Physique

Physique

On caractérise une le Un axe optique A. Un centre optique O. Un foyer objet F. Pp g 2 sont confondus, la urgente par Un foyer image F’, symétrique de F par rapport à O. Une distance focale f, exprimée en mètres, qui vaut f=FO FO désigne une distance algébrique. Ainsi, FO un nombre positif, et FO¯ un nombre négatif. La vergogne, exprimée en dépotoir est définie par : c=Ulf pour une lentille convergente, on a et C>O. Pour une lentille mince converger toi nées page convergente Tout rayon incident passant par le centre optique O n’est pas vie.

Tout rayon incident parallèle à l’axe optique A est dévié et passe par le foyer image F’. Tout rayon incident passant par le foyer image F est dévié parallèlement à l’axe optique A. L’image d’un objet par une lentille mince convergente La construction de l’image Pour construire l’image ABBÉ’ d’un objet ABBÉ, avec A placé sur l’axe optique, par une lentille mince convergente, il suffit de tracer 2 rayons issus de B, parmi les suivants : Celui passant par le centre optique O, qui n’est pas dévié.

Celui passant par et ressortant parallèlement à A. Celui parallèle à A, qui ressort

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
en passant par F’. La position de l’image 1/ L’image réelle Si un objet ABBÉ est situé en amont du point focal objet F, son image ABBÉ’ se situe en aval de la lentille et peut être projetée sur un écran : elle est réelle et renversée. Dans le cas particulier où l’objet est positionné dans le plan focal objet, son image ABBÉ’ est projetée à l’infini. Elle peut être projetée sur un écran placé à l’infini.

On a alors A’=F’ et (avec a, l’angle entre les rayons images et A) : –fixant(a) Dans le cas par 2 l’angle entre les rayons images et A) : Dans le cas particulier où l’objet est positionné à on obtient une Image dans le plan focal Image. 2/ L’image virtuelle lorsqu’ objet ABBÉ est situé entre le foyer objet et le centre optique, l’image se situe en amont de la lentille et ne peut pas être projetée sur un écran : elle est virtuelle. Cette fois, elle n’est pas renversée, elle est droite.

L’image ne peut-être vue que depuis un point placé en aval de la inutile, par un observateur regardant à travers la lentille. L’image est plus grande que l’objet : c’est le principe de la loupe. Les relations algébriques On se place dans le cas de figure suivant : La relation de conjugaison permet de calculer le positionnèrent de l’image sur l’axe optique A, et s’écrit : AI Le agrandissement, noté y, vaut : FABLE ABBÉ -c HA Cette relation de agrandissement permet de déterminer la taille de l’image par rapport à celle de l’objet. De plus, son signe informe sur le sens de l’image .