Question de corpus

Question de corpus

MÉTHODE DE LA QUESTION DE CORPUS Corpus 3 à 5 textes an peut ajouter 1 tableau ou 1 photo But : Comparer les textes et rédiger une synthèse de cette analyse 1/5 ème de la note 4pts/20 Surtout ne pas dépasser 1h15. épreuve de vitesse = bien suivre les étapes Étape 1 : Lire la question, relever les mots importants pour bien comprendre la question, et définir , avant de lire les textes, des points de comparais Ex : Quelle vision les Points de comparais – *comment le perso principal. ales qualités to View e le personnage – *portrait physique / morale ?

Dialogue ? ? paroles rapportées : D. D, D. lndirect, D. lndirect libre ; narration/ description « classe social ? ‘contexte, lieu où le personnage se situe ? Grapport aux autres personnages – identification du lecteur possible ? *focalisation interne, externe, omniscient * la formez comment on le dit 0 le fond= ce qu’on dit Étape 2 : Lire les textes, les comprendre, et, en lisant les textes 2 et 3, déjà les comparer dans la tête avec les textes lus précédemment. théâtre, poèmes, textes d’argumentation) écrits au siècle / ntre le siècle et le siècle.

Ils évoquent tous (le thème

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
commun) et nous nous demanderons (la question posée, ex : nous nous demanderons quel rapport le valet entretient avec son maître. ) sauter une ligne et alinéa Développement : min 3 paragraphes Structure de chaque paragraphe phrase 1 (l’entrée) : On annonce le point de comparaison ( ne parle surtout pas d’un texte). Ex : Les personnages sont tous décrits moralement. : Les valets apparaissent plus ou moins soumis à leur maître. : Les personnages sont décrits selon différentes focalisations.

Phrase 2 et + : On évoque les textes qui ont des points communs. Ex : Dans les fourberies de Scapin, le valet refuse d’obéir à son maître puisqu’il répond : « Je ne le ferai pas Dans l’ile des Esclaves, le valet se rebelle également car il « bat » son maître. Dernières phrases : On évoque les textes qui sont différents. Ex : Dans l’École des Femmes, le valet, en revanche, sert du vin ? Adolphe ce qui prouve qu’il lul obéit. Question de corpus : – travail l’espoir A : pas de campagne mais état malade 3. ariage captivité 4. es femmes qui, du coup, tombent dans la rêverie. B surtout A idem rêve de l’autre homme. C plus de rêves quant à beaucoup utilisé dans la question de corpus mentionnent – évoquant – décrivent – indiquent — signalent livrent des informations sur Les 3 textes que nous allons étudier sont des extraits de romans publiés tous au XIX ème siècle, entre 1832 et 1883. Ils évoquent tous une femme mariée et, à travers cette femme, nous tenterons de déterminer quelle vision ces extraits donnent de la ondition féminine au XIX ème siècle.

Tout d’abord, les auteurs évoquent l’enfance de ces femmes. Dans Indiana, l’hérôlne, dans sa jeunesse, attend un « libérateur un « messie D. Elle a donc foi en l’avenir. De même, dans Une vie, Jeanne, alors au couvent, « avait été préoccupé par l’avenir » : l’héroine est également, quand elle est jeune, pleine d’espoir. [ Ces deux héroïnes vivent alors comme prisonnières : la première « au milieu d’esclaves » et l’autre « au couvent ] facultatif.

En evanche, dans l’extrait de Madame Bovary, la jeunesse du personnage n’est pas évoquée : on a seulement affaire à une promenade et une rêverie, teinté de regrets. Les femmes, puisqu’elles espèrent tout du mariage, se semblent donc pas pleinement heureuse dans l’enfance. Cependant, les espoirs sont déçus par le mariage et ses jeunes femmes deviennent malheureuses. Pour accéder aux pensées des personnages, Flaubert et Maupassant utilisent la focallsatlon interne. Chez Maupassant, les « nuages sombres » s