POLLUTION ET GESTION DE L EAU

POLLUTION ET GESTION DE L EAU

DOSSIER ENVIRONNEMENT « POLLUTION ET GESTION DE L’EAU » On appelle pollution de l’eau toute modification chimique, physique ou biologique de la qualité de l’eau qui a un effet nocif les êtres vivants la consommant. Quand les êtres humains consomment de l’eau polluée, il y a en général des conséquences sérieuses pour leur santé. La pollution de l’eau peut aussi rendre l’eau inutilisable pour l’usage désiré. g A) Les causes, les re La pollution de l’eau es pollutions qui augmente fortement sur les zones côtières et à des infrastructures d’assainissement et de traitement des déchets inadéquats, cela rée un aspect négatif sur la santé publique, les espèces sauvages ainsi pour les différents salariés qui pratiquent la pêche et le tourisme. Les responsables majeurs de ces pollutions . Cagriculture (culture et élevage) qui est une cause majeure de pollution des eaux souterraines, et importante pour les eaux de surface.

Les engrais et pesticides utilisés pénètrent dans le sol, puis dans l’eau. Les médicaments et compléments alimentaires donnés aux animaux d’élevage pourraient également être source de traitement des eaux usées) constituent également une source de ollution, mais des études pour améliorer les connaissances sur leur impact sur le milieu naturel sont nécessaires

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
: par exemple, déterminer si certains produits (hormones contenues notamment dans les pilules contraceptives… peuvent perturber le fonctionnement du système hormonal des animaux et contribuer à la féminisation des poissons. D’autres risques, moins connus, pourraient exister. Les activités industrielles, autre source de pollution, rejettent des métaux, des hydrocarbures, des acides, et peuvent provoquer le réchauffement des eaux. La pollution des eaux par les activités industrielles a fortement aissé dans la deuxième moitié du XXème siècle, notamment avec la mise en place des stations de traitement des eaux usées en aval des industries dans les années 1970. ) Les conséquences principales et leurs effets sur l’environnement ainsi que sur la santé humaine La pollution de l’eau rend la consommation de celle-ci dangereuse, en plus de cela elle perturbe Fécosystème aquatique, elle peut aussi bien toucher les eaux superficielles que les eaux souterraines. Les conséquences principales de la pollution de l’eau sont multiples : Lors de la baignade, l’eau qu’on avale peut avoir des effets sur notre santé. De même le contact de l’eau avec notre peau, nos yeux, nos oreilles ou notre nez peut aussi être la cause de certaines maladies.

L’eau qu’on boit peut aussi avoir des effets sur notre santé. La pollution peut changer I r et la couleur de l’eau. 2 santé des poissons en diminuant leur capacité de se reproduire et peut même entraîner la mort de ceux-ci. Leurs effets sur la santé humaine : Les polluants organiques favorisent le développement d’organismes pathogènes. Cazote provoque des maladies bleues chez les enfants mais aussi des risques de cancer. Les métaux provoquent des troubles respiratoires, digestifs, erveux ou cutanés. L’arsenic, nickel et chrome sont également considérés comme cancérigène.

Les pesticides provoquent des effets reprotoxiques (malformation, stérilité, troubles de la reproduction), mutagènes et cancérogènes. Des dépressions Des dommages à l’ADN Une fatigue chronique Des problèmes nerveux (tremblements, vertiges, paralysie partielle) La pluie contribue ainsi fortement à la pollution de l’eau, en se chargeant des pollutions atmosphériques et en captant, par son ruissellement, les molécules des roches et des sols. L’ingestion d’une eau infectée peut entrainer des épidémies de gastro- ntérites et des diarrhées mortelles chez l’enfant mais qui sont rare en rance.

Leurs effets sur l’environnement : Les pollutions marines correspondent à l’introduction par l’homme de produits dans le milieu marin ayant des effets néfastes sur l’environnem 3 complètement disparus, en revanchent ils existent plusieurs solutions pour : traiter ses problèmes, eviter d’avoir des problèmes de santé, mais surtout pour ne pas polluer l’eau : Boire de Peau en bouteille Traitement de l’eau par UV qui permet d’optimiser sa qualité microbiologique en éliminant la quasi-totalité des microbes que es traitements laissent en circulation dans Peau du robinet, mais cette procédure ne permet pas de lutter contre les polluants Filtrage par osmose inverse, qui élimine une grande partie des polluants à l’aide d’un filtre ultra-fin qui est la meilleure solution disponible actuellement sur le marché pour lutter contre la pollution de l’eau Ramasser les déchets et les jeter dans la bonne poubelle Ne jamais jeter des produits toxiques dans les toilettes Protéger ses canalisations contre le tartre Vidanger la fosse septique à peu prés tous les 5 ans pour garder une épuration efficace. Jardinez écologiquement Ne pas jeter n’importe quel produit dans l’évier Evitez les détachants NE PAS JETER TOUT ET NIMPORTE QUOI ! Les huiles ménagères ne doivent pas être éliminées dans l’évier.

Premièrement, cela ne vous rendra as service car les huiles figent et s’aeglutinent aux s (restes d’aliments, 4 doivent impérativement être apportés en déchetterie. Les médicaments périmés ne doivent pas finir aux toilettes. En effet, les stations d’épuration n’ayant pas la capacité d’éliminer toutes les molécules, énormément substances médicamenteuses se retrouvent dans la nature. Il faut impérativement remettre es médicaments périmés à votre pharmacien qui se chargera de les renvoyer aux laboratoires. Ces derniers les trieront et les médicaments seront détruits par incinération dans le respect de la réglementation en vigueur.

UTILISER DES PRODUITS BIODEGRADABLES ! Pour la lessive, l’entretien de la maison et pour son hygiène corporelle, l’idéal est de n’utiliser que des produits biodégradables. Les produits de lavage et cosmétiques conventionnels sont bourrés de tensioactifs. En Europe, nous générons 2,5 millions de tonnes de tensioactifs chaque année, dont la moitié à cause des détergents ! Par exemple, l’eau de lavage qui résulte des lessives faites en machine est particulièrement « écotoxique ». Cela signifie que toutes les lessives, dont l’eau est évacuée et traitée dans des stations, sont toxiques pour la vie aquatique. Cependant, les lessives écologiques polluent bien moins.

Enfin jardiner au naturel est une manière de moins polluer Peau. Evitez ainsi les engrais chimiques, nocifs pour la santé et pour l’environnement. Préférez-leur des engrais bio qui n’auront pas d’impact sur les nappes phréatiques. LAVER SA VOITURE ! La voiture accumule sur sa carrosserie et sur ses jantes toute une anoplie de polluants. A chaque fois qu’il pleut, l’eau ruisselant sur la carrosserie emporte avec elle tous ces polluants pour les rejeter dans la nature : fer, nickel bore, manganèse, S elle tous ces polluants pour les rejeter dans la nature : fer, nickel, bore, manganèse, plomb, résidus d’hydrocarbures… toutes ces substances finiront par polluer les nappes phréatiques.

Dans une station de lavage, les eaux usées sont récupérées et traitées. b) Les solutions envisageables afin de mieux maîtriser notre consommation d’énergies face au développement économique et technologique En France, la consommation d’électricité n’a cessé d’augmenter ces dernières années : elle représentait près de la moitié de la consommation d’énergie en 2012. Cette hausse peut s’expliquer par l’accroissement du nombre des ménages français, fervents adeptes des appareils numériques et du chauffage électrique. Elle est donc principalement due aux habitations et au secteur tertiaire. Dans le budget énergie lié à Vhabitation, l’électricité représente des dépenses.

Mais, cette tendance tend à ralentir en 2013 où une stagnation de la consommation d’électricité des ménages et des entreprises a été remarquée, lors qu’une baisse a été visible dans la majorité des pays membres de l’Union Européenne. Avec de bons équipements et des gestes simples au sein de votre foyer, vous pouvez à la fois lutter activement contre le gaspillage d’énergie, profiter d’un bien être optimum dans votre maison et respecter la RT 2012. Si l’on garde à l’esprit que la consommation d’électricité représente aujourd’hui près de de la consommation totale d’énergie, des solutions de lutte contre le gaspillage sont à appliquer d’urgence.

Et, quand on sait par exemple que le chauffage représente plus de 60 à 70 % de la consommation d’énergie d’un ménage et que orsque la température de la maison est baissée d’un degré, la fac d’énergie d’un ménage et que lorsque la température de la maison est baissée d’un degré, la facture est diminuée de 7%, on a envie de faire les bons choix tant en matière de mode de chauffage et de gestion pour réduire ce coût. Par ailleurs, il est aussi Important de noter que l’éclairage représente en moyenne 14 % de la consommation d’électricité dune maison. Certains équipements domotiques, comme les interscénarios ou les écrans tactiles permettent de faire jusqu’à 50 % d’économies d’électricité sur un point d’éclairage !

En parallèle, la hausse du arif de rélectricité, récemment, devrait inciter les ménages ? surveiller leur consommation d’énergie pour l’année en cours Les solutions envisageables afin de mieux maitriser notre technologique sont : Réduire la consommation d’eau dans la salle de bain et dans les toilettes : La salle de bain est la première pièce d’une maison dans laquelle l’eau est utilisée en quantité considérable. Avant tout, il est idéal de privilégier une douche plutôt qu’un bain. En effet, prendre un bain équivaut à une consommation de 1 50 et 200 litres d’eau, contre 60 à 80 litres pour une simple douche de 4 à 5 minutes. Pour réaliser davantage d’économies, il est primordial de couper l’eau pendant le savonnage, le rasage au lavabo ou le brossage des dents.

Actuellement, plusieurs équipements réduisant le débit d’eau sont disponibles sur le marché tels que le stop douche, le mousseur ou la pomme de douche avec aérateur ; sans oublier le mitigeur thermostatique et le robinet à cellule optique. Du côté des toilettes, la chasse d’eau double commande est de plus en plus convoitée, car elle offre le c toilettes, la chasse d’eau double commande est de plus en plus convoitée, car elle offre le choix entre un grand ou un petit débit ‘eau en fonction des besoins. Comment économiser Peau pendant la lessive et la vaisselle ? L’économie d’eau concerne également la consommation lors de la vaisselle et de la lessive.

Lorsqu’il s’agit de vaisselle à la main, il est préférable d’utiliser deux bacs d’eau différents dont l’un sert au lavage proprement dit et l’autre pour le rinçage. Cette méthode évite l’écoulement permanent de l’eau du robinet. Par ailleurs, il est déconseillé d’utiliser un lave-linge ou un lave- vaisselle à moitié plein, car la quantité d’eau nécessaire au lavage reste la même ; que rappareil soit entièrement ou partiellement empli. De plus, les lave-vaisselle et les lave-linge de classe A sont recommandés par les professionnels, car leur consommation en eau est automatiquement calculée en fonction de la vaisselle ou du linge à laver.

Arroser modérément la pelouse ‘arrosage de la pelouse est également l’une des activités domestiques nécessitant une grande quantité d’eau. Pour diminuer cette consommation, il est conseillé d’arroser la pelouse lorsqu’il y a moins de vent, notamment en début de soirée ; afin d’éviter une évaporation rapide de l’eau. Quant à la fréquence de l’arrosage, il est plus économique e l’effectuer une ou deux fois par semaine et en quantité conséquente, que de le réaliser tous les jours à quantité réduite. Par ailleurs, les systèmes au goutte-à-goutte sont aujourdhui très prisés, car ils facilitent l’acheminement de l’eau vers les racines des végétaux en plus d’une répartition équitable de l’eau sur la surface à arroser.

En outre, l’arrosage peut 8 en plus d’une répartition équitable de l’eau sur la surface ? arroser. En outre, l’arrosage peut parfaitement être effectué avec l’eau de pluie récupérée auprès des gouttières ou l’eau de rinçage des fruits et légumes. Le chauffe-eau solaire Le chauffe-eau solaire est conçu pour diminuer la consommation énergétique d’un bâtiment en matière de chauffage. Il est de plus en plus convoité dans la société actuelle et son installation peut être financée de différentes manières. Le récupérateur d’eau Minimisez votre facture d’eau et utilisez un récupérateur d’eau de pluie. C’est également une solution totalement écolo pour lutter contre la destruction de l’environnement.

Laver sa voiture Il faut laver sa voiture dans des endroits prévus à cet effet, et pas devant chez nous. Contrairement aux idées reçues, laver sa oiture soi-même nécessite beaucoup plus d’eau : un nettoyage à la main consomme jusqu’à 500 litres d’eau, alors qu’il n’en faut que 200 pour un nettoyage aux rouleaux et 60 pour un lavage ? jets sous pression. ANNEXE Cette photographie est un fleuve qui se trouve en Chine, il s’appelle le fleuve bleu, celui-ci étant très polluer c’est transformer en fleuve rouge. Ce schéma montre que l’agriculture polluer énormément les eaux, ce qui tue des animaux marins (poissons… ) Le schéma ci-dessous est un chauffe eau solaire qui est conçu pour diminuer la consom tique d’un bâtiment en 9