Prix Du Magazine ELLE

Prix Du Magazine ELLE

Prix du Magazine ELLE Nom du livre : Prières pour celles qui furent volées Auteur : Jennifer CLEMENT Note : 17/20 Critique : « Entant que fille, j’aurai été volée » dès les premières phrases de l’histoire, on s’attend à une histoire des plus bouleversantes. Jennifer Clément dénonce et nous décrit la vie des femmes en Mexique, être une fille est synonyme de cauchemar, devoir ce cacher, se déguiser en garçons car elles sont les cibles de trafiquants de drogue, l’insécurité est omniprésente même la nature hostile n’est rien comparer à ces trafiquants.

Malgré tout, Swipe to nex: page dans cette atmosphè etite fille naiVe, de I o une atmosphère chal aimées dans ce roma elle reste forte et se on a l’histoire d’une nes filles, assistant -lu des choses que j’ai quoi qu’il advienne emière partie du roman est un vrai plaisir de lecture, on s’empreigne de cette atmosphère, on s’indigne, on se révolte, on admire ce courage, on compatit, on espère un meilleur avenir pour ces filles de les conditions sont épouvantables Cependant la suite du roman, m’a déconcertée, l’impression que l’auteur voulait en finir avec ces personnages, la lecture n’est plus linéaire, malgré une fin touchante et un peu spéciale En

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
global, un très bon livre passionnant, qui m’a bien fait réfléchir sur la condition des femmes dans le monde Nom du livre : l’Homme de la Montagne Auteur : Joyce Maynard Note : 15/20 Critique  » Les filles de treize ans vivent dans deux mondes séparés’ Rachel, treize ans, et Patty sont deux sœurs, inséparables vivant près de la montage avec une mère dépressive depuis leur départ de leur père, inspecteur considéré comme un magicien au yeux de ces deux filles.

Elles grandissent libres sans aucune autorité parentale sur le dos. Leur vie et surtout celui de Rachel change du our au lendemain avec l’apparition d’un serlal Killer s’attaquant aux femmes dans la montagne, cette enquête assignait au père des petites Torricelli et se passant tout près de leurs maison donnent plus d’impact à cette intrigue. L’auteur nous emmène dans la tête d’une petite fille en quête d’elle-même, perdu entre le réel et l’imaginaire. En effet Rachel, est à un point essentiel de sa vie transformation de ce corps, statut social à l’école, rêvant d’attention du monde qui l’entoure qu’elle réussit à avoir avec ces événements mais qui l’a submerge plus qu’elle ne le pense. Jne lecture très plaisante avec un style très simple, Joyce Maynard parvient à nous mettre dans ce décor, musique des années 70, la recherche de soi-même, la psychologie des enfants, l’autorité inexistante des parents rendent cette histoire des plus touchantes, effrayantes entre deux sœurs Cependant, mon avis sur ce roman reste malgré tout très mitigé, une fin déroutante qui m’a laissé un peu sur ma fin, des longueurs un frustrantes, tout très mitigé, une fin déroutante qui m’a laissé un peu sur ma fin, des longueurs un frustrantes, et le sériel killeur est mis au second plan, seul les récupérassions sur les deux sœurs onstituent le thème prlncpal de ce roman, j’ai tout de même apprécié la description de l’adolescence me retrouvant en ces lignes Nom du livre : Constellation Auteur : Adrien BOSC Note : 13/20 Constellation est un roman racontant avec précision le crash de l’Avion Ar France le 27 octobre 1949, « L’avion à bord duquel ont pris place Marcel Cerdan et trente- six autres passagers en effet la presse ou la plupart des personnes connaissant ce crash ne mettait en avant que le célèbre Marcel Cerdan.

Adrien BOSC met en avant ces trente- six autres passagers défunts, racontant leurs histoires, Ihistoire e comment ils sont tous retrouvés pour trouver la mort. En parallèle, la description du crash Un récit qui est très documenté, très précis mettant en scène des personnages réels, que ce soit ceux qui se sont retrouvés dans l’avion ou ceux qui aurait du prendre cette avion, les conséquences de ce crash, les fouilles…. Malgré une bonne idée, une bonne histoire ne m’a guère touché. Certains passages sont trop loin, trop d’informations données en même temps. La lecture n’es pas linéaire, un peu embrouillé. Cependant, ce livre reste tout de même un grand hommage ? tous ses victimes de ce crash.