Peut on expliquer l’oeuvre d’art ?

Peut on expliquer l’oeuvre d’art ?

PHILOSOPHIE Dissertation Peut-on expliquer l’? uvre d’art ? On definit couramment une ? uvre d’art comme la transformation de la nature par l’intelligence humaine. Toute ? uvre consiste souvent en la reproduction de corps, d’apparence visant toujours une emotion esthetique. De cette facon, un certain savoir technique chez l’artiste est indispensable afin de pouvoir mettre en forme ce qu’il essaie d’exprimer a travers l’? uvre d’art. On pourrait ainsi expliquer l’? uvre comme etant la representation du monde materiel par l’intermediaire de procedes techniques. Toutefois, quand on contemple une ? vre, on a l’impression qu’il se degage quelque chose de reel. L’art, semble-t-il, accede a une toute autre dimension que celui du monde sensible : on pourrait alors definir l’? uvre d’art par rapport a la verite ou bien comme l’expression de sentiments interieurs de l’artiste. Cette vision rend beaucoup plus complexe l’explication d’une ? uvre d’art. C’est pourquoi, on peut se demander si nous pouvons expliquer l’? uvre d’art. Existe-t-il des explications certaines de l’? uvre ? L’? uvre d’art, en cherchant a reproduire des corps, n’est-elle pas source d’illusions ?

L’art ne pourrait-il pas s’expliquer comme la representation des sentiments de l’artiste ? On peut expliquer une ? uvre d’art

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de plusieurs facons. Tout d’abord, on peut tenter de l’expliquer techniquement. Pour devenir artiste, il faut avant tout creer une ? uvre qui est une transformation de la nature par l’intelligence humaine. Ainsi, l’artiste doit savoir manier la matiere, cela necessite donc une experience. Comment pourrait-on avoir un savoir sur l’art purement theorique ? C’est impossible. Toute ? uvre d’art est donc empirique. Mais l’experience ne suffit pas, elle doit s’associer a des savoirs techniques.

La connaissance de procedes techniques suffisent-ils pour creer une ? uvre d’art ? Pendant longtemps, la reponse etait affirmative. A une epoque, l’artiste etait un metier comme un autre, c’etait l’epoque classique. On appelle classicisme l’idee selon laquelle l’? uvre d’art obeit a des regles qu’on peut definir et qu’on peut apprendre. Ces regles sont appeles les canons. Par exemple, dans la peinture classique, il y a toujours une organisation geometrique : une ? uvre reussie est une ? uvre ou l’on ne peut voir cette organisation. L’art ainsi defini peut etre explique : une ? vre d’art n’est qu’une representation utilisant la technique. Tout le monde peut devenir artiste, etre artiste consiste en l’apprentissage de certains savoirs techniques indispensables pour creer une ? uvre d’art. Cette explication de l’art ne va pas sans poser de problemes : en effet, comment est-il possible d’etablir des regles communes a partir de la diversite des ? uvres d’art ? En fait, nous pouvons expliquer l’? uvre d’art comme la representation de la societe. L’art evolue selon la societe. L’? uvre d’art pourrait s’expliquer comme etant un produit historique. La preuve meme que l’on peut rattacher l’? vre d’art a l’histoire est que dans certaines societes, l’art n’existait pas concretement. Par exemple, chez les peuples primitifs, il y avait des objets artistiques, mais ces objets n’etaient pas crees pour leur esthetisme mais davantage pour la religion. L’art, tel qu’on l’entend, est ne sans doute a la Renaissance. En effet, d’apres Marx, l’? uvre d’art est un luxe, produit du capitalisme et fruit de la division du travail. L’art n’est qu’un luxe que seule une societe riche peut se permettre. Selon Marx, une ? uvre d’art est le temoignage d’une societe passee, c’est un miroir permettant d’avoir acces au passe.

Quand nous contemplons une ? uvre d’art, on retourne dans « l’enfance de l’Humanite ». C’est un moyen de ressusciter des societes mortes. Si l’art actuel a moins de prestige, c’est tout simplement que la societe qui l’a produit, n’a pas encore disparu. En s’appuyant sur cette theorie marxiste, on peut degager une explication de l’? uvre d’art : C’est un moyen preponderant d’avoir « rendez-vous » avec le passe. Outre l’explication technique et sociale, nous pouvons egalement l’expliquer psychiquement. C’est Freud qui va mettre en place cette theorie : il y a une explication de l’? vre d’art : l’? uvre est un jeu. Prenons l’exemple des enfants. Tres souvent, l’enfant n’aime pas ou n’apprecie guere la realite dans laquelle il vit. Il se cree alors un nouveau monde : le jeu. Dans ce jeu, l’enfant incarne tous ses desirs meme ses desirs inconscients. A l’age adulte, l’homme joue beaucoup moins, c’est evident. Mais ce n’est pas pour autant qu’il a renonce au plaisir de jouer. Il y a en realite une forme de substitution du jeu : c’est l’art. Quand un homme regarde un film, il vit pleinement ses desirs : il se dit qu’il aurait agit de telle ou telle maniere.

D’apres Freud, comme le reve est la satisfaction d’un desir, on peut comparer l’art a un reve eveille. Il distingue deux formes de fantasmes dans l’? uvre d’art : le fantasme « erotique » et le fantasme « ambitieux ». Si l’artiste cree une ? uvre c’est qu’il a renonce a satisfaire ses desirs, il les a alors introduit dans une ? uvre d’art ; c’est le phenomene de sublimation. L’homme est le seul etre qui a su maitriser ses desirs par la creation. Par exemple, le nevrose guerit ses troubles psychiques en creant une ? uvre. Celui qui profite de l’? uvre ne fait que soulager ses tensions psychiques.

L’? uvre d’art ainsi defini par Freud est la representation de desirs refoules. C’est en quelque sorte, un moyen d’avoir acces a nos desirs inconscients et donc de moins en etre victime. On a donc pu expliquer l’? uvre d’art de plusieurs facons : l’art n’est que la technique, l’art est le reflet de la societe ; l’art revele ce qu’est l’artiste en mettant en valeur tous ses desirs. Cependant, toutes ces explications de l’? uvre d’art sont insuffisantes. On a essaye de l’expliquer techniquement. Par exemple, peut-on expliquer mathematiquement pourquoi une musique est agreable ?

L’echec de cette tentative est evidence puisque aucune musique creee par ordinateur n’a jamais atteint le niveau de la musique humaine. On a essaye de l’expliquer socialement, Marx accordant a l’art une valeur historique : or de nombreuses ? uvres nous sont parvenues du passe et ne revelaient pas toutes une emotion esthetique. Enfin, on a essaye de l’expliquer psychiquement : de nombreux hommes creent pour guerir leur nevrose et pourtant ils ne sont pas tous consideres comme des artistes. En fait, dans ces explications, la realite a ete totalement occultee.

L’art doit etre defini par rapport a la realite, c’est-a-dire a la verite. Quand on contemple une ? uvre d’art, il est indeniable que l’on ressent tous cette impression de realite. Comme si l’? uvre refletait une sorte de verite. C’est Platon qui le premier a defini l’art par rapport a la verite. C’est dans la Republique que l’on retrouve sa theorie. Platon distingue le monde de la matiere qui se degrade sans cesse et qui n’a aucune duree du monde reel : le monde des Idees. Le monde sensible n’etant qu’une copie ratee du monde des Idees. Les corps ne sont que des apparences, ce qui definit l’individu c’est son ame.

Or, l’artiste ne peut reproduire que le monde materiel puisque l’ame echappe totalement a l’artiste. Donc, toute ? uvre d’art n’est que la reproduction de corps. En reproduisant les corps, l’artiste les rend splendides, c’est un eloge incessant au corps. Or, le corps n’est pas interessant, ce ne sont que des apparences, il n’y a rien de profond, de vrai dans les corps. Ainsi, l’art apparait comme immoral et inutile. L’artiste ne peut reproduire parfaitement la nature etant donne que toute copie est une copie imparfaite. Or, le monde materiel n’est que la copie ratee du monde des idees.

On en conclut donc que l’art est la copie d’une copie. D’apres Platon, l’art n’est qu’une imitation ratee du reel. De ce fait, l’? uvre d’art est tres loin de la realite, c’est pour cela qu’il faut abolir l’art. Non seulement l’art est trompeur en faisant croire qu’il represente le reel mais en plus il est source d’illusions. Par consequent, l’explication de l’art ne repose plus sur une evidence. La seule chose dont on soit sur, c’est que l’? uvre est une imitation ratee de la realite. Cette theorie Platonicienne sur l’imitation de l’? uvre d’art semble coherente mais elle se heurte aux sentiments de l’artiste.

Pourquoi les artistes devraient-ils se contenter de reproduire des corps ? Pourquoi n’auraient-ils pas le pouvoir de creer des ? uvres d’art ? En fait, on peut s’apercevoir que la theorie de l’imitation pour expliquer une ? uvre d’art ne va pas de soi. Tout d’abord, parce que reproduire ne sert a rien : a quoi bon reproduire la nature alors qu’elle existe deja ? Ensuite, parce que l’imitation est un ideal impossible : d’apres Hegel, « l’art n’est qu’une caricature de la vie », toute imitation est ratee d’avance. Meme si elle est reussie, cela presuppose un savoir technique : reproduire s’apprend.

En fait, l’art doit atteindre une dimension bien plus elevee que celui de la reproduction de corps. Il doit reveler l’ame de l’artiste. En effet, l’artiste doit sortir du cadre restreint et inutile de l’apparence : il doit ouvrir son ame et l’introduire dans une ? uvre d’art. Et c’est peut-etre la que reside toute explication de l’art. D’apres Hegel, l’? uvre d’art est avant tout l’incarnation d’une idee. L’artiste ne doit pas s’inspirer de la nature qui l’entoure, mais au contraire, puiser son inspiration a l’interieur de lui-meme : c’est-a-dire de ses sentiments et de son propre vecu.

Baudelaire reprendra meme cette idee : selon lui, un poete ne doit pas se contenter de decrire quelque chose mais exprimer son ame dans les poemes. En peinture, on retrouve la meme evolution : au debut, avec le classicisme on se contentait de reproduire des apparences alors que les impressionnistes peignaient leurs ames et leurs propres sentiments. Ainsi, cette theorie Hegelienne est tres presente dans les ? uvres contemporaines : c’est un art d’idee. D’apres Hegel, on peut faire toute l’histoire de l’art avec cette conception. A chaque epoque, l’? uvre d’art incarne les valeurs de l’epoque.

On peut donc en conclure qu’aucune explication de l’? uvre d’art n’est certaine. A chaque epoque, ces explications ont connu des revolutions. Pendant tres longtemps, la theorie de l’imitation de Platon est restee dominante : l’art est trompeur. Les explications techniques, sociales et psychiques n’ont pas vraiment ete concluantes. La seule explication valable concernant l’? uvre d’art semble etre celle de Hegel : l’art se definit comme l’expression de soi, l’expression d’une idee, l’expression des sentiments propres a l’artiste et qui semblent etre bien superieurs au contentement de la reproduction.