Plan détaillé coq pomerleau

Plan détaillé coq pomerleau

Fadi KABAKIBI et Mathieu LEGRIS Littérature québécoise 601-103-MQ, groupe. 24 Le voyage au Québec Après avoir lu les contes fantastiques La chasse-galerie ainsi que Coq Pomerleau, peut-on conclure que les auteurs développent le thème du voyage de façon similaire? Travail présenté ? Monsieur François T Département de fran Cégep Montmorency Le 23 février 201 5 INTRODUCTION or 5 Sni* to View Sujet amené : Les contes fantastiques québécois de la fin des années 1800, sont important pour la culture québécoise, car représentant l’imaginaire du peuple ainsi que sa langue parlée.

Il est possible de constater que certains thèmes sont plus abordés que d’autre et que la manière diffère souvent d’un conte à fautre. Sujet posé : Dans La chasse-galerie, Honoré Beaugrand développe d’avantage le thème du voyage de façon non similaire à Luis Fréchette dans Coq Pomerleau. Sujet divisé : On observera que les textes diffèrent sur certains diable nous emportait.  » (La chasse-galerie, p. 20) Explication 1. 1 : Les personnages se déplacent aisément, car ils sont aidés par le diable. De plus, leur capacité de voler, leur permet d’ignorer les obstacles naturels.

Montagne, neige) – Citation 1. 2 . «Mais y s’en mêlait sûr et certain, parce que le plusse qu’on

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
descendait vers le bas de la rivière, et le plusse que le courant remontait et repoussait dur. Faulait plier les avirons en deux pour avancer. » (Coq Pomerleau, p. 37) Explication 1. 2 : Le diable est contre eux, et il fait en sorte qu’ils doivent se battre contre le courant. Le fait qu’ils doivent plier les avirons en deux montre la difficulté de leur situation. Argument 2 : La façon de traiter ses compagnons de voyage diffère – Citation 2. : «Et nous nous jetons tous sur Baptiste que nous errassons, sans lui faire de mal, et que nous plaçons ensuite au fond du canot, après l’avoir ligoté comme un bout de saucisse et lui avoir mis un bâillon pour l’empêcher e prononcer des paroles dangereuses, lorsque nous serions en l’air. » (La chasse-galerie, p. 32 et 33) Explication 2. 1 : Les personnages préfèrent neutraliser Baptiste au lieu de l’abandonner. (Aucun homme n’est laissé derrière) – Citation 2. 2 . «- Débarque ! débarque, pendard ! on en a assez de toi. – Débarque ! ébarque ! criaient les autres. » (Coq Pomerleau, p. 31 et 32) Explication 2. : Ily a une répétition du mot « débarque », l’auteur veut démontrer lie Explication 2. 2 : Il y a une répétition du mot « débarque », l’auteur veut démontrer l’empressement qu’on les personnages pour se débarrasser de Coq Pomerleau. Clôture 1 : Si l’on considère les difficultés de voyager et la façon dont les personnages traitent leurs compagnons de voyages, on constate que les auteurs n’ont pas développé le thème du voyage de façon similaire.

Paragraphe 2 (Antithèse) : Le thème du voyage est similaire dans les deux œuvres concernant certains points Argument 3 : Dans les deux oeuvres une personne met le voyage n péril – Citation 3. 1 : «lmpossible de lutter contre lui dans le canot sans courir le risque de tomber d’une hauteur de deux ou trois cents pieds, et l’animal gesticulait comme un perdu La position était terrible, comme vous le comprenez bien. » (La chasse-galerie, p. 3 et 34) L’auteur utilise une métaphore pour comparer Explication 3. 1 . Baptiste à un animal. par cela, l’auteur veut démontrer le danger que représente Baptiste. (Incontrôlable) Citation 3. 2 : «J’essayis de le calmer, mais jitien fiche I Y sautait dans le canot comme un éturgeon au bout d’une ligne. Ça pouvait ous faire chavirer, vous comprenez ben. » (Coq Pomerleau, p. 31) Explication 3. 2 : Il est clair que les actes de Coq Pomerleau mettent le groupe en danger.

Argument 4 : Les deux œuvres présentent un symbole traditionnel des voyageurs québécois, le canot. – Citation 4. 1 : «Nous ferons le voyage en canot d’écorce, ? des voyageurs québécois, le canot. – Citation 4. 1 : «Nous ferons le voyage en canot d’écorce, à raviron (La chasse-galerie, p. 17) Explication 4. 1 : L’auteur mentionne que le moyen de transport typique de cette époque (au Québec) est utilisé pas les personnages. Il reste donc dans un cadre traditionnel du thème du voyage concernant ce point. Citation 4. : « On faisait la route en canots d’écorce, par gang de trois, quatre, cinq canots, en nageant et en chantant, qu’y avait rien de plus beau. » (Coq Pomerleau, p. 24) Explication 4. 2 : Un moyen typique de voyager pour cette période du Québec est exposé par l’auteur. Le symbole du voyage en canot est clairement mis de l’avant. Clôture 2 : Si l’on considère les comportements de certaines personnes et l’utilisation de symboles traditionnels, on constate que les auteurs on développer le thème du voyage de façon imilaire.

Paragraphe 3 (Synthèse) : Il est posslble de trouver des points semblables et des points divergeant concernant le thème du voyage dans La chasse-galerie et Coq Pomerleau. Cependant, il semble qu’un plus grand nombre de points semblent ne pas être similaires dans les deux textes. Argument 5 : Le but du voyage des personnages diffère Citation 5. 1 : « Mon homme me proposait de courir la chasse- galerie et de risquer mon salut éternel pour le plaisir d’aller embrasser ma blonde, au village. » (La chasse galerie, p. 17) Explication 5. 1 : L’objectif du voyage est pure PAGF