Physique e lectrisation

Physique e lectrisation

Classe de 1èreS Physique TP NOI TP NOI : ÉLECTRISATION PAR FROTTEMENT Introduction Certaines substances, lorsqu’on les frotte, sont susceptibles de provoquer des phénomènes surprenants : attraction de petits corps légers par une règle en plastique frottée, placage par frottement d’une feuille de papier sur un revêtement plastifié, redressement Sni* to w nextÇEge des cheveux avec un lorsqu’on froisse cert s ors ressentie en referma la véhicule, en échange Le langage courant a électrique. décharge électrique s l’adjectif

Dès 600 avant Jésus Christ, Thalès de Milet rapporte l’observation de l’attraction de corps légers, tels que des petits fétus de paille ou de petits fragments de plume, par un bâton d’ambre jaune (résine fossile de conifères utilisée en bijouterie) frottée. Le terme électricité vient du mot grec « élektros » qui signifie « ambre ». L’adjectif « électrique » est introduit à la fin du XVIéme siècle par le savant anglais William GILBERT. Objectifs ! Réaliser des expériences d’électrisation par frottement Connaitre la différence entre un conducteur et un isolant. Savoir interpréter ces notions en terme de charges. action de contact ou d’une action à distance ? Règle en plastique c. L’action exercée par la règle et subie par la sphère

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
dépend-elle Figure 1 : Électrisation d’un pendule de leur distance mutuelle ? d. S’agit-il d’une attraction ou d’une répulsion . 2) Expérience 2 . Reprendre l’expérience en utilisant une tige de verre frottée avec un autre morceau de tissu (en laine ou, mieux, en soie). Comparer les résultats aux précédents. Il Caractère isolant ou conducteur dun matériau : a.

Tous les corps s’électrisent-ils par frottement ? Non, car il y a des matières non conductrices Dans le cas d’un conducteur, les charges électriques apparues par frottement à la surface de la partie frottée pourraient-elles dy maintenir ? D’où vient la différence entre isolants et conducteurs ? Ill Les deux sortes d’électricité : À la force électrique exercée par la partie frottée d’un matériau isolant sur un corps léger est associée une caractéristique appelée charge électrique. Existe-t-il plusieurs sortes de charges électriques ? ) Expérience 1 : a. Sur deux rails isolants (deux pailles par exemple) placer une paille A préalablement frottée avec un tissu en coton. Frotter avec le même tissu une seconde paille et placer cette seconde paille B sur les rails. En la poussant avec l’ongle de manière à la maintenir parallèle à la première, chercher à la rapprocher et observer (figure 2). Figure 2 : pailles A et B frottées b. Qu’observe-t-on ? c. La charge électrique portée par la tige de verre diffère-t-elle de elle portée par la paille ? ) Expérience 3 : Reprendre l’expérience du | 0) avec deux tiges de verre frottées de la même manière. Les deux tiges s’attlrent-elles ou se repoussent-elles ? 4) Conclusion a. Quelles sont les deux « sortes » d’électricité ? b. Dans quel cas y a-t-il attraction ? c. Dans quel cas y a-t-il répulsion ? Lorsqu’on frotte une tige de verre avec un tissu en laine ou en soie il apparait une charge positive sur la partie frottée du verre. d. Apparaït-il une charge sur la partie frottée du tissu ? e. Quel est son signe ?