Pedagogie coope

Pedagogie coope

La pedagogie cooperative 1) Definition Sylvain Connac : Une pedagogie cooperative peut se definir comme une forme d’enseignement dont les apprentissages sont possibles par la cooperation entre les personnes qui composent le groupe ou celles qui interagissent avec lui. Par cooperation, on entend toutes les situations ou des individus ont la possibilite de s’entraider par et dans la rencontre educative. Profit Barthelemy : IEN qui introduit l’idee cooperative a l’ecole publique en 1929. L’ecolier doit etre l’agent de son education par le moyen d’un systeme d’education mutuelle : la cooperative scolaire de l’ecole.  Par la cooperative scolaire, l’ecole jusque la une simple reunion d’individualites, que dressaient les unes contre les autres, la contrainte et la sujetion excessive d’une part et d’autre part la competition et la jalousie, est devenue une association d’enfants se disciplinant eux-memes pour prendre en charge l’amelioration de leurs conditions de vie et le progres general de la classe tant au point de vue materiel qu’au point de vue moral » (L’education mutuelle a l’ecole – Sudel, Paris, 1936). La pedagogie cooperative = terme generique qui regroupe plusieurs pedagogies : – Pedagogie Freinet Pedagogie institutionnelle – Pedagogie de la structure et de la communication La pedagogie cooperative n’est pas une methode ou une modalite

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’intervention de l’adulte face a un groupe. Il s’agit plutot d’une organisation de groupe permettant aux membres de se sentir en confiance et en securite pour agir et permettant de mettre au service d’un apprentissage vrai et durable toutes les constructions realisees dans le groupe. La pedagogie cooperative favorise les interrelations entre enfants et les interactions avec le milieu. C’est une source d’enrichissement, voire de conflit.

Si l’on veut que ces conflits soient correctement geres, il faut prendre appui sur le materiau de depart, c’est-a-dire les echanges qui naissent de la vie cooperative. Pour cela, differentes institutions peuvent etre developpees en classe : Le conseil cooperatif : Reunion ou chacun peut apporter des info. , poser des questions ou faire des propositions concernant la vie du groupe. Les decisions qui sont prises visent a satisfaire tout le monde sans reduire les espaces de liberte individuelle. L’adulte garde le droit de veto pour eviter les derives (ex : phenomene du bouc emissaire).

Les equipes de travail ou les enfants tuteurs : ce sont les premieres cellules d’entraide, rencontre entre un enfant en demande et un autre enfant qui propose un peu de son temps. Les messages claires, mediations ou autres dispositifs : permettre aux enfants une ecoute des conflits afin d’eviter qu’ils ne degenerent en violence et qu’ils ne se resolvent par une sanction. Autres institutions en lien avec les savoirs pour permettre aux enfants d’apprendre par la cooperation et le developpement d’un agir autonome. Les lieux de paroles (« quoi de neuf », boite a textes libres, creations mathematiques) : permettre a des info. xterieures d’entrer dans la classe. Les enfants les presentent devant tout le monde, ce qui peut donner des idees pour mettre en place des projets comme la correspondance, les recherches documentaires, les differentes recherches. Le plan de travail : documents ou les enfants notent ce qu’ils ont choisi de faire. Les situations de communication : les journaux, les sites internet, la correspondance, les conferences d’enfant, etc… attribuent aux projets une visee formelle et permettent aux autres eleves d’etre sensibilises aux domaines de travail de leurs camarades.

Quelques reperes pour resumer les fondements des pedagogies cooperatives – avant de penser didactique, on pense pedagogie – avant d’envisager l’instruction, on envisage l’education (le champ educatif de l’ecole concerne les champs de vie de l’enfant). – face a l’heterogeneite des groupes classes, la pedagogie cooperative offre du « sur-mesure » et permet une adaptation mutuelle. – l’adulte n’est pas un tuteur qui indique la seule direction a suivre, c’est un organisateur, un guide et une ressource permanente. Pour developper la citoyennete, penser les faits de violence en termes de prevention plutot qu’en termes de gestion. – Favoriser la discussion plutot que la violence physique = vise a l’apprentissage et le respect des lois de la societe civile. 2) Plusieurs courants se reconnaissent dans le courant de la pedagogie cooperative a) Le mouvement Freinet Instituteur blesse a la guerre de 14-18, invalide de guerre a 70%, a du mal a poursuivre son travail (difficultes a parler), a du chercher d’autres solutions pour continuer son enseignement.

Pour susciter le desir d’apprendre, il utilise la vie des eleves, leur quotidien et leur environnement, organise des sorties, des promenades et fait ecrire des textes courts sur ces activites. Pour donner du sens, organisation de correspondance, utilisation de l’imprimerie pour faire des journaux et realisation de petits films par les eleves. En general, la pedagogie Freinet s’appuie sur 4 piliers : – la cooperation qui fait de tous les membres d’une classe des vecteurs potentiels d’apprentissages, la cooperation s’opposant au principe de competition ? l’expression libre qui incite chaque enfant a apporter ce qu’il est, ce qu’il a vecu, ce qu’il est capable de donner de lui pour enrichir le milieu de la classe ? – le tatonnement experimental qui permet d’apprendre en essayant, en faisant, parfois en reussissant, parfois en se trompant, a l’image somme toute de ce que chacun d’entre nous avons pu vivre lorsqu’il a s’agit par exemple apprendre a faire du velo ? – les techniques educatives, des outils pedagogiques a la mesure des enfants : fichiers, materiel, materiaux, supports documentaires, outils de communication…

Le tatonnement experimental repose sur trois principes pedagogiques : – la consideration des representations des enfants – l’engagement des apprenants dans des activites vraies et vivantes – la repetition A propos du Tatonnement Experimental… Celestin Freinet a ecrit… « On ne prepare par l’homme a l’activite par la passivite, a la liberte par l’obeissance autocratique, a la reflexion et a la critique personnelles par le dogmatisme qui impregne les livres de nos ecoles. Nous voulons une ecole ou l’enfant se prepare a la vie a venir.  » C.

Freinet (1933)  » Tout, dans la vie, se fait par tatonnement experimental  » Le Tatonnement Experimental, tel que nous en avons decouvert l’origine et les processus, peut-il vraiment etre a la base d’une nouvelle conception de l’apprentissage, plus efficiente que celle, soi-disant scientifique que nous appellerons traditionnelle ? Dans toutes nos recherches, nous nous sommes appuyes surtout sur le bon sens. Or, que dit ce bon sens ? D’abord, que nulle part au monde, les enfants n’apprennent a parler comme on leur apprend a lire a l’Ecole.

Que les mamans, toutes les mamans du monde, apprennent a parler a leurs enfants par une methode naturelle sans exercices systematiques, sans lecons, sans regles, simplement par le tatonnement experimental tel que nous l’avons defini, au service de la vie. Et le resultat de cette methode naturelle est une si totale reussite que nul ne s’est jamais avise de la remplacer par une methode scolastique. Il ne fait pas de doute qu’il ne saurait y avoir deux formes d’apprentissages, l’une pour l’Ecole, l’autre pour la vie.

Si une theorie est bonne, elle est forcement valable dans tous les cas. Extrait d’un document de l’Institut Freinet reproduit dans la BTR n° 18/19 (avril 1976). b) L’OCCE (Office Central de la Cooperation a l’Ecole : mouvement pedagogique national) – cree en 1928 avec l’objectif d’encourager la creation de groupes d’eleves et l’enseignement de la cooperation. – Vise a former les futurs citoyens a la prevoyance, a l’epargne, la responsabilite et la solidarite. – Utilisation des cooperatives pour financer des projets de classes (sorties) ou l’achat de materiel pedagogique Une des derives de l’OCCE : on a davantage considere les cooperatives comme des « caisses d’ecole » plutot que comme de veritables outils pedagogiques pour les eleves. Actuellement, l’OCCE tente toujours ce probleme. c) La pedagogie institutionnelle Elle est elaboree par Fernand Oury vers 1960 en lien avec les innovations pedagogiques de Freinet. Elle a pour objectif de creer et de faire respecter des regles de vie dans l’ecole par des institutions appropriees comme le conseil de classe.