l’institution de stage (balise 4) Le CPAS (centre publique d’action sociale) est un etablissement public dote de la personnalite juridique cree sur le plan communal et institue par la Loi Organique du 8 juillet 1976.

Son action consiste en deux prestations : – Le droit a l’integration sociale par l’octroi d’un emploi et/ou d’un revenu d’integration, assorti ou non d’un projet individualise d’integration sociale. – L’aide sociale au sens large du terme, soit par une aide materielle (tant financiere qu’en nature) soit un soutien psycho-medico-social (tels que la guidance budgetaire, le conseil juridique, l’acces a la culture, etc. ). Chaque C. P. A. S. determine, apres enquete sociale l’aide la plus adequate a accorder en fonction des besoins insatisfaits a titre personnel et familial.

Le droit a l’integration sociale ne s’adresse qu’aux personnes et aux familles dans l’incapacite de se procurer des ressources par d’autres moyens ou exclues du systeme de securite sociale. Le CPAS se compose de decideurs politiques qui sont des representants de la nation, et de technicien remuneres, ayant des competences specifiques. Les assistants font partie de la deuxieme categorie. La premiere categorie est le conseil de l’action sociale et la deuxieme est le personnel de l’institution. Le conseil de l’action sociale se reunit au moins une fois par mois ses reunions ont lieu a huis clos.

Ce conseil gere toutes les affaires du centre, de determiner les politiques a mener, d’envisager les demandes des usagers, de recruter, d’engager et de nommer le personnel, d’arreter et d’approuver comptes et budgets. Le personnel est compose du secretaire, du receveur et des travailleurs sociaux qui ont pour tache l’aide individuelle, la revelation des besoins generaux et la promotion de la coordination sociale. En conclusion le CPAS est un service sociale communale mis a la diposition de la population qui desire de l’aide. ) Espace personnel de reflexion ouverte J’ai trouve ce stage tres enrichissant malgre le fait que j’ai eu quelques moments d’inactivite lorsqu’il n’y avait que de l’administration a faire. Je pense que de faire mon premier stage dans CPAS est une bonne chose car c’est le plus gros employeur dans le social et aussi parce que l’on est en contact avec plusieurs types de populations. Le CPAS requiert plusieurs services differents ce qui donne deja une idee sur les differents domaines du travail social.