Questions d’économies européennes

Questions d’économies européennes

Elle part donc d’un accord commun aux pays européens. Toutefois, entre les alliés, il y a une divergence d intérêts concernant la construction européenne. Les USA et GOBA y voient un moyen de contrecarrer la montée du communisme en européen. Pour la France c’est le moyen de créer un couple franco-allemand puissant qui sera un contrepoids au couple USA-GOBA. Pour l’allemand, c’est le moyen de devenir une nation indépendante. Et pour l’italien, l’occasion de se démarquer du fascisme.

La construction européenne commence avec la création de l’CE : Organisation européenne de coopération économique (1948) qui a permis l’allocation des ressources du plan maréchal (1947). C’est donc les USA qui en sont les instigateurs. Son but est de la reconstruction ? Le paradigme économique qui préside à la naissance des premières institutions européennes à pousse est le capitalisme (= l’entreprise privée / la liberté des échanges / accumulation du capital / recherche de profit) 4) Sur un plan politique, quels courants s’opposent dans les choix du design institutionnel des institutions européennes ?

Les courants qui s’opposent sont le fédéralisme (défendu par la biologique, les Pays-Bas, le luxerons, la France, l’autruche, l’allemand et l’italien) et l’inter gouvernementales (défendu Ar la GOBA, le

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
demandera, la norvégien, flamande, l’relancé, la soude, l’espagnole et le pourtour). Ces oppositions de conception ont donne naissance à une architecture institutionnelle complexe et originale qui combine ces deux approches à travers la méthode « communautaire ». 5) Que met en place la création de la CE ?

La CE (Communauté économique Européenne) renforce punition douanière entre les 6 pays membres. Elle met en place: le retrait des droits de douane intéressons adoption de droits communs sur les importations en provenance d’états non membres de l’Union la mobilité du travail les politiques communes ‘intégration aux marchés des capitaux principe de non-discrimination à l’échange entre les membres 6) Qu’est-ce que l’ALLÉ et pourquoi cette organisation voit-elle le jour ?

CELLE est l’Association Européenne de ibère Échange. Elle voit le jour en 1960 pour être un contre-pouvoir de la CE qui imposait le principe de discrimination à l’échange aux pays non membres de la CE. Toutefois le PUB global de la CE représentait plus du double de celui des pays ELLE et son taux de Cr 2 EU global de la CE représentait plus du double de celui des pays membre de l’ALLÉ et son taux de croissance était plus rapide. ) Qu’engendrent les crises économiques des années 1970 ?

Conflits Moyen-Orient engendrent une rapide hausse des prix du pétrole (chocs pétroliers 1973 et 1979) Effondrement du système de change fixe de breton dos stagnation dans les pays développés Crises des changes = un pays qui a opté pour un taux de change fixe se trouve contraint de dévaluer sa monnaie En 1979, la CE décide de la mise en place d’un système monétaire européen (SEMÉ) pour contester l’hégémonie du dollar et le problème de l’effondrement du système de breton dos. Ce système monétaire européen sera un premier pas vers la aération d’une monnaie unique: l’euro. ) Qu’est-ce que le marché unique ? Le marché unique européen est créé en 1986. Il met en place la libre circulation des capitaux, des marchandises, des services et des personnes au sein de la CE. Il permet la libéralisation des biens échangeables et la libéralisation des échanges entre les pays de la CE. 1 La libéralisation des biens échangeables Réduction des formalités aux frontières Harmonisation des taux de DIVA (définition de marges) Harmonisation et accords réciproques de reconnaissance des standards de production 2 La libéralisation des échanges

Retrait du contrôle des capitaux Poursuite de l’intégration du marché des capitaux Libéralisation des procédures d’entrée des capitaux transféreraient 9) Quelles sont les conséquences de la chute du mur pour la construction Européenne ? En 1989 suite à la chute d 1991 après la chute de EU 1989 suite à la chute du mur puis en 1991 après la chute de l’OURS, les anciennes démocraties populaires d’OURS souhaitent entrer dans la CE. Dans un premier temps, en 1 993, des accords d’association entre ces pays et la CE se font. 0 ans plus tard capitonnage, l’adhésion de 10 pays pour la plupart anciennement immunisée est acte pour 2004. Cela a aussi pour conséquence la libéralisation complète des échanges (sauf produits « sensibles » comme textile et charbon) Choix des nouvelles démocraties d’adhérer à la CE : signature d’accords d’association (1991 : plonge, hongre, tchécoslovaques ; 1994 : roumaine, bulgare, Albine, historien, lettrine, litanie). L’ALLÉ s’aligne sur les négociations entre ces pays et la CE. Vers une libéralisation complète des échanges, hormis pour des produits dits sensibles comme le textile, le charbon etc…

En 1993, le principe de l’entrée des pays d’européen centrale et e l’Est est entériné au sommet de capitonnage. L’adhésion de chopper, la République Tchèque, l’historien, la hongre, la lettrine, la litanie, malle, la plonge, la République soliloque et la sillonne pour 2004 est acte en 2003 à capitonnage. Pour aller plus loin 1) Les épisodes de crise économique ont-ils plutôt tendance renforcer ou affaiblir l’intégration européenne ? Es épisodes de crises économiques ont plus tendance renforcer l’intégration européenne.

En effet, les institutions économiques européennes se rendent compte de ce qui ne marche pas dans les politiques économiques européennes pour es modifier. La crise des c nées 1970 engendrée 4 EU années 1970 engendrée par la fin du système de breton dos a permis la création du SEMÉ. Les pays d’européen se sont alignés sur des décisions économiques ce qui a permis de renforcer l’intégration européenne. 2) Entre le fédéralisme et l’inter gouvernementales, quel courant pensez-vous domine fractureriez des institutions économiques européennes ? Ne des problèmes actuels du design des institutions européennes et des politiques communes entre les pays de l’EU est que c’est un mixa entre fédéralisme et antigouvernementales. Par exemple, les 2 politiques économiques les plus importante de l’EU que sont la politique monétaire et la politique budgétaire sont pour l’une une politique fédéraliste commune aux pays de la zone ? sous l’égide de la BEC et pour l’autre antigouvernementales où chaque pays décide de sa propre politique budgétaire.

Nous pensons que s’il existe une monnaie commune, il est nécessaire d’adopter des politiques monétaires et budgétaires communes et donc d’adopter le fédéralisme politique. Les institutions européennes sont des institutions internationaliseraient. Les décisions peuvent ne pas être adoptées par tous les pays. Par exemple, certains pays de l’EU ont refusé de faire partie de l’accord sèchement, d’autres de faire partis de la zone Tous les États sont égaux mais pour reprendre la formule de égorge oreiller « certains le sont plus que d’autres ». 3) Existe-t-il une taille optimale pour l’union Européenne ?

L’JE ne doit pas rassembler trop de pays car plus les pays sont nombreux au sein de l’EU, plus il est difficile de s’entendre lors des prises de décisions. De plus, il y a de nombreuses disparités entre s E s’entendre lors des prises de décisions. De plus, il y a de ombres disparités entre les pays. Pour la plupart économiques. Les pays membres de l’EU ont des économies très différentes. Le pacte de stabilité et de croissance qui fixait à 3% le déficit du PUB et à la dette publique autorisée ne pouvait pas s’appliquer à tous les pays car ils n’ont pas tous la même économie.

quais chapitre 2 Coordination des politiques économiques 1) Qu’est-ce qui différencie le Conseil Européen et le Conseil de l’EU ? Le conseil européen réunie les chefs d’état ou de gouvernement des pays membres de l’EU tandis que le conseil de l’EU réunie des ministres des États membres. Le conseil européen n’ pas de pouvoir exécutif puisqu’ définit simplement les orientations de politique générale tandis que le conseil de l’EU arrête les actes juridiques (règlements, directives et décisions). Il assure également la coordination des politiques économiques. ) La commission européenne est-elle plutôt une institution antigouvernementale ou une institution de type fédéral ? La commission européenne est surtout une institution de type fédérale : les membres sont nommés, elle est gardienne des traités, elle possède le pouvoir exécutif car elle fait respecter les retraités et met en ?ouvre les actes juridiques adoptés par le conseil européen. Elle a une initiative législative pour proposer de lois. Les actes décidés par la commission européenne sont ensuite imposés aux pays membres. Les membres sont indépendants de leur pays d’origine. E plutôt une institution antigouvernementale ou une institution de type fédéral ? La BEC est une institution fédérale bisexuelle décide de la politique monétaire commune aux pays membres de la zone euro. Les pays membres de cette zone sont obligés de respecter les décisions monétaires prises par la BEC. 4) Le Budget communautaire est-il élevé ? Le budget communautaire n’est pas élevé en pourcentage car il représente seulement 1 % du PUB européen, cependant en valeur il représente 108 Milliards d’héros. 5) Quelle est aujourd’hui la principale ressource du budget Européen ? l’origine, les ressources provenaient des droits de douane. Aujourd’hui la principale ressource du budget européen est la ressource propre RANG (Revenu National Brut) qui représente 68% des recettes de l’EU. 6) Quelle est la principale dépense du budget communautaire ? La principale dépense de la politique communautaire sont les dépenses pour la croissance durable qui s’élève à 65 milliards ‘héros et la préservation et la gestion des ressources naturelles qui s’élèvent à 58 milliards d’? dont 48 milliards alloués à la PACK (Politique Agricole Commune).

Principale fonction du budget européen dans l’optique de mesurage la redistribution. 7) Qu’est-ce que le principe de subsidiaires pour les théories du fédéralisme économique ? Le principe de subsidiaires est le principe selon lequel la responsabilité d’une action politique doit être allouée à la plus petite entité pour qu’elle puisse s’en occuper. Dans le cas de l’EU, la plus petite entité est un état. Donc la responsabilité de l’action élitiste revient à l’état. Dans la construction euro cèpe de subsidiaires, E l’action politique revient à l’état.

Dans la construction européenne, le principe de subsidiaires, est une règle de répartition des compétences entre l’Union et ses états membres. En dehors des domaines de compétences qui lui sont propres, l’Union Européenne n’agit que SI son action est plus efficace que celle conduite au niveau des états ou des régions. En + : Le principe de subsidiaires vise à déterminer le niveau d’intervention le plus pertinent dans les domaines de compétences partagées entre l’EU et les États membres. Il peut s’agir d’une action à l’échelon européen, national ou local.

Dans tous les cas, l’EU ne peut intervenir que si elle est en mesure d’agir plus efficacement que les États membres. Le protocole sur l’application des principes de subsidiaires et de proportionnalité mentionne trois critères visant à confirmer ou non l’opportunité d’une intervention au niveau européen 8) Quelles sont les limites au principe de subsidiaires ? Les limites au principe de subsidiaires sont les biens publics communs, les effets de contagion des politiques économiques. En effet dans ces cas, un état seul ne peut se charger de toutes es responsabilités.

Par exemple pour les biens publics communs c’est au niveau de l’EU que cela doit se passer ou alors entre plusieurs états. Exterminait de réseau externe au marché) : prise de décision individuel ne correspond pas au bien commun jade mode de financement = l’endettement les biens communs : réseaux, environnement effets de contagion des politiques écho (explosive effectifs – dynamique de l’intégration) bienfaits de la coordination : équilibres coopératifs de la théorie des jeux (dilemme du prisonnier) arc : Le dilemme du prisonnier, énoncé en 1950 par albâtre W.

ticket, caractérise en théorie des jeux une situation où deux joueurs auraient intérêt à coopérer, mais où, en absence de communication entre les deux joueurs, chaque joueur choisira de trahir l’autre lorsque le jeu n’est joué qu’une fois. La raison à cela est que si un coopère et l’autre trahit, le coopérateur est fortement pénalisé. Pourtant si les deux joueurs trahissent, le résultat leur est moins favorable que si les deux avaient choisi de coopérer. ) Quels sont les différents modes de coordination des politiques économiques de la zone Euro ? Les différents modes de coordination des politiques économiques e la zone euro sont les coordination actives contre les coordination passives, coordination horizontales contre verticale, coordination ex anti contre ex poste et coordination indicatives contre coercitives.

Actif (discrétionnaires) vas passif (instauration de règles), Horizontal (entre États) vas vertical (entre différents niveaux de gouvernements : EU vas États) Ex anti vas ex poste indicatif vas coercitif > Mode de coordination peut être Ex anti (avant) = respect de la règle avant de prendre des décisions / ou Ex poste (après) si ne respecte pas la règle, sanctionne avec amende de 2% du PUB, intervient après la réalisation. 0) Définir les GOBE et les LIED ? Les GOBES sont les Grandes Orientations des Politiques économiques. Elles sont initiées par la commission européenne et vont être débattues au Conseil Européen pour donner un cadre économique aux différents a s et adopta être débattues au Conseil Européen pour donner un cadre économique aux différents pays et adoptées par recommandation d’coiffe (Conseil Affaires économiques et financières).

Elles instituent une surveillance multilatérale entre les pays mais il n’ a pas de sanctions en cas de non-respect de ces règles. Les CÉDÉ sont les Lignes Directrices pour l’Emploi. Elles ont le même fonctionnement que les GOBES mais au niveau national avec des objectifs spécifiques sur le chômage et les inactifs. 1 1) Qu’est-ce qui caractérise les modes de coordination coercitifs ? Les modes de coordination coercitives sont des règles assorties de sanctions en cas de non-respect des pays membres de l’EU.