production

production

CHAPITRE I LA PRODUCTION Produire c’est créer, transformer des biens et des services afin de les rendre utiles, c’est à dire prêts à satisfaire les besoins humains. SECTION – LES FACTEURS DE PRODUCTION — Définition Les facteurs de production sont des éléménts qui permettent ? Swipe Io View next page l’entreprise de réalise On distingue 3 types OF capital et la nature.

P r „ facteur qui est le pro facteur est l’organisa Il – Types A- le facteur naturel n : le travail, le s, il existe un 4ème res, le quatrième La nature met à la disposition de l’Homme des ressources onstituant la base matérielle indispensable à toute production (ressources du sol, du sous-sol, climat,etc. ) Voir page 38-39 du manuel. B- le facteur travail ou le potentiel humain 1- Définition Au sens large, le travail est toute activité qui produit des biens et services. Au sens étroit (définition plus précise),le travail est toute inactives. La population inactive : Elle comprend : Enfants moins de 15ans.

Elèves et étudiants Militaires de contengent( en périodes de paix) Retraités Mères de famille aux foyers Malades, infirmes, aliénés mentaux,etc. la population active potentielle Elle représente l’ensemble des personnes, en âge de travailler.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Cette population se divise en 2 parties : – Population active réelle Cest la population occupée, c’est à dire les personnes qui travaillent. – Chômeurs Pour le Bureau International de Travail (B. I. T. ), « est chômeur, toute personne : a même de travailler , dépourvue d’emploi, cherchant un travail rémunéré et effectivement en quête de ce travail. ? Conclusion Population active réelle Population active potentielle Population totale Chômeurs Population inactive Taux d’activité total population active potentielle / population otale * 100 20F 13 saisonnières (tourisme, agriculture,etc) Chômage technologique : dû à la substitution du capital au travail. Chômage conjoncturel à une baisse de l’activité économique dans le court terme. Chômage déguisé : désigne les empois dont la productivité est faible (exemple ; gardien de voiture,cirreur de chaussures,etc) Chômage frictionnel : chômge d’adaptation lié à la période entre deux emplois.

Le passage de la main d’œuvre d’un emploi à un autre, demende une période de recherche dont la durée dépend de la flexibilité et la formation du travailleur. – la main d’œuvre dans les unités de production ou au niveau micro-economique Au niveau micro-économique,on parle de ressources humaines. Cette main d’œuvre peut être classée en : Saisonnière ou permanente. Qualifiée ou manœuvre. Suivant le niveau de l’encadrement et la hiérarchie Suivant les liens juriqiques : salariés à contrat à durée déterminée ou ceux à contrat à durée indeterminée. – L’approche qualitative du travail Le degré d’adaptation de la population au marché du travail dépend de son niveau d’alphabétisation et de la qualité de sa formation. 30F 13 des facteurs de production Pour produire, l’entreprise utilise généralement 2 facteurs : le travail et le capital. Une quantité donnée de production résulte d’une certaine dose du facteur travail et du facteur cap tal. Ce dosage est appelé combinaison des facteurs de production. Un producteur rationnel maximise sa production avec la moindre utilisation possible des facteurs de production.

B – La fonction de production 1- Exemple pour réaliser sa production, un producteur dispose des données suivantes Niveau de production Facteurs de production Combinaisons 20 Travail Capital 16 36 26 24 30 14 40 10 4 3 progrès technique et des techniques de production. Ainsi, le producteur dans sa recherche de l’optimum ne fait pas varier les deux facteurs de production à la fois. Il utilise un facteur en quantité constante et fait varier l’autre facteur. Générlement le facteur qui est utilisé en quantité constante est le facteur capital et le facteur variale c’est le facteur travail.

A long terme : pour suivre le progrès technique qui caractérise le long terme, le producteur fait varier les deux facteur à la fois. Il – La fonction de production à long terme i. L’isoquant ou courbe d’indifférence Reprenons le même exemple et essayons de représenter raphiquement les combinaisons de facteur travail et capital qui correspondent au niveau de production 50. es points A, arc, D, E repr s 3 compbinaisons qui =100 Remarque 100 ; 0) Tous les points qui appartiennent à cette droite représentent des combinaisons qui correspondent à au même coût total.

Cette droite est appelée Isocoût Cette équation est applé équation de droite de budget. D – La combinaison optim 6 3 production totale, production moyenne et production marginale Une entreprise a obtenu la production suivante par l’utilisation d’un nombre croissants de travailleurs. Nombre de travailleurs Production totale ( P. T. ) P. moyenne ( P. T / Nombre de travailleurs ) P. marginale ( / Anombre de travailleurs ) 2 3 4 5 6 7 8 9 15 35 60 80 92 99 104 3 augmente jusqu’au 3ème travailleur, stagne, ensuite elle diminue à partir du 5ème travailleur.

On peut dire que la production moyenne réalisée par chaque travailleur est d’abord croissante, ensuite elle devient décroissante. 4- La production marginale La production marginale est la production supplémentaire réalisée grace à l’utilisation d’un travailleur supplémentaire. Pm = variation de la production totale / variation du nombre de tarvailleurs. terprétaion La production marginale croit jusqu’au 3ème travailleur, puis elle diminue jusqu’au 8ème travailleur où elle devient nulle. Au niveau du 9ème travailleur, la pro inale devient négative. 3 intérêt d’embaucher jusqu’au 4ème travailleur puisque jusqu’? ce niveau la production marginale est supérieure ou égale ? la production moyenne. C’est à dire la phase des rendement croissants. Si le producteur veut continuer à augmenter sa production, et éviter la phase des rendements décroissants, alors il doit augmenter la quantité du capital fixe mis à la disposition des travailleurs. Cest à dire que tout accroissement du facteur travail doit être accompagné par un accroissement du facteur capital.

SECTION Ill – L’EVALUATION DE LA PRODUCTION Pour mesurer la production d’un pays, on ne peut pas additionner des unités physiques : quintaux de blé, mètres de tissu… C’est pour cela que la production totale d’un pays est évaluée en unités monétaires ( Dh pour le Maroc). La somme des valeurs de toutes les productions réalisées ? l’intérieur du Maroc est applée Produit Intérieur B ut (P. l. B. ) – Composition du P. l. B. Le PIB est l’ensemble des biens et services marchands ou non archands produits au cours d’une année sur le territoire national.

PIB = Production des biens et services marchands + production des biens et services non marchands PIB = Production marchande + production non marchande Il – calcul du PIB A — Notion de la valeur ajoutée Exemple 1 350 000dh. Exemple 2 Supposons que chaque activité soit réalisée par une entreprise différente Pour mesurer la richesse nouvellement créée par ces quatre entreprise, on ne doit pas additionner leurs production ( 100 000+190 000 + 270 000 + 350 000). En effet, si rentreprise de fillature a produit 190 000dh de fils, elle utilisé .. h de coton qu’elle n’a pas produit elle même. Ainsi la richesse nouvellement créée par cette entreprise n’est que . de manière générale, tous les biens et services produit par d’autres entreprises et qui sont incorporés ou détruits dans le processus de production d’une entreprise sont appelés La différence entre la valeur de la production totale d’une entreprise et la valeur des consommation intermédiaires constitue la valeur ajoutée par cette entreprise. Valeur B- calcul du P. l. B. Reprenons le 2ème exemple : la richesse nouvellement créée par les 4 entreprises est la sui 0 3