partie 1 sujet d exam 1

partie 1 sujet d exam 1

Sujet d’Examen 1: L’ouverture de la France aux échanges internationaux Globalement la France à une bonne place dans le commercial international: elle est à la 4éme place des exportateurs de marchandises avec 6 % des exportations mondiales et on la retrouve à la 5éme place des importations.

Mais en creusant nous pouvons voir quelques dysfonctionnements; dans un premier temps nous allons examiner la place de la France dans les échanges internationaux, ensuite nous étudierons les onséquences du taux de change de la monnaie européenne sur Sni* to View nev:ÇEge rcc • Swipe to nex: page l’activité économique par analyser l’évoluti des théories du com or 3 es et nous finirons la France au regard Face au commerce international; comme nous le fait remarquer le document 1 « Les chiffres du commerce extérieur de la France en 2013 » la France depuis 2011 à toujours plus importé qu’exporté, même si sa tendance globale d’exportation est en hausse et sa tendance globale d’importation est quasiment table. En 2013 1’importation à coûté la France 41 milliards d’euros et l’exportation a rapporté à la France 35,59 milliards d’euros.

Nous pouvons parler de déficit car les importations sont superieur aux exportations Face à ses partenaires, la France en

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
2012 détient la 4éme place sur la marché. Celle-ci a connu une perte de de part de marché de 2011 à 2012. D’après le mlnistère du commerce extérieur, la France a une part de marché de 6,5% en 2012. Cest alors que nous pouvons en conclure que la France à une alance commercial déficitaire, car ses importations sont plus importantes que c’est exportations. Comme nous le montre le document 3 la France dépense plus qu’elle ne gagne sur le commerce, cela peut s’expliquer par la valeur de sa monnaie; l’euro On appelle taux de change la valeur d’une monnaie nationale ou devise par rapport à celle d’un autre pays.

Il représente la quantité dune devise étrangère que l’on peut acquérir avec une unité d’une autre monnaie. Nous pouvons aussi l’appeler parité de change. Les Entreprises française doivent composer avec un euro fort, ce qui pénalisent les sociétés, surtout celle qui exporte. Cela remet en cause la compétitivité des sociétés et renforce les capacités de leurs concurrents à entrer sur le marché national. Face à ces concurrents la France à adopté une stratégie de spécialisation. Elle a préféré se spécialiser notamment dans les technologies de moyenne et haute gamme, l’aéronautique et la pharmacie comme nous le montre le document 4 ce sont de