Plan de commentaire littéraire : melancholia de Victor Hugo

Plan de commentaire littéraire : melancholia de Victor Hugo

Description du travail des enfants I)DESCRIPTION RÉALISTE A) Jeunesse, fragilité, (innocence ? ) des enfants Vers 1 : antithèse « tous ces enfants dot as un seul ne rit » D mettre en avant qu’ils devraient rire du fait de leur jeunesse et leur innocence – insiste sur leur mauvaise santé « que la fièvre maigrit; quelle pâleur ! Ha, leur fatigue « bien las ; rachitisme . Due à leur fragilité nées page – anophèle vers 2 et 3 – « doux êtres pensifs » B) aspect répétitif du – « travailler quinze h es

C) dureté du travail – Il souhaite aussi ait enfants sont constat le e l’aube au soir » mesurable sur le fait que les oie à plusieurs reprises [adverbe « sous » : « sous des meules « sous les dents – « tout est d’airain, tout est de fer » – adverbes de temps qui raffermissent la sombre idée qu’est le travail « éternellement Il) DESCRIPTION FICTIVE A) personnification de la machine – métaphores pour insister sur la personnification des machines Sous les dents d’une machine sombre, Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l’ombre

B) représentation des enfants puis du

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
travail – ch. lexical de l’enfer terrestre (éternellement, répétition de même, monstres hideux, l’ombre, anges dans un enfer .. Etc.. ) l’auteur s’insurge – Registre polémique : l’auteur prend parti, il dénonce, il se révolte 3) Objectif du poème, indignation de l’auteur, et usage des sentiments A) incompatibilité des enfants et du travail, dénonciation de l’exploitation – « travail mauvais qui prend l’âge tendre en sa serre » -> métaphore monstre – « ils ne comprennent rien à leur destin, hélas »

B) dépolitisation du travail industriel – « qui produit la richesse en créant la misère » – « qui donne, en somme, / Une âme à la machine et la retire l’homme » C) dépolitisation du progrès industriel, assimilation de celui-ci à la recherche continuelle de profit – « le progrès dont on demande, où va t-il ? » D) Louanges à un travail épanouissant, un travail d’adultes Il dénonce injustice sociale de époque. L’auteur est partisan d’un travail d’adultes et non d’enfants, un travail qui donne la ibère à l’âme jeune « au nom du travail saint, fécond et généreux qui fait le peuple libre et rend l’homme heureux ».

victoire aigu emploie du début à la fin des termes religieux saints. E) Transmettre des sentiments pour convaincre, persuader le lecteur.