Qu’est-ce qui distingue l’invention de la decouverte ?

Qu’est-ce qui distingue l’invention de la decouverte ?

Depuis Platon (4eme siecle avant J. C. ) jusqu’a aujourd’hui, certains philosophes differencient l’art et la technique ou au contraire pense qu’elles sont complementaires. Emmanuel Kant (1724-1804) est un philosophe allemand fondateur de l’idealiste transcendantale. Dans cet extrait, il propose d’etudier le probleme suivant : Existe il une difference entre inventer et decouvrir ? En effet d’apres Kant, « Inventer est tout autre chose que decouvrir. ». Dans ce passage, ce philosophe argumente sa these en trois parties apres l’avoir expose.

Tout d’abord, il distingue par deux exemples la difference entre la decouverte et l’invention l. 1 a 4 ; ensuite il parle du merite de ces deux actes l. 4 a 7 ; enfin il definit et montre ce que c’est un genie l. 7 a 13. Dans notre etude, on va respecter l’ordre choisit par l’auteur pour expliquer le sens du texte. Nous nous interesserons en parallele a sa mise en perspective et a la decouverte a l’interet philosophique qu’il contient. Qu’est-ce qui distingue l’invention de la decouverte ? Tout d’abord, Kant propose de differencier ces deux actes : inventer et decouvrir.

Pour lui, decouvrir quelque chose n’est pas inventee car cette chose existe deja mais reste inconnu, « sans etre

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
revele ». La personne qui decouvre met seulement d’autres personnes aux courants de cette existence. Il prend comme exemple a l’appui l’Amerique avant qu’elle soit decouverte par Christophe Colomb en 1492 : ce territoire existait deja, mais aucune personne en pretendait l’existence. En revanche, Kant explique qu’une invention est une chose qui « n’etait pas connu avant l’artisan qui l’a fabriquee », « la poudre a canon par exemple ».

L’invention releve de manipulation technique (fabrication par exemple) pour arriver au resultat tandis que la decouverte est simplement mettre d’autres personnes au courant d’une chose existante. D’apres Lavoisier, un chimiste, philosophe et economiste francais, « Rien ne se perd, rien ne se cree, tout se transforme », c’est-a-dire que l’on ne peut inventer quelque chose qui n’existe pas, ce n’est juste une transformation. Pour lui le mot « inventer » n’existe pas mais est remplace par le mot « transformer ». Je pense que ces deux termes sont tres proches l’un de l’autre mais il y a cependant un distinction.

En effet inventer : c’est trouver le premier quelque chose et decouvrir : c’est trouver quelque chose qui etait inconnu. Dans les deux cas, la decouverte et l’invention sont deux choses inconnus, mais l’un n’existait pas : l’invention et l’autre existait mais n’etait pas connus : la decouverte. Quels sont leurs merites respectifs ? Dans cette extrait, Emmanuel Kant explique la decouverte et l’invention peuvent avoir tous les deux un merite. Cependant pour avoir ce merite il faut que l’action de decouvrir ou d’inventer soit volontaire.

Celui qui trouve ce qui etait cache par hasard ne doit recevoir aucun merite, car ce n’est en aucun voulu. David Hume (1711-1776) considere le merite comme une chose si « incertaine a la fois par son obscurite naturelle et par la vanite personnelle de chacun » qu’attribuer la propriete aux hommes meritants serait impraticable. John Rawls (1721-2002) justifie sa position par des arguments propres, notamment celui-ci : tout effort consciencieux est en realite influence par des talents naturels et des dotations initiales parfaitement arbitraires d’un point de vue moral.

Mais Rawls releve aussi, comme Hume, que « l’idee de recompenser le merite n’est pas realisable » et que « ce a quoi [les hommes] ont droit n’est pas proportionnel ni dependant de leur valeur intrinseque ». En effet, precise Rawls, ce a quoi les hommes ont droit est de voir remplies « les attentes legitimes, fondees sur les institutions sociales ». L’idee de recompenser le merite n’est donc pas realisable puisque les hommes n’acquierent pas le materiel en fonction de leurs valeurs propres.

Je pense que le merite doit exister, car chaque homme doit etre recompense pour avoir fait une action positive meme si elle est volontaire ou non. Ainsi autrui peut essayer d’imiter ou de reproduire cet acte. La decouverte et l’invention doit avoir un merite seulement si elle est positive comme dans la science, la medecine, l’economie et ne doit pas avoir des effets nefastes sur le futur. En revanche les avancees dangereuses pour le reste du monde doivent etre stoppees et supprimees. Comment peut-on definir le termes de « genie » ?

Pour terminer, Kant determine la designation du terme « genie » qu’il qualifie comme un « talent d’inventeur ». Il precise que l’on applique seulement ce qualificatif au « createur », c’est-a-dire aux personnes qui decouvre ou invente quelque chose volontairement. En revanche, les personnes qui « se contente de connaitre beaucoup de choses » ou « qui se contente d’imiter » ne beneficient pas de cette designation. En plus d’avoir un esprit creatif pour inventer, il se doit de detenir une certaine technique afin de produire des ? vres originales et exceptionnelles et c’est en la la « condition » majeur pour etre designe de « genie ». Friedrich Wilhelm Nietzsche s’oppose a Kant dans ce propos. Pour lui reconnaitre le « genie » ne doit pas empecher de se mesurer a lui ; c’est par une sorte de paresse que l’on accepte de le considerer comme miraculeux. Ce qui est humain doit etre comprehensible aux hommes, sauf s’ils trouvent un interet dans l’ignorance. Donc pour lui etre un « genie » n’est pas detenir de talent car nous sommes tous des hommes egaux dote des memes capacites.

Pour moi, un « genie » est une personne hors du commun, qui se demarque des autres. C’est quelque chose d’innee, qu’on a en soit des sa naissance. Le « genie » a des facilitees pour la matiere dans laquelle il excede : cela peut etre les sciences, l’art, le sport, l’economie… Quelques soit les choses qu’il entreprend, il les fera d’une facilite et d’une rapidite anormale. Cependant il peut etre un « genie » dans une certaine matiere mais dans d’autre il aura plus de difficulte. On peut prendre l’exemple du film Rain Man realise par Barry Levinson en 1989 ou l’acteur principal Dustin Hoffman est un « genie » autiste dote d’un c? ficient intellectuel extremement eleve mais qui ne peut se debrouiller seul car il a des problemes d’integration, de comprehension,… Cependant tout les « genies » ne sont pas autistes ou anormal mais c’est pour montre que pour moi un « genie » n’excede pas partout. Dans cet extrait, Emmanuel Kant distingue les differences entre inventer et decouvrir, qu’il pense etre different. Selon lui, le merite peut exister seulement si l’acte est volontaire. Enfin il definie le terme de genie, qu’il qualifie d’un « talent d’inventeur ». On peut conclure qu’il rapproche l’art de la technique afin de produire des ? uvres modeles et originales.