Quand on est mort, c’est pour toute la vie

Quand on est mort, c’est pour toute la vie

FICHE DE LECTURE LE TITRE: Quand on est mort, c’est pour toute la vie DATE DE PREMIERE PUBLICATION: 1998 EDITEUR: Gallimard NOMBRE DE PAGES: 137 L’AUTEUR: Azouz Begag NATIONALITE: Francaise NE EN: 1957 a Villeurbanne AUTRES OEUVRES: – Le Gone du Chaaba – Un train pour chez nous – La guerre des moutons – Les temps des villages GENRE LITTERAIRE: Roman NARRATEUR: Je de personnage LE CADRE: -l’epoque: Elle se deroule dans les annees 90. -lieu: La premiere partie de l’histoire se deroule a Lyon, la ou est ne Amar ; la deuxieme se deroule dans son pays d’origine, proche du desert. milieu sociale: moyen PERSONNAGE PRINCIPAUX: – Mourad: Frere d’Amar, mort, abattu par un chauffeur de taxi. – Amar: Ne a Lyon, marie et pere de famille, fils d’immigres. Il est ecrivain et etudie les sciences humaines et sociales – Le pere et la mere d’Amar – Embarek, personnage qu’Amar rencontre dans le bus – Zoubir Elmouss: RESUME:

Mourad, frere d’Amar, vient de mourir, abattu par un chauffeur de taxi alors qu’il s’enfuit sans payer la course. Amar est choque par cette mort mais, lors du jugement de la justice, qui declare un non lieu, provoque une seconde douleur

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
a lui-meme et a sa famille. Amar est ecrivain et il habite a Lyon ou il etudie les sciences humaines et sociales. Plus les jours passent, plus Amar est triste : il repense a son frere Mourad, a ce qu’ils ont fait ensemble. Amar a une femme et des enfants. A force de penser sans cesse a Mourad, il devient fou, ne se controle plus, ne realise plus ce qu’il fait.

Un jour, il grille un feu rouge et va se denoncer aux policiers. Une autre fois, il met son velo a proximite du poste de police. Il croit que le policier le regarde, l’accuse d’etre un voleur. Agace par la vie lyonnaise et marque par cette disparition, il decide apres quelques conseils d’amis, de retourner a la ville natale de ses parents. Il considere que sa place n’est plus ici. A Ain El Zina (ville natale de ses parents) il observe les changements de la ville qu’il n’est pas alle voir depuis treize ans et a tourner autour de la tombe de son frere.

Apres cinq jours passes il decide de rentrer chez lui. Mais le voyage qui separe de la capitale Algerienne est tres long. A l’arret, une vieille dame essaye de monter dans le car pour voir son fils malade mais il n’y a plus de place. Alors, le chauffeur demande a quelqu’un de lui laisser la sienne mais personne ne veut. Personne ne fait confiance a personne. La vie a appris a Amar a se mefier de tout le monde. Durant le voyage il va faire connaissance d’Embarek. Quelques heures plus tard, il rencontre un ami de longue date qui est devenu sergent et qui controle les bus et les voitures.

C’est a partir de la qu’Amar reprend gout a la vie. Il rentre finalement en France bien heureux de retrouver sa famille et ses amis. JUGEMENT PERSONNEL ARGUMENTE: Ce livre est tres plaisant a lire car les phrases sont bien construites et faciles a lire. La division en deux parties est tres bien pensee : cela permet de faire la difference entre les deux pays qui sont l’Algerie et la France. J’aimerais bien avoir la traduction de quelques mots bien qu’ils n’empechent pas la comprehension du texte. Je trouve qu’il n’y a pas de fin, c’est dommage.

On ne sait pas ce que devient Amar. PHRASES SIGNIFICATIVES:  » Ce matin, je medite sur une belle question que Mourad m’a posee, quand il etait au CM1 ou CM2. – Amar? Dis-moi : quand on est mort, c’est pour toute la vie? J’ai repondu sans reflechir: -Bien sur! Maintenant, je sais que c’est une jolie question sans reponse. Il faut la laisser comme elle est, avec son point d’interrogation au bout. Quand on est mort, c’est bien pour toute la vie. Mourad est mort pour toute ma vie, celle de mes parents, celle de mes s? urs. Pour plein de vies. «