Quelle est la vision du monde et de la societe dans le pere goriot ?

Quelle est la vision du monde et de la societe dans le pere goriot ?

Dans un premier temps , on s’apercoit que la pension Vauquer, comme d’autres pensions de cette epoque, est strictement hierarchisee. Cette hierarchie depend du niveau economique des pensionnaires (la fortune s’amenuisant au fur et a mesure que l’on monte dans la pension), du pouvoir exerce par certaines personnes sur d’autres (rapport de domination) et du statut social de chacun, un noble ou un bourgeois etant beaucoup plus estime qu’un domestique. La pension apparait ainsi comme une image reduite de la societe : une sorte de microcosme.

En outre, il y aussi les relations que les pensionnaires entretiennent avec le monde exterieur, c’est-a-dire avec Paris. Au fil de la lecture , on peut decouvrir de nombreux endroits de Paris car les relations de ces personnages sont tres differentes. Ceci demontre que les classes sociales ne frequentent pas ou plutot n’ont pas la possibilite de frequenter les meme lieux. Ainsi , les classes sociales sont sectorises par quartiers et ne se melangent que tres rarement. De plus , la societe que nous decrit est immoral , impitoyable.

Il faut suivre les rouages tres particuliers de la societe pour s’y fondre totalement. Pour cela , il faut mener un combat incessant en faisant preuve d’arrivisme comme

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Vautrin avec Rastignac qu’il utilise pour faire sa fortune ou d’egoisme comme les filles du Pere Goriot. Dans ce monde , l’argent est roi : les gens sont pret a s’avilir en laissant de cote leur honneur et en acceptant la corruption. Il faut manipuler les gens pour reussir dans ce monde : c’est ce que conseille Mme de Beauseand a Rastignac en lui revelant qu’il ne peut y « arriver que par les femmes ».

D’autre part , Balzac decrit une societe ou tout le monde joue : la comedie humaine. C’est pour lui un lieu terrible , de desolation ou l’on cache la verite en creant des liens factices ou en les rejetant a la maniere de ce que font les filles du pere Goriot avec ce dernier. C’est donc un monde d’apparence qu’il faut savoir decrypter pour pouvoir y entrer. En faisant la satire de la societe de son epoque , il nous montre a quel point il etait difficile de s’y faire une place En conclusion , on peut dire que Le Pere Goriot est un roman d’apprentissage.

En effet, au fil des pages, Balzac nous enseigne, a travers Eugene de Rastignac, la dure realite de la vie parisienne. L’emprise de l’argent et de l’ambition pousse les personnages de ce roman a agir sans scrupules, dans une societe ou la cruaute est de mise. Les sentiments ne sont jamais purs et le mot « amour » n’a pas beaucoup de signification. Balzac use ainsi d’exagerations, d’image ( « char de Juggernat» ,… ) pour decrire Paris comme une ville destructrice , insensible a la douleurs.