Rabelais

Rabelais

Francois Rabelais : Rabelais est ne a Chinon en 1490 (sa date de naissance n’est pas connue avec exactitude, on l’estime entre 1483 et 1495), Il grandit dans une famille bourgeoise, ce qui lui ouvre la porte des grandes etudes. Entre le moment de sa naissance et l’annee 1520, l’histoire de Francois Rabelais reste floue. Cependant l’idee retenue est qu’il aurait grandi dans la campagne de Touraine, en recevant l’enseignement traditionnel du Moyen-Age. Cet enseignement comportait deux cycles d’etudes : le trivium, et le quadrivium.

Le trivium constituait le premier cycle d’etudes, abordant les themes de la grammaire, de la rhetorique et de la dialectique. Le quadrivium comportait lui l’arithmetique, la geometrie, la musique et l’astronomie. On peut supposer que cette education n’etait pas adaptee a Rabelais, qui la critique regulierement dans toute son ‘ uvre, en ridiculisant le cote artificiel et superficiel de ce type d’etudes, reposant sur la memoire et l’apprentissage « par c’ ur », sans encourager la reflexion.

A partir de 1520, Rabelais est moine dans l’ordre franciscain (fonde par Saint Francois d’Assise). Il pourra ainsi frequenter des personnes lettrees, ayant une passion en commun : l’antiquite grecque et latine. Rabelais entretient une correspondance avec Guillaume Bude, savant lettre specialiste de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la langue grecque, et avec Erasme, le penseur hollandais qui fait figure de maitre a penser de l’humanisme. Les franciscains n’etaient pas favorables a la recherche intellectuelle et a l’etude du grec.

Pour cette raison, Rabelais souhaitera changer d’ordre, et obtiendra une autorisation du pape pour devenir benedictin. De 1524 a 1526, il sejourne a Liguge (pres de Poitiers), sous la protection de l’eveque Geoffroy d’Estissac. Il entrera alors en contact avec de nombreux humanistes, travaillant au renouveau des lettres et des sciences par l’etude et la traduction des ecrivains de l’antiquite. En 1530, Rabelais est etudiant en medecine.

Il obtient tres rapidement son diplome, et sa reputation lui permet d’acceder au poste de medecin dans un grand hopital de Lyon, dans lequel il restera jusqu’en 1534. Cette ville fut importante pour Rabelais, en effet, a cette epoque Lyon est la capitale intellectuelle francaise, etant moins soumise a la Sorbonne que Paris. (la Sorbonne etait la faculte de theologie ou s’enseignaient les principes dogmatiques de l’eglise, ayant donc des idees conservatives).

En 1534 Rabelais publiera Gargantua, remplissant son ‘ uvre d’idees humanistes et de references savantes, mais surtout une vive critique de l’enseignement traditionnel, le meme que l’auteur a lui-meme recu. Le livre est condamne par la Sorbonne (qui decide de la conformite de la moralite des ouvrages publies dans le royaume), mais obtient cependant un grand succes populaire. Il quittera Lyon sous la protection de Jean du Bellay, qu’il suivra a plusieurs reprises a Rome, lui permettant d’elargir ses connaissances en tant qu’humaniste, dans le « berceau de l’antiquite ».

Apres la publication du Tiers Livre (1546), (l’histoire de Panurge, qui s’interroge sur le mariage), il se refugie a Metz craignant de subir des persecutions. Il reviendra par la suite en ile-de-France, grace au cardinal du Bellay qui lui permettra d’obtenir deux cures (somme d’argent verseeaux pretres etant cures dans une paroisse), l’une a Meudon, l’autre pres du Mans. Son dernier ouvrage, le Quart Livre, regroupe Panurge et Pantagruel. Rabelais s’eteint un an apres la publication de cette ‘ uvre, en 1553.