Preface – l’alchimiste

Preface – l’alchimiste

PREFACE: L’alchimiste est representatif de l’univers incroyable et entrainant de Paulo Coelho. Tout commence avec un reve. Un reve particulier que fait le jeune berger andalou Santiago. Imaginant toutes les nuits un tresor cache aux pieds des pyramides d’Egypte, Santiago se demande si son destin est-il vraiment aupres de ses moutons qu’ils connait par c? ur? Naif mais audacieux et courageux, il va alors connaitre de nombreuses peripeties qui le meneront bien loin. Allant a la rencontre du fameux alchimiste, Santiago s’efforce de comprendre se propre conception spirituelle dans le desert.

Pour cela, il sera force d’apprendre a ecouter son c? ur, mais aussi a dechiffrer les signes du destin et enfin il devra decouvrir sa « legende personnelle ». Un veritable resume se voudrait laborieux et delicat. Seul la lecture de ce roman a tendance philosophique permettrait au lecteur d’entrevoir le message delivre par l’auteur a travers le voyage du jeune berger. Tout au long du roman, la maniere dont sont prodigues les enseignements sur la vie et son authentique sens nous emporte dans une quete spirituelle et meditative.

Le voyageur songe a sa propre vie, et au « mektoub », terme employe tout le long de l’histoire pour designe le destin.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Selon Paulo Coelho, nous serions tous porteurs d’un destin particulier et favorable qu’il nomme legende personnelle. L’accomplissement de ce destin dependrait de notre capacite a retrouver nos envies profondes. Roman proche du conte philosophique et inspire a l’auteur par les sources et les folklores les plus divers, l’alchimiste represente un tresor colore de sagesse.

Il est possible de ne pas adherer a la conception de la vie de Paulo Coelho, mais le lecteur ne peut rester insensible au style d’ecriture a la fois accessible, simple et direct. Au c? ur du desert se joue un mystere qui ne sera sans doute jamais elucide car le lecteur ne saurait venir a bout de son incertitude quant aux pouvoirs divinatoires de l’alchimiste. Que de belles paroles a mediter dans cet ecrit. Cela donne a penser en fin de compte que «l’Alchimiste» est le genre de livres qui devraient non seulement etre lus mais relus. Ce n’est que la lecture entre les interstices du texte qui pourrait reveler les veritables idees de Coelho.