Oeuvre Principale

Oeuvre Principale

Histoire des arts Œuvre principale : Henri Carter-Bresson, Premiers congés payés en bord de Marne Œuvres périphériques : Alain Souchon, « Foule sentimentale » Audrey 3ème8 Sommaire l- Alain Souchon, « Foule sentimentale » l- Alain Souchon, « Foule sentimentale » Cette œuvre est une sentimentale » réalis 1993, en pleine pério Sni* to View partie liée au changement du syst me monetaire européen. C’est une musique qui s’adresse à tout le monde mais qui plus poétique que narrative car elle ne raconte pas vraiment d’histoire. L’artiste Il nait le 27 mai 1944 à Casablanca au Maroc.

Le « frenchy bébé blues » débarque à l’âge de six mois dans le XVIème arrondissement de Paris. Son père est professeur d’anglais, sa mère, auteur de livres pour la collection *arlequin. Adolescent, Alain Souchon subit un grave traumatisme : le décès de son père dans un accident de voiture. Une blessure qu’il évoque dans « Dix-huit ans que je t’ai à l’oeil Souchon se retrouve seul avec son frère et sa Aie, on nous fait croire Que le bonheur c’est d’avoir De l’avoir plein nos armoires Dérisions de nous dérisoires car Refrain 1 .

Foule sentimentale On a soif d’idéal Attirée par les étoiles, les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
voiles Que des choses pas commerciales Il faut voir comme on nous parle Comme on nous parle 2- Il se dégage De ces cartons d’emballage Des gens lavés, hors d’usage Et tristes et sans aucun avantage On nous inflige Des désirs qui nous affligent On nous prend faut pas déconner dès qu’on est né Pour des cons alors qu’on est Des… Refrain 2 : 3- On nous Claudia Schieffer On nous Paul-Loup Sulitzer Oh le mal qu’on peut nous faire Et qui ravagea la moukère Du ciel dévale PAG » OF d strophe Alain Souchon dénonce la société de consommation.

Il utilise les mots « quantités »,« chose »,« armoires » mais aussi « le rose qu’on nous propose « croire « bonheur » pour nous dire qu’on nous manipule. Dans le refrain Alain Souchon veut montrer que l’on a pas besoin de « choses commerciales » mais que de choses simples et de rêver. Dans la deuxième strophe il dénonce ceux qui disent que les choses commerciales sont ndispensable alors que en réalité non, ce ne sont que des choses sans grand intérêt. Les mots qu’il utilise : « cartons d’emballage « gens lavés « hors d’usage « désirs » et « cons h.

Dans la troisième strophe il fait référence à « Claudia Schieffer » (mannequin) et à « Paul-Loup Sulitzer » (romancier et homme d’affaire) car se sont des images de la consommation. Les phrases qu’il utilise : « on nous Claudia Schieffer « on nous Paul-Loup Sulitzer » et « désirs Il y a un soliste homme (Alain Souchon), des guitares, une batterie t une guitare basse qul compose l’orchestre et le tempo est modéré. La musique dure entre 3 et 5minutes (durée initiale de la face d’un disque vinyle 78 tours ou 45 tours).

Elle utilise un vocabulaire courant voire familier. Sa structure est composée sur une alternance entre un refrain et un couplets(en général, moins de cinq). L’ensemble, musique et paroles, est facile à mémoriser en écoute répétée. Elle est facilement compréhen L’ensemble, musique facilement compréhensible et donc diffusible internationalement. On peut en dire que la usique était un tube ou un « hit « Foule Sentimentale » a été écrite, composée et interprétée par Alain Souchon en 1993, en France.

Cest une chanson de cha-cha-cha. Durant l’année 1993, la France subit une crise économique. La consommation des familles ralentit. La chanson reçoit le prix de « La chanson de fannée » aux Victoires de la musique en 1994 et le Victoire des Victoires de le chanson originale des 20 dernières années en 2005. En hommage à ce titre, Renaud a écrit le chanson « Sentimentale mon cul » en 2006 sur son album Rouge Sang. Cette chanson critique le pouvoir qu’on les commerciaux pour forcer la consommation.

De plus en plus de publicités se développent, il parle même du fait qu’en ce moment, pour les citoyens, le mieux est « de l’avoir plein nos armoires Il critique la société de consommation, car elles poussent à fond le désir de posséder des objets, que les produits de qualité sont chers, qu’ils sont inaccessibles, que « d’avoir les quantité de choses » est le mieux considéré, que la richesse provient de la quantité de nos meubles, de ce que nous possédons. l- L’artiste Henri Cartier Bresson