Olivier schwartz, « une methode ethnographique », in le monde prive des ouvriers

Olivier schwartz, « une methode ethnographique », in le monde prive des ouvriers

Demarche de recherche Une ethnographie de la vie privee. Conditions d’obtention d’un materiau de connaissance ? Voies empruntees pour acceder aux familles, individus et etablir la communication ? Que faire du materiau obtenu ? Qu’est on autorise de conclure ? Comment les analyser ? A/ La construction d’une communication Enquete sur la vie familiale, on le droit de se proteger contre les regards exterieurs donc de se soustraire 1er objectif : etablir une communication reguliere et approfondie avec les interlocuteurs Construction d’une proximite avec les sujets

Trouver un nombre de partenaires suffisants : credibilite 1ere rencontre : ouvriers du parti communiste grace a une connaissance (enseignante) participation a l’association des locataires des Ilots voisinage, espace residentiel du Rondeau porte a porte realisation d’un film sur les Ilots : rencontre d’autres habitants Lacan : « le mur du langage » : difficulte surmontee, expliquer pk ? Besoin d’une reconnaissance de la part des enquetes et de legitimation Objectif de diversification, afin de ne pas ceder a la tentation de reconstruire (de fantasmer) l’existence ouvriere a travers seulement quelque cas

B/ Communication et connaissance Quelle valeur accorder aux materiaux obtenus ? Comportements induits par sa propre presence, personnages modifies par son observation > parade, manipulation Consequences :

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
a) La perturbation utilisee Traiter la chose comme une source de connaissance specifique qui ne saurait etre obtenu par d’autres moyens Relation : role que l’enquete fait jouer a l’enqueteur, role a maximiser Ce qu’ils cherchent a etre et ne pas etre > Desir de reconnaissance qui est le moteur de la relation

Leur soustraction au regard exprime le fait qu’aucun regard ne s’etait presente jusqu’ici qui puisse valoir comme instance de legitimation personne publique douee d’un pouvoir de sanction, attire des expressions privees en quete de reconnaissance > frontiere prive/publique peut commencer a bouger > voie vers l’objectivite faire confirmer des parties legitimes de leur existence ( en fait defense contre des parties « fautives » ou non legitimes de leur vie ) > role de personne legitimante dans l’univers de mes interlocuteurs b) La perturbation reduite ole immuable du temoin condamne a rester sous informe reduire les effets d’intimidation > relations plus familieres, il n’apparait plus comme le support d’un statut special on oublie, banalisation du chercheur, de son personnage, de ses faits et gestes semblables a ceux de tout le monde Faire en sorte que l’observateur ne soit ps constamment au centre du champs de perception des enquetes Limiter l’usage du magnetophone : aborder franges intimes du vecu Apres : prise de note, essayer de reconstituer aussi fidelement que possible

Trois types de recit : Relativement long, histoire de vie, pratiques, evenements banals, paroles prononcees Souvenir de l’observateur de ce qu’il se souvient Evenement qui n’ont ete vecu que par l’interlocuteur (perceptions et representations), n’est pas dans le magnetophone : sexualite, conflits au sein des couples > communication privee A voulu se faire voyeur mais y est il parvenu ? A t-il reellement vu ce dont il parle ? De quel savoir est il porteur ? Le cynisme Comment oublier que cela « baigne dans les eaux glacees du calcul egoiste » ?

Libre arbitre : accepter, refuser, mesurer l’etendue de ce qu’il decouvre Sitot qu’ils donnent ils sont voles, contraire meme d’un echange Viol d’intimite + Verites privees derobees Savent-ils a quel point ils etaient observes ? L’acces au foyer : risque d’etre vu au dela de ce qu’ils voulaient laisser voir Comment dissimuler cette intrusion douce et manipulatoire ? Vol social Qui peut croire que les enquetes a la lecture d’un livre ou leur vie est reifiee, supporteraient le simple fait de leur propre objectivation ainsi que la maniere dont il est parle d’eux ?

Comment peuvent ils y participer ? Est ce l’inconscience qui les conduit a s’en rendre complices ? Non : multiple manifestations de leur resistance a l’enquete, beaucoup de refus, rendez vous manquees, reponses evasives et fuyantes > l’ethnologue devra a son tour donner et se faire voler de lui meme De menus services, faire office de chauffeur et ecouter Assister sans s’opposer au deroulement d’un propos vide, allusif, ou de pure mise en scene de soi dans l’attente d’une parole vraie > don de soi, de son temps, de son attention, de sa disponibilite

Le voyeurisme empeche d’ecouter et d’entendre car il est effort pour penetrer dans la vie des autres et prelever sur eux un savoir direct, qui ne passe ni par la distance des mots ni par la mediation de leur parole Trois limites essentielles : l’anonymat des personnes enquetees sont garanties : besoin d’equivalents symboliques, analogies sociales et techniques Chercher a saisir en eux leur qualite de « sujets » : vecteurs d’une parole et d’une vie symbolique au sens fort les interlocuteurs qui avaient le plus largement decouvert leur vie, il etait indispensable d’assumer l’existence de ce livre