Questions de la gestion et qualité de projet

Questions de la gestion et qualité de projet

Ils peuvent être considéré comme complémentaires OS 9000 Principe : dis ce que tu fais, fais ce que tu dis, fais-le, prouve le, améliore le Repose sur 3 documents principaux : principe essentiels et vocabulaire, exigences, lignes directrices pour l’amélioration des performances de qualité et de s’améliorer. Cette organisation repose sur 9 principes (pondération différentes) : Facteurs : Leadership ; Personnel Politique et Stratégie ; appartenait et Ressources; Processus. Résultats : Personnel; Clients , Collectivités ; Performances clés.

Objectif : être reconnu OS 4000 Tient compte de l’environnement car. Respect des réglementations Image de l’entreprise Relations avec les riverains Économies Certification réclamée par les clients SOYAS 18001 Santé et sécurité au travail : Analyse des risques Correction et planification des actions d’amélioration Vérification de l’efficacité et réalisation des actions Amélioration continue et bouclage du cycle De nombreux cabinets de management vont utiliser ces principes pour les proposer à d’autres entreprises ainsi si les référeraient qualités sont normalisés, les entreprise auront plus confiance.

Les 8 principes de la qualité (constituent les piliers de la mise en ?ivre d’un SON efficace) : 1. Orientation clients (bien 1 d’utiliser leurs aptitudes au profit de l’organisme. 4. Management par les processus et les faits

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Un résultat escompté est atteint de façon plus efficiente lorsque les ressources et activités afférentes sont gérées comme un processus. 5. Management par approche système Identifier, comprendre et gérer un système de processus interdépendants pour un objectif donné permet d’améliorer l’efficacité et l’efficience de l’organisation. 6.

Processus continu d’apprentissage, d’innovation et d’amélioration Il convient que l’amélioration continue de la performance globale ‘un organisme soit un objectif permanent de l’organisme. 7. Approche factuelle pour la prise de décision Les décisions efficaces sont basées sur l’analyse de données et d’informations tangibles. 8. Développement du appartenait Une organisation et ses fournisseurs sont interdépendants et une relation mutuellement bénéfique améliore leur capacité à créer de la valeur. Source : top://mu. Commenteraient. Net/contents/qualité ‘management-qualité. Pp top://fer. Échapperai. Orge/kiwi/systèmeÃCCeâmemanagement_de *COURS concepts et vocabulaire ISO OS1 : Système management de la qualité – exigences ISO OS4 . Système management de la qualité – ligne directrices es principes constituent le fondement des référéféreraientlités. La norme ISO OS0 les formalise comme suit Principe 1 : Orientation bénéficiaire Les organismes dépendent de leurs clients, il convient donc qu’ils en comprennent les besoins présents et futurs, qu’ils satisfassent leurs exigences et qu’ils s’efforcent d’aller au-devant de leurs attentes.

Principe 2 : Leadership Les dirigeants établissent la finalité et les orientations de l’organisme. Il convient qu’ils créent et maintiennent un environnement interne dans lequel les personnes peuvent ‘impliquer dans la réalisation des objectifs de l’organisme. Principe 3 : Implication du personnel Les personnes à tous les niveaux sont fessfessee d’un organisme et une totale application de leur part permet d’utiliser leurs aptitudes au profit de l’organisme.

Principe 4 : Approche processus Un résultat escompté est atteint de façon plus efficience lorsque les ressources et activités sont gérées comme un processus Principe 5 : Management par approche système dentidentifiermprendre et gérer des processus corrélés comme un système contribue à l’efficacité et l’efficience (capacité de erforeformant l’organisme à atteindre ses objectifs Principe 6 : Amélioration continue Principe 7 : approche factuelle pour le prix de décision Les décisions efficaces se fondent sur l’analyse de données et d’ind’enfinncipe 8 : Relations mutuellement bénéfiques avec les fournisseurs Un organisme et ses fournisseurs sont indépendants et des relarelata1 bénéfiques avec les fournisseurs un organisme et ses fournisseurs sont indépendants et des relations mutuellement bénéfiques augmentant les capacités des 2 organismes à créer de la valeur CFR CF.ttptop. naw.Niao.Osg/Orge/Osqfer qcmQu’entend on par approche processus ? réseRessentebrièvement les principaux aspects, ainsi que la démarche de mise en ?uvreivres le cadre de la gestion de projet La méthode d’approche processus est une méthode qui consiste à modéliser de facofaçonhodique une activité réalisée de manière à déterminer les paramètres qui l’influencent et pouvoir analyser ces paramètres. Définition du processus : On en définit les entrées, les produits finis, le processus en lui- même, c’est ce qui permet de transformer les produits d’entrés en produits finaux (cela corrcorses ondee que l’activité va apporter u produit c’est la valevalve apporte au produit), OE 3OIEpeut être vue comme un ensemble de processus qui peuvent être analysés séparément ou dans la globalité en vue d’améliorer cette activité globale. rappRapprochecessus correspond à différentes étapes à savoir : Cartcartographieprocessus . éfinFinir clients et leurs attentes définir le type de processus auquel on a à faire (support= aide un autre procprocèsnagement, opérationnel= sert directement à l’activité de l’entreprise, et déterminer les autres procprocès lui sont liés) on définit si le processus va amener de l’argent l’entreprise ou si il va permettre de mieux faire fonctionner l’entreprise ou « l’attaque d’un nouveau marché définir dans quel état il est (s’il est définit clairement ou non, s’il possède des indicateurs de performances ou non, s’il est en amélioration continue, en optimisation). Choisir ceux qui sont importants Définir la part qu’il a dans l’atteinte des objectifs stratégiques ( l’activité globale a un but et on veut savoir si la partie étudiée est importante pour elle ou pas ). Cela sert à définir une certaine cohérence et une vision dans l’atteinte des objectifs. Pour cela on peut utiliser la BALABALANCÉERESCORTERA outil qui permet d’analyser l’impact de quelque chose sur différents points, à savoir les finances, l’apprentissage et raméremémorations clients et les processus auquel on doit tendre) Déterminer les capacités à être améliorés. si fSible alors surtout management réalisé, si fort alors mise en ?uvreivre principes d’amélioration) On définit dans quelle proportion les acteurs du processus peuvent intervenir et le ce procprocèst évoluer. 6 1 actuelles, les obstacles qui vont appaapparaîtremment les éviter et e la on définit les moyens que l’on va mettre en ?uvreivre résumé cela revient à : on clarifie le procprocès le définir), ensuite on le pilote ( traiter problèmes rencontrés, mettre en place système de vérification de performance, utiliser infoinfinisr améliorer, communiquer sur le procprocèsmieux possible), et enfin ou on revoit le procprocèson a des groupes qui vont piloter ce procprocès

REM REMETl existe aussi une approche par la gestion des risques, ou on définit la probabilité qu’un problème arrive et son impact et suivant les infoinfinis on améliorera ( limiter la probabilité ou ‘impact ou les deux) ou on éliminera. Cette étude doit être reconduite assez régulièrement. 4 Lorslorsqu’le de qualité, on évoque souvent « la pyramide documentaire » ? A quels documents fait on référence en la circonstance ? Présenter brièvement ces différents documents et la logique qui les articule. exteExternesients, organismes de certification, dans le but d’expliciter les règles générales d’organisation permet de mieux connaître l’entreprise avec laquelle on traite).

Ce manuel est en quelque sorte la carte de visite de l’entreprise et est composée de 8 chapitres dont 4 reprennent les infoinfinisramorales4 1’apapprochecessus – une présentation de l’entreprise, – la cartographie ou la liste des processus « clés » de l’entreprise, – la définition des interactions entre les différents processus, – la politique qualité définie par la direction, – les objectifs associés à la politique qualité, – la définition de l’architecture documentaire constituant le SMQ SONnuel qualité, fiches processus, procédures, instructions, modes opératoires, formulaires, – l’explication succincte de chaque processus avec la référence vers la procédure détaillée, la liste récapitulative de toutes les procédures du système de management de la qualité. 2. Les procédures Au deuxième niveau de la pyramide, on retrouve les procédures écrites. Ces procédures spécifient la manière d’accomplir une activité et font elles-mêmes référence aux documents opérationnels (3èmeEmmeeau).

Elles décrivent les règles, les responsabilités, l’enchaînement des activités pour réaliser des prestations. En d’autres termes, elles définissent Qui détient l’autorité ? Qui traite les suggestions d’amélioration ? Qui contrôle le bon fonctionnement ? Qui s’occupe des disfdysfonctionnementss plaintes des bénéficiaires ? 3. La documentation opéropèrectrustionss documents de travail nécessaires à la maîtrise des activités ou Elle décrit de manière détaillée les opérations à effectuer pour la réalisation d’une prestation, c’est à dire les instructions de travail. 4. Les enregistrements Au dernier niveau, on retrouve les enregistrements qui donnent des preuves des résultats obtenus.

En d’autres termes, preuves que le SMQ SONctionne en attestant l’exécution des activités, des actions de vérification et de contrôle. Is pSimettent donc de mémoriser les résultats obtenus (qui doivent être simples, dentidentifiablesfacile d’accès). 5. Lorslorsqu’le de qualité, on évoque souvent la roue DEMIDÉMINE quoi s’agit-il ? Commentez brièvement son principe sous- jaceagacentregard de la démarche qualité. La roue de Demidéminellustration de la gestion qualité (Gestion qualité est dite PDCAPIEDlan Do Check Act)acte que DEMIDÉMINEait : Démarche d’amélioration qui a été mise en évidence par DEMIDÉMINE la roue DEMIDÉMINE conduit si elle est respectée à une amélioration du système ‘amélioration continue :

Etabétablissementn système qualité = mise en évidence du niveau de qualité d’un établissement Il est impératif de maintenir ce niveau, grâce à l’assurance qualité par exemple, et encore mieux de l’augmenter. Une amélioration continue du niveau de qualité est possible si on a une bonne connaissance de son environnement et des tâches accomplir Message majeur de DEMIDÉMINE L’amélioration des procédés dépend essentiellement du management » DAppadapterne explication statsatisfaitsceuvaincante et parfaitement opératoire. que Querésultat obtenu correspond à l’attente, qu’il est stable et de ecomcommencerue de Demidéminea roue de Demidémine divisée en 4 secteurs : p DC ADÉC.lan .