Partie Sport I

Partie Sport I

Ferng Clément ,Ghiandai Rémi, Ize Nicolas I OES Thème national : Argent TPE: L’Argent dans le football L’argent : ami ou ennemi du football ? Chevreul Blancarde Année : 2014-2015 Sommaire .

Introduction I -Ami du football or7 Sni* to View A ) Sur un plan financier : Des clubs présent sur les marché financier B) Sur un plan marketing: rinfluence des sportifs sur le consommateur C)Sur un plan sportif : des institution pour encadrer la football Il-Ennemie du football A) Sur un plan financier : des clubs endettés B) Sur un plan marketing : l’influence des sponsors sur le football ‘aujourdihui C)Sur un plan sportif: corruption et scandale du football Ill Les perspectives A) des salaires de plus en plus élevée B) Après les clubs en bourse, les joueurs en bourse professionnel grâce à l’afflux de nombreuses stars au sein d’une même équipe. Aujourd’hui la raison financière semble l’emporter sur la raison sportive. Celle-ci correspond au Fair-play, cet-à dire que les joueurs se doivent de respecter les valeurs sportlves. Ce sport est étouffé par les cravates des financiers. C’est entre la fin du XXO et le début du XXI 0 que l’on remarque les plus gros hangements sur les façons de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
percevoir le football. Nous pouvons alors nous demandé si l’argent peut être considéré comme un ami ou un ennemi du football ?

Tout d’abord, nous verrons les dynamismes qu’apporte l’argent sur les plans financiers, markétings et sportifs, puis dans une deuxième partie nous étudierons les effets nocifs de l’argent dans le football sur les même idées que précédemment et enfin nous verrons les perspectives pour les années à venir avec des salaires de plus en plus élevés, des joueurs côtés en bourse et la diversification des ources de revenus des clubs. C) Sur le plan sportif : Différentes institutions, ligue professionnel et droits TV 1) Les différentes institutions du football : Il existe différentes institutions dans le football qui permettent d’encadrer le football professionnel, de gérer celui-ci est de le développer.

Les activités commerciales de plus en plus importantes et les spécificités juridiques propres au football professionnel sont à l’origine de la création de structure dédiée au football professionnel. -La principale institution du football professionnel à l’échelle inter PAG » rif 7 La principale institution du football professionnel à l’échelle internationale est la FIFA. La Fédération internationale de football association (FIFA) est une association de fédérations nationales fondée en 1904 ayant pour vocation de gérer et de développer le football dans le monde. Son siège est situé depuis 1932 ? Zurich, en Suisse, et son président actuel est Joseph Sepp Blatter. La FIFA a pour forme juridique l’association à but non lucratif.

Grâce à la FIFA des confédérations ont vu le jour pour faciliter le football professionnel au niveau continental, il existe plusieurs onfédérations : L’AFC pour l’Asie L’UEFA pour l’Europe La CAF pour l’Afrique La CONMEBOL pour ‘Amérique du Sud l’OFC pour l’Océanie La CONCACAF pour l’Amérique du Nord, les Caraibes SOURCE : Wikipedia 2) Des institutions sur le plan national : l’Amérique Centrale et Il y a aussi des institutions à l’échelle national, prenons l’exemple de la France, la fédération française de football délègue à la ligue de football professionnel l’organisation des compétitions professionnelles, c’est à dire l’organisation de la ligue 1, de la ligue 2 et de la coupe de la ligue. Ce schéma est plus ou moins identique dans tous les pays mais la forme juridique des ligues diffèrent. La LFP tout comme la est une association de type loi de 1901 c’est donc des Association à but non lucratif alors que la première ligue anglaise et la Deutsche fussball Liga allemandes sont des entreprises à responsabilité limitée. -Il y a aussi des institutions qui permett PAGF3C,F7 allemandes sont des entreprises à responsabilité limitée. -Il y a aussi des institutions qui permettent de contrôler la sltuation d’un club, d’un point de vue financier. par exemple en

France il y a La Direction nationale de contrôle de gestion(DNCG) qui appartient à la Ligue de football professionnel(LFP), cette institution est chargée de surveiller les comptes des clubs de football professionnels en France. Ily a eu un scandale en 2014 avec le club de Luzenac qui était censé monter en ligue 2 mais la DNCG A refusé que ce club accède en ligue 2 car le club n’avait pas les moyens nécessaires pour y accéder, l’équipe a donc été rétrogradé en septième division, l’équivalent du football amateur. Les institutions dans le football professionnel prennent donc une lace importante et permettent de faciliter ce sport, une chose est sûre, sans ses différentes institutions le football professionnel n’aurait pas pu voir le jour.

Les ligues professionnelles ont des avantages sportifs. Elles ont le pouvoir de décider du nombre de clubs participants au championnat et des modalités de promotion et relégation. En France, la convention entre la fédération française de football et la ligue de football professionnel indique que le nombre de clubs de première division et de seconde division doit être compris respectivement entre 18 et 20 clubs et entre 16 et 22. En France, 2 championnat professionnel ont lieu chaque année : la ligue 1, première division et la ligue 2, Seconde division. À la fin de la saison, les trois clubs le première division et la ligue 2, Seconde division. ? la fin de la saison, les trois clubs les plus mal classée de première division sont relégués en seconde division alors que les trois mieux classés de seconde divislon sont promus en première division. Les trois derniers de ligue deux sont rétrogradée en national qui est un championnat pour le championnat amateur immédiatement. 3) L’explosion des droits TV : Les principales activités commerciales des ligues professionnelles consistent en la négociation des contrats publicitaires et de retransmission télévisuelle. Le mode de redistribution des droits de retransmisslon télévisuelle est, d’ailleurs, un de leurs pouvoirs les plus importantes car il a une incidence forte sur l’équilibre. Sans les droits TV, les retransmissions télévisuelles etc…

Le football professionnel n’aurait pas autour de lui, tout l’engouement populaire qu’il suscite aujourdhui grâce à la télévision et donc moins d’argent circulerait dans le monde du football professionnel. Explosion du sport télévisé en France source économie du sport) Les droits de retransmission télévisuelle constituent la majeure partie des revenues des clubs professionnelles mais ceci n’a pas toujours le cas. Les clubs professionnels anglais ont refusé un contrat de retransmission télévisuelle d’un millions de livres sterling proposé par la BBC, de peur que les supporters désertent les stades en regardant les matches à la télévision. Aujourd’hui les contrats se négocient des centaines de millions d’euros par sais la télévision. Aujourd’hui les contrats se négocient des centaines e millions d’euros par saison.

En ce qui concerne le championnat de France, les droits de retransmission télévisuelle ne représentaient qu’un peu plus de 30% de leurs revenus en 1995. Avant la création de Canal + cette part était encore plus infime (0,8 millions pour la saison 1983-1984). La stratégie de Canal + a été d’attirer ses clients en proposant des programmes payants centrée sur le football. La diffusion de match de Ligue 1 en direct a fait décoller le nombre d’abonnés. L’apparition de nouvelles chaines de télévision est liée avec la forte augmentation des droits TV (Source : rfi. r) Les droits de retransmission télévisuelle peuvent être mis en vente soit par les ligues professionnelles (Angleterre, Allemagne, France) soit par les clubs directement (Espagne, Italie, Portugal).

Pour les championnats ou la vente est collective ce sont les ligues qui déterminent le système de redistribution. (Source : Senat. fr) En France, des droits sont répartis de façon égalitaire, l’Angleterre utilise le même système. Ainsi ce système repose sur la solidarité car tous les clubs reçoivent leur part, le reste dépend des résultats sportifs des clubs et de leurs notoriété. Cest la CFP, qui organise la vente des droits de retransmission. La vente de ces droits fut de 688 millions d’euros par an pendant 4 saisons (2008-2009 à 2011-2012). Sur cette vente, 34 millions d’euros furent reversé au football amateur en guise de contribution. 4) La répartition de millions d’euros furent reversé au football amateur en guise de contribution. ) La répartitlon des dotations • Sur chaque continent, les fédérations internationale se sont associe afin d’organiser des compétitions réunissant les meilleurs clubs. On compte en Europe, 2 compétitions de ce genre : la Champions League et l’Europa League. Ces 2 compétitions ont un poids économique plus important que les autres compétitions. La Champions League : C’est l’épreuve reine des clubs européens, elle est particulièrement lucrative pour les clubs. En effet, l’UEFA fait ses propres appels d’offres pour la retransmission de cette compétition. En effet, pour la saison 2009-2010, 75% des recettes soit 746 millions d’euros ont été perçu par les 32 clubs participant à cette compétition.

Le reste est distribué aux associations nationales et aux clubs éliminés pendant les tours préliminaires. La participation d’un club à la phase de poule lui assure une prime de participation de 8,6 millions deuros. L’Europa League : crée en 2009-2010, elle se rapproche dans son fonctionnement à la Champions League. La dotation totale était de 135 millions d’euros. Les dotations sont moins importantes qu’en Champions League car elle est moins d’importante. Néanmoins, en 2015 les dotations seront revues à la hausse et le vainqueur sera directement qualifié pour la Champions League. (Comparatif Champions League et Europa League 2013-2014 source : ecofoot)