Quels dispositifs les architectes ont mis en place dans differents musees pour favoriser la mise en exposition des oeuvres et objets presentes?

Quels dispositifs les architectes ont mis en place dans differents musees pour favoriser la mise en exposition des oeuvres et objets presentes?

Composante de l’environnement social et culturel, le musee est aujourd’hui a la fois ? uvre architecturale et artistique. Il repond a la fois a un programme de conservation et de presentation d’objets de savoir mais contribue a la transmission du plaisir esthetique. C’est pourquoi son architecture est devenu un signal fort de ce XXeme siecle. La question qui se pose aujourd’hui est celle de savoir comment une ? uvre architecturale peut contribuer a exalter le concept de musee et relever le defi social et culturel qui lui incombe tout en assurant la promotion des objets exposes et celle de l’architecture.

Apres renovation ou creation de certains musees, les architectes ont du mettre en place divers dispositifs pour favoriser la mise en exposition des ? uvres et objets presentes. Quels sont-ils ? Dans une premiere partie nous verrons les dispositifs mis en place apres renovation du musee, puis dans une seconde partie les dispositifs crees des la construction du musee. La salle des etats du musee du Louvre est un exemple type de renovation pour favoriser la mise en exposition des ? uvres et objets presentes. En effet, dans cette salle qui abrite les peintures venitiennes et celles de Leonard de Vinci, l’architecte

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
a fait d’enormes changements.

Il a voulu mettre face a face Les Noces de Cana et La Joconde. Des lors, verticalite et horizontalite se confrontent. La Joconde, pour qu’elle n’est pas l’air d’un « timbre-poste » face a l’immensite des Noces de Cana a ete placee sur une cimaise. Sur celle-ci un cadre plus large a ete rajoute pour « redefinir » la taille du tableau. L’architecte a egalement voulu redefinir l’eclairage zenithal. Sur les murs il a prefere jouer avec la matiere qu’avec la couleur. La lumiere se reflete alors sur les murs. Un meilleur acces a aussi ete attribue aux visiteurs par la mise en ? vre aux extremites de salles des salles de dilatation laterales. La creation d’un espace de repos et la reouverture de fenetres sur les cours exterieures ont egalement ete pensees. Le passage des visiteurs se fait desormais par un acces oblique. Cet agrandissement contribue a avoir un meilleur recul pour pouvoir observer les tableaux. Desormais un recul de 28 metres est possible pour observer Les Noces de Cana. De plus la climatisation a ete rajoutee, et l’acoustique repensee. Dans le musee Andre Malraux du Havre, l’architecte a du faire face a une problematique : construire dans le construit. Un nouveau parcours a ete redefini.

L’architecte a fait une recherche de fluidite pour favoriser les deplacements du corps comme du regard. Une rampe a ete rajoutee. Elle joue le role de ralentisseur pour que le regard ait le temps de se poser sur toutes les ? uvres. Des cloisons mobiles accentuent la flexibilite du musee. Il n’y a aucun effet d’enfermement car il y a tres peu d’angles. Un jeu de lumiere et de transparence a ete cree grace aux brises-soleil et aux cloisons de verre. Cela cree un effet d’? uvre parmi les ? uvres. Dans le musee du Quai Branly, l’architecte Jean Nouvel a voulu creer un havre de paix a proximite d’une artere bruyante.

La lumiere, controlee par les brises-soleil, joue un role essentiel dans le musee. En effet, plus le visiteur s’enfonce dans le musee grace au parcours sinusoidal, plus la lumiere se fait rare. L’architecte a voulu jouer sur l’aspect « grotte » avec cette penombre. Les ? uvres sont alors tres peu eclairees. Classees suivant les civilisations, les ? uvres sont reparties autour d’un axe, et dans des petites salles qui vues de l’exterieur forment des cubes colores. Le musee du Quai Branly est construit sur pilotis ce qui laisse passer le public, laisse voir le fleuve depuis la rue, depuis les quais.

Enfin, dans le Zentrum Paul Klee, l’architecte a concu ce musee comme un plissement geologique. Une rue lumineuse a l’interieur assure la continuite et la fluidite des deplacements. Le musee rythme l’espace et le paysage dans un mouvement dynamique. Les salles d’expositions sont dans la penombre. Cela est lie a la fragilite des ? uvres. Les cimaises sont en suspension ce qui cree un univers de legerete. Ainsi les divers dispositifs mis en place par les architectes favorisent la mise en exposition des ? uvres et des objets presentes. Les musees sont desormais des ? uvres parmi les ? uvres…