Rapport

Rapport

Le responsable qui gère cette structure c’est mer allant latanier Finance: C’est le CUBA est financer par le Conseil Générale et la CAP Qui donne l’autorisation d’ouverture:?? ‘autorisation d’ouverture se fait par l’ARS Agence Régionales de Santé Le contrôle : La personne qui contrôle l’établissement est le directeur de l’hôpital mer LAITIER ces l’ARS (Agence Régionale Santé) qui contrôle l’établissement L’ARS rassemble au niveau régional les ressources de l’état et de l’Assurance maladie, pour renforcer l’efficacité collective et garantir l’avenir du service public de la santé.

Cadre Réglementaire: lois en vigueur, documents internes qui réglementent la structure règles d’hygiène et de sécurité Se laver les mains (entre chaque soins, avant de quitter une ambre, après toute acte contaminant) l’établissement assure une dotation suffisante, modèle pratique, entretien des tenues, vestiaires propres.

Le soignant a une tenue professionnel propre, manches courtes, des chaussures propres réservées au travail, mains sans bijoux, ongles courts, sans vernis, cheveux propres, attachés si longs, pas de tenue de ville, des gants non stérile a usages unique sont utilisé, masque, des bassins de lit sont utilisé pour les résidents loi en vigueur, documents utérine relatifs aux conditions de prise en charge des résidents La conditions de prise en

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
charge par le service

Chaque résident a le droit au professionnalisme et à une attention constante des membres du personnel, lequel fait tout son posais Il professionnalisme et à une attention constante des membres du personnel, lequel fait tout son possible pour que la personne trouve bien être et confort Les toilettes et les soins sont effectuées avec la porte de chambre ou la salle de bain fermée et en dehors de la présence de tiers personnes. (livret d’accueil, charte des droits de libertés des usages, bienfaitrice… CHARTE DE DROIT ET LIBERTÉ DE LA PERSONNE ÂGÉE Cette charte a pour objectif de reconnaître la dignité de la résonne âgée devenue dépendante et de préserver ses droits. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Domicile et environnement e lieu de vie de la personne âgée dépendante, domicile personnel ou établissement, doit être choisi par elle et adapté ses besoins. Une vie sociale malgré les handicaps Toute personne âgée dépendante doit conserver la liberté de communiquer, de se déplacer et de participer alla VIe de la société.

Présence et rôle des proches Le maintien des relations familiales et des réseaux amicaux est indispensable aux personnes âgées dépendantes. Patrimoine et revenus Toute personne âgée dépendante doit pouvoir garder la maîtrise de son patrimoine et de ses revenus. Valorisation de l’activité Toute personne âgée dépendante doit être encouragée conserver des activités. Liberté de conscience et pratique religieuse Toute personne âgée dépendante doit pouvoir participer aux activités religieuses ou philosophiques de son choix.

Préserver l’autonomie et prévenir La prévention de la dépend nécessité pour l’individu est une nécessité pour l’individu qui vieillit. Droit aux soins Toute personne âgée dépendante doit avoir, comme toute autre, accès aux soins qui lui sont utiles. Qualification des intervenant Les soins que requiert une personne âgée dépendante doivent être dispensés par des intervenant formés, en nombre suffisants. Respect de la fin de vie Soins et assistance doivent être procurés à la personne âgée en fin de vie et à sa famille.

La recherche : une priorité et un devoir La recherche multimillionnaire sur le vieillissement et la dépendance est une priorité. Exercice des droits et protection juridique de la personne Toute personne en situation de dépendance doit voir protégés non seulement ses biens mais aussi sa personne. L’information, meilleur moyen de lutte contre l’exclusion L’ensemble de la population doit être informé des difficultés qu’éprouvent les personnes âgées dépendantes. CHARTE DE BIENFAITRICE 1. Adopter en toute circonstance une attitude professionnelle d’écoute et de discernement chaque étape du parcours de l’usager. . Donner à l’usager et à ses proches une information accessible, individuelle et loyale. 3. Garantir à l’usager d’être coauteur de son projet en prenant en empoté sa liberté de choix et de décision. 4. Mettre tout en ?ivre pour respecter l’intégrité physique et psychique, la dignité et l’intimité de l’usager. 5. S’imposer le respect de la confidentielle des informations relatives à l’usager. 4 FO Il personne et ses proches dans la fin de vie. 8. Rechercher constamment l’amélioration des prestations d’accueil, d’hôtellerie, d’hygiène, de transports, etc.. 9.

Garantir une prise en charge médicale et soignante conforme aux bonnes pratiques et recommandations. 10. Évaluer et prendre en compte la satisfaction des usagers et de leur entourage dans la anémique d’amélioration continue des services proposés. Règlement de la structure: ce contrat TRIPARTITE Il s’agit d’un contrat obligatoire signé conjointement par le Conseil Général du département. Pour une durée de 5 ans Les APPÂTE (établissements d’Hébergement pour Personnes âgées Dépendantes) sont des établissements médire-sociaux qui ont signé une convention tripartite.

Cette convention plurielles engage l’établissement lui-même, l’état (représenté par la Direction départementale des Affaire Sanitaires et Sociales) et le département (représenté par le Président du Conseil Général). Cette convention a pour premier objectif de définir les conditions de fonctionnement de l’établissement sur trois niveaux : ses moyens financiers, la qualité de prise en charge de ses résidents et les soins qui leur sont prodigués Loi: (artificielle-CASA).

Dans un deuxième temps, est déterminée la répartition sur trois sections tarifaires (hébergement, dépendance, soins) des moyens mis en ?ivre afin déteindre ces objectifs. Enfin la convention propose la mise en place de moyens d’évaluation de PÉDALA, qui permettront de définir si celui-ci a atteint ou pas les objectifs axes. La convention se base sur un cahier des charges rigoureux que définit une démarche d’assurance-qualité de la p base sur un cahier des charges rigoureux qui définit une démarche d’assurance-qualité de la part des trois parties engagées.

La préoccupation majeure se doit d’être le bien-être et la satisfaction des personnes âgées. Les parties s’engagent également à s’investir dans une démarche d’amélioration continue de la qualité des soins et des services proposés. La convention exige de même la transparence et la confiance mutuelle entre les résidents et le personnel. Le contrat couvre évidemment les thèmes abordés par l’Article ALLA-3 du Code de réaction Sociale et de la Famille, à savoir les droits fondamentaux des résidents au sein de PÉDALA.

Afin que ces droits soient garantis de la meilleure façon possible, il existe plusieurs outils. La Charte des Droits et des Libertés de la personne accueillie est portée a la connaissance de la personne dès son arrivée au centre. Le contrat de séjour définira la durée de son séjour, les services inclus ainsi que le type de soins qui lui seront dispensés. La personne âgée pourra également désigner ne « personne qualifiée » (c’est-à-dire un médiateur) parmi une liste définie proposée, personne à laquelle elle fera appel en cas de litige avec l’établissement.

Enfin, ajoutons que le coût d’hébergement en maison de retraite APPÂTE est calculé en fonction du niveau de dépendance de la personne et est obtenu à l’aide de la grille AGIR. Le contrat de séjour: voir annexe Moyens dont dispose la structure Moyens matériels Les locaux et les équipements les différents équipements de la structure sont: Chaque chambre est équipée d’un téléphone, une télévision et emporté une salle d’eau comprenant lava chambre est équipée d’un téléphone, une télévision et comporte une salle d’eau comprenant lavabo, douche et W.

C, l’établissement a pour matériels un fauteuils de repos gériatriques, chariot de douche, baignoire à hauteur variable de type « bouillonnerait »lit douche, lève personne, versificateur, fauteuil roulant anatomie (qui épouse le corps) fauteuil électrique, lit médicalisé, rotatoire, chaise longue pour les bas, guéridon, chariot nuirions, protection, serviette, drap (douche), nid d’abeille (serviette) sécurisera c’est une convention prescrit par le décide, ceinture pleine/abdominale, tablette de fauteuil, brancard-baignoire, chariot de douche, Dans l’ensemble de la structure, les matériaux doivent être envisagés résistants à la vapeur afin de permettre éventuellement un nettoyage sans détergent. A chaque étage, on trouve salle à manger, salons et locaux collectifs. Moyens financier : Les tarifs journaliers 2014 sont. Personnes de plus de 60 ans : ‘hébergement Chambre individuelle 51,86 ? La dépendance (agir 5/6) 6,12 ? Soit pour un mois de 31 jours (Hébergement + agir 5/6) Chambre individuelle Personnes de moins de 60 ans : L’hébergement Chambre individuelle 69,66 ? Soit pour un mois de 31 ai 1 797,38 ? faite au Centre Communale d’Action Sociale de la Mairie de la dernière résidence.

Nous vous demandons de vous renseigner auprès du secrétariat afin d’étudier les différentes aides financières possibles et d’instruire les dossiers le cas échéant. En cas d’accord de prise en charge par l’Aide Sociale, la personne hébergée reverse 90% de ses ressources au département via le Trésor Public. Des revenus personnels restent donc à la disposition de la personne âgées pouvoir être inférieurs à 1% u minimum social annuel, soit 95? par mois au er avril 2014. Le Conseil Général fixe éventuellement une participation des obligés alimentaires (enfants, conjoint et éventuellement les petits- enfants selon le département du dernier domicile).

Moyens humains (ensemble des professionnels et leurs fonctions partenaires) ‘encadrement médical et paramédical est assuré par : Des Médecins gériatres un Cadre de santé Des infirmiers diplômés d’état Des aides-soignantes diplômées Agents de service hospice taller Secrétaires U ne animatrice e psychologue La diététicienne Les kinésithérapeutes l’ergoteraient La musicographes Les lingères Le médecin gériatre: traitements qui permettront à la personne âgée de vivre dans les meilleures conditions possibles, à domicile ou en établissement. Cadre de santé: Le responsable de secteur d’activités de soin organise l’activité de soin et prestations associées, ménage (ou encadre et anime) l’équipe et coordonne les moyens d’un service de soins, médire- technique ou de rééducation, en veillant à l’efficacité et la qualité des prestations. Activités – 1.

Conception et coordination des organisations de soins et des prestations associées – 2. Gestion de l’information, des moyens et des ressources du secteur d’activités – 3. Management, encadrement et animation des équipes pluriel professionnelles -4. Gestion et développement des compétences – 5. Animation de la démarche qualité et gestion des risques – 6. Mise en place et animation de projets – 7. Veille professionnelle, études et travaux de recherche et d’innovation infirmier Diplômé d’état: La notion de rôle propre renvoie à la notion de compétence même de l’infirmier. Les soins infirmiers relevant du rôle propre de l’infirmier sont définis aux articles 4311-3 à 4311-5 du code de santé publique (CAS).

Dans le cadre de son rôle propre, l’infirmier a l’obligation, après avoir évalué les besoins du malade et posé un diagnostic infirmier, de prendre l’initiative de ces soins, tend organiser la mise en ?ivre, d’encadrer et de contrôler les aides-soignants et auxiliaires de puéricultrice vent solliciter la 1 formation Aides Soignant diplôme: L’aide-soignant(e) accompagne les personnes dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et réalise les soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie. Il contribue à leur bien-être et à leur faire recouvrer, dans la mesure du possible, Eure autonomie (il faut faire preuve auprès des malades dune rôle pédagogique important). Il travaille en collaboration et sous la responsabilité d’un infirmier, le plus souvent, au sein d’une équipe pluridisciplinaire et participe aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Il / elle exerce son activité en milieu hospitalier ou extra hospitalier, dans le secteur médical, médire-social ou social.