Physique Chimie TS Microméga Corrigé

Physique Chimie TS Microméga Corrigé

Le CF. est le seul habilité délivrer des autorisations de reproduction par reprographier, sou réserve en cas d’utilisation aux fins de vente, de location, de publicité ou de promotion de l’accord de l’auteur ou des ayant droit. » Sommaire Avant-propos 5 Chapitre d’introduction Mesures et incertitudes 11 Partie 1 Observer ONDES ET MATIÈRE Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Ondes et particules Ondes périodiques.

Acoustique Propriétés des ondes Analyse spectrale 21 31 41 55 Partie 2 Comprendre LOI 2 35 Signaux analogiques et numériques Transmissions de l’information 209 217 231 243 257 273 Épreuve expérimentale de bac 283 Exercices de bac de synthèse 291 Présentation du livre du professeur Ce livre du professeur a pour vocation d’accompagner l’enseignant dans son usage du Nouveau microcosme d’enseignement spécifique de Terminale S. Cesseraient est constitué des réponses aux questions posées, que ce soit dans les exercices qui ne sont pas déjà corrigés dans le manuel élève, ou dans les activités documentaires ou expérimentales.

Cet ouvrage d’accompagnement contient également de nombreux commentaires, de diverses natures : explication des interprétations du programme, justification des choix effectués dans le manuel, compléments d’ordre pédagogique, scientifique ou conique. L’aide apportée par ces commentaires permet à l’enseignant

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de trouver des fils directeurs dans chaque chapitre, de savoir sur quoi il faut insister et de tirer le meilleur parti des activités propos 3 35 spécifique Nouveau microcosme est en tout point conforme au nouveau programme défini dans le Bulletin officiel de l’Éducation nationale du 13 octobre 2011.

L’ordre en est globalement respecté, ainsi que le découpage en parties Observer, Comprendre, Agir. Ce programme, s’inscrivant dans la continuité du programme de Première S, comporte néanmoins quelques nouveautés. Il contient, dans une annexe qui précède les contenus du programme proprement dits, une liste de compétences expérimentales relatives aux incertitudes de mesure. Nous avons estimé qu’ainsi mises en avant, ces compétences nécessitaient un traitement spécial. Il contient de nombreuses compétences libellées « Extraire et exploiter des informations sur… Ces compétences font suite à celles de Première S qui étaient rédigées différemment : « Recueillir et exploiter des informations sur… La différence tient probablement au fait que, dans un contexte d’examen, le recueil d’informations ne se ait qu’avec des documents déjà fournis, donc requiert que le candidat ait des compétences pour en extraire de l’information. Enfin, l’enseignement spécifique de physique-chimie de Terminale S occupe cinq heures hebdomadaires et non plus trois comme en Seconde et Première S ; le contenu est donc considérablement accru, de par toutes ses composantes : l’aspect documentaire, mais aussi l’aspect calculatrice (notamment dans la partie mécanique) et l’aspect conceptuel (ARM, mécanismes en chimie organique… ). Le maître mot de ce programme nous a semblé être l’autonomie de élevé. Le manuel Nouveau microcosme est ainsi conçu 35 nous a semblé être l’autonomie de l’élève.

Le manuel Nouveau microcosme est ainsi conçu avec cette idée d’autonomie et d’acquisition de méthodes. Avant-propos ? 5 Découpage en chapitres du manuel Le découpage du manuel respecte globalement l’ordre du programme. Certains de nos choix peuvent ne pas aller de soi et méritent d’être explicités. Chapitre introductif Les compétences expérimentales relatives à l’annexe Mesures et incertitudes sont mises en avant dans le programme officiel. Aussi nous a-t-il paru nécessaire de les traiter ans un chapitre à part, plutôt que de les restreindre à quelques fiches-méthodes.

En effet, le programme se place clairement dans une perspective de compréhension des bases de la météorologie, ce qui nous a incité expliquer les notions élémentaires liées aux incertitudes dans un cours, et pas seulement à enseigner la méthode des calculs d’incertitudes. Ce chapitre est structuré comme les autres : activités, cours, essentiel, tests, exercice résolu et exercices d’application directe. Il peut donc faire l’objet d’un enseignement à part entière, comme préalable aux autres chapitres. Les connaissances requises sont celles des années précédentes.

Toutefois, il est également conçu pour être utilisé au fil du traitement des autres chapitres, comme une fiche- méthode. L’activité 1 peut constituer un complément aux activités du chapitre 1 l’activité 2 peut être traitée avec l’un des chapitres de chimie des solutions (14, 18 ou 19). L’enseignant peut même envisager de faire travailler l’élève en autonomie avec ce chapitre pour, ensuite, faire a le 5 35 même envisager de faire travailler l’élève en autonomie avec ce chapitre pour, ensuite, faire appel ponctuellement aux impotentes qui y sont développées.

Observer Le chapitre 1 regroupe les aspects documentaires sur les ondes et les particules, ainsi que la relation entre retard, distance et célérité : il constitue ainsi une introduction simple à cette partie sur les ondes. Dans un souci de progressivité (notamment calculatrice), les notions un peu plus élaborées ne sont introduites qu’au chapitre 2 : fréquence et longueur d’onde pour les ondes périodiques, analyse spectrale d’un son musical, niveau sonore. Le chapitre 3 regroupe les propriétés des ondes (diffraction, interférences, effet

doper) pour lesquelles peu de compétences calculatrices sont requises, mais plusieurs compétences expérimentales le sont. Le chapitre 4 d’analyse spectrale (VU- visible, IRA et ARM) est résolument axé sur la chimie organique. Bien que dans la partie Observer, il apporte cependant des éléments liés à la compréhension des principes de chaque spécifieront, même si l’approche théorique reste superficielle. Comprendre Cette partie est vaste et disparate du point de vue des contenus.

Un gros bloc de mécanique, associé de la cinétique chimique, suivi de chimie organique, de chimie des acides et bases, de thermodynamique et de physique quantité. Le manuel juxtapose donc les chapitres dans l’ordre du programme, hormis en mécanique, pour laquelle le découpage choisi permet une progressivité dans l’enseignement. Dorénavant, l’élève arrive en Terminale S en sachant peu de choses en mécanique 6 35 l’enseignement. Choses en mécanique. Les connaissances de Seconde sont déjà loin ; celles de première S portaient uniquement sur l’énergie.

L’élève doit donc entrer dans un formalisme nécessitant une grande rigueur calculatrice, sans y être préparé. Entre toutes, cette artère du programme est celle qui prépare le plus l’élève l’enseignement supérieur en physique-chimie. Pour prendre en compte ces spécificités, nous avons accordé une large place à ces chapitres de mécanique, d’où un découpage en six chapitres. Le chapitre 5 pose les bases de cinématique et de dynamique et comporte des exercices qui n’empiètent pas sur les contenus des deux chapitres suivants.

Ce chapitre 5 est volontairement développé, davantage peut-être que ce que nécessiterait la lecture stricte du programme il donne ainsi de la matière à l’enseignant désireux de travailler, e manière approfondie, les bases de la mécanique, que ce soit à l’aide d’activités expérimentales ou documentaires, ou à l’aide d’exercices de tous niveaux. Les deux chapitres suivants sont conçus comme des applications du chapitre 5. Le chapitre 6 traite de manière détaillée des mouvements dans un champ uniforme. Le chapitre 7 regroupe propulsion réaction, mouvement circulaire d’un satellite et lois de capeler.

Ces trois chapitres constituent un bloc que l’enseignant peut choisir de découper autrement. 6 ? Avant-propos Les deux chapitres suivants regroupent les aspects énergétiques. Là encore, deux temps sont distingués les bases de l’énergétique pour le chapitre 7 35 énergétiques. Là encore, deux temps sont distingués les bases de l’énergétique pour le chapitre 8, n’empiétant pas sur le chapitre 9, où ces bases sont appliquées à l’étude des oscillatoire. Ce chapitre 9 contient également tout ce qui est relatif à la mesure du temps classique et constitue ainsi un préalable au chapitre suivant.

Le chapitre AI clôt cette série de chapitres de mécanique par la notion de relativité du temps. Les chapitres 11 à 16 respectent strictement l’ordre du programme et proposent des contenus largement indépendants. Certains introduisent des notions nouvelles pour la Terminale, comme la stéréophonie au chapitre 12, avec la chérirait, la extérioriseriez, etc.. Et les mécanismes réactionnaires au chapitre 13, Incluant l’utilisation des flèches courbes pour désigner les formations et les ruptures de liaisons. Agir La partie Agir est également disparate du point de vue des contenus.

Nous avons choisi là encore de respecter globalement l’ordre du programme, tout en garantissant une progressivité dans la difficulté. Le chapitre 17 regroupe des questions d’enjeux énergétiques, en nie avec le chapitre 15 et les connaissances de Première S par rapport auxquels il n’apporte pas de nouvelles notions, mais en utilise de nombreuses dans le contexte de la chimie durable. Une large place, dans le manuel, est accordée aux chapitres 18 et 1 9, relatifs aux dosages par étalonnage et par titrage qui, pourtant, n’occupent que quelques lignes dans le programme.

Les compétences exigibles sont essentiellement expérimentales, mais sous-tendent des connaissances nombreuses, ont a 35 exigibles connaissances nombreuses, notamment ce qui concerne l’équivalence d’un titrage. Ces notions faisaient l’objet, ans les anciens programmes, d’une grosse part des années de Première S et Terminale S et les difficultés des élèves relatives à ces notions sont bien connues. Aussi les contenus de ces deux chapitres donnent-ils suffisamment de matière à l’enseignant pour prendre en compte les besoins des élèves. Mais il peut également les regrouper.

Le chapitre 20 traite de synthèses organiques, et ouvre la porte des notions aussi nouvelles et délicates que la sélectivité d’un réactiva ou la stratégie de synthèse mettant en jeu des groupes protecteurs. Enfin, un bloc de deux chapitres, 21 et 22, traite de la ranimions et du stockage des informations. Nous avons regroupé tout ce qui concerne la transmission dans le chapitre 22, pour garder en chapitre 21 les notions fondamentales de signaux analogiques ou numériques, de leur conversion, du cas particulier des images numériques et des aspects liés au stockage.

Le bloc Créer et Innover figurant à la fin de cette partie Agir ne fait pas l’objet, dans le manuel d’enseignement spécifique Nouveau microcosme, d’un chapitre à part entière. NOUS avons choisi de le traiter au fil de l’ensemble des chapitres, notamment à travers des derniers exercices de chaque chapitre, en faisant appel aux compétences de rédaction de synthèse de documents. Nous avons conçu ces exercices et leurs corrigés autour de l’utilisation de mots-clés que l’élève devra utiliser de façon épée g 35 corrigés façon pertinente.

La fiche-méthode no 14 fournit des outils pour exploiter au mieux ses connaissances dans le cadre de ce type d’évaluation nouvelle annoncée pour le Bac. Utilisation du manuel Le préambule du programme précise que le découpage en parties Observer, Comprendre, Agir, n’est pas contraignant, et que l’enseignement peut être articulé de diverses âneries. Nous avons conçu le Nouveau microcosme pour qu’il soit adapté à des usages variés. L’enseignant ne devra pas hésiter à se l’approprier pour organiser sa propre progression.