Phedre racine

Phedre racine

Antonymie V. 92 tes yeux » poudre évoque un souhait qu’elle sait impossible, la Antonymie permet de ne pas le nommer directement car elle éprouve de la honte. Modalités interrogatives v. 693, 694 Les questions trahissent son désarroi, sa détresse et sûrement sa faiblesse. Périphrases + pléonasme V. 701 « un monstre qui t’irrite V. 703 « monstre affreux » Elle se dévalorise complètement, s’accable et se rabaisse, consciente de sa faute. Périphrases V. 702 « la veuve de thèse » Cela montre sa faute morale, elle marque une distanciation esquilles ne parle pas d’elle à la première personne.

Noms propres V. Thèses/ pilote Cela met en avant sa faute car elle évoque dans la même phrase son ancien mari et son beau-fils. Verbes à l’impératif V. 701 « délivre V. 703 « crois-moi V. 707 » frappe poudre implore pilote d’abréger sa souffrance en mettant fin à ses Jours. Sombre *intensif v. 708 La mort apparaît pour poudre comme une délivrance. – Un amour interdit 1. Violence de la passion amoureuse de poudre envers son beau- fils / un aveu terrifiant 2. poudre, jouet du destin 3.