projet de l atelier cuisine

projet de l atelier cuisine

projet de I atelier cuisine Premium Projet de l’atelier cuisine : A propos dun atelier cuisine. Un manque d’exercice physique, de mauvaises habitudes alimentaires et une augmentation des activités sédentaires telle que la télévision, ont une incidence certaine sur la santé physique et mentale des personnes. La mise en place d’un atelier cuisine vise à permettre aux résidents de dépasser le stade de simples consommateurs pour devenir créatifs dans un domaine qui les intéresse, où ils ont envie d’en apprendre plus. ar le biais de cette activité, e souhaite proposer aux bénéficiaires de les rencontrer différemment, sur un quotidienne. Il me semble égalem un tel atelier, qui va ainsi qu’en autonomi S. wp next page de la vie er l’intérêt de créer r en indépendance Cest un moyen de casser un peu la solitude des appartements supervisés, que certains pourraient ressentir, et un moyen de tisser des liens entre les personnes (l’usager et l’éducateur), autour d’un plaisir convivial et partagé pour les saveurs.

C’est un temps d’échange, un temps qui crée un lien social en toute simplicité. Ce projet s’inscrit dans une action éducative qui tient compte des besoins individuels des résidents. La présentation du projet: Le projet consiste à aider les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
résidents du SLS à développer leur autonomie et leur indépendance en cuisin Swige to vie' » next page cuisine. Certains jours de la semaine, un éducateur va cuisiner avec un ou plusieurs bénéficiaire(s), pour préparer le dîner ou le souper de celui-ci/ceux-ci. Cinq bénéficiaires participent à ce projet: Lundi : madame L. t Madame F. ensemble pour entretenlr leur lien d’amitié. Mercredi : monsieur M. seul, pour le valoriser, lui montrer qu’il sait faire des choses. Jeudi : monsieur D. seul, pour entretenir une relation de confiance avec lui, et lui permettre de faire des choix. Vendredi : madame M. — seule, pour la laisser s’exprimer et la canaliser. L’atelier se fait, la majorité du temps, seul avec l’éducateur, car le principe du SLS est de sortir les bénéficiaires d’une vie communautaire et de les amener à la vie la plus autonome et indépendante possible.

En étant avec un seul bénéficiaire, on avorise l’autonomie et l’indépendance, la relation de confiance entre le résident et l’éducateur, le maintien de certains acquis, et l’acquisition d’autres. L’intérêt étant que le bénéficiaire devienne le plus autonome possible (donc, que notre aide soit de moins en moins présente), qu’il finisse par le faire seul ; donc, le travail en groupe n’aurait pas de sens. Si les bénéficiaires sont deux, chacun travaille de manière individuelle (un plan de travail par personne), mais avec quelques petites interactions (se parler, donner un oup de main à l’autre, faire la vaisselle ensemble, etc. . Finalité du projet: Cet atelier a pour finalité de préparer 2 OF s vaisselle ensemble, etc. ). Cet atelier a pour finalité de préparer le dîner ou le souper d’un ou de plusieurs usager(s). Parallèlement à cette production, le cadre des activités de cuisine doit favoriser les trois axes (le développement personnel, l’intégration et l’indépendance/ l’autonomie) qui touche le bénéficiaire. es objectifs éducatifs vis-à-vis des trois axes: 1.

Caxe du développement personnel: ?? Développer un esprit critique : décider quel aliment serait le mieux pour une recette (rapport qualité-prix), dire ce qui va ou pas, etc. • Avoir une bonne image de soi : voir qu’on y arrive et être fier de soi, etc. • Être bien dans l’environnement de la cuisine : faire de la cuisine, cuire, couper, etc. 2. L’axe de l’intégration: • Apprendre à écouter : écouter l’explication de l’éducateur (comment réaliser les différentes étapes). • Respecter l’autre. ?? Développer un climat favorable à l’échange entre l’éducateur et e(s) bénéficiaire(s). 3. Caxe de l’indépendance et de l’autonomie: • Se débrouiller seul: travailler seul le plus possible. • Faire des choix : choisir la recette, les ingrédients. Il est aussi question ici de soutenir et d’aider Ie(s) usager(s) en leur offrant des techniques, en vue de favoriser leur développement et leur évolution dans la vie quotidienne. Cette approche technique insiste sur d’autres points comme: • Maintenir des acquis et en apprendre de nouveaux: manipulations diverses (épluchage, préparations 3 OF s