OE2 Questions

OE2 Questions

OE2 : le personnage de roman INTITULÉ : Mme de Clèves : une héroïne moderne ? OUI : La princesse de Clèves représente un idéal de vertu qui peut attirer le lecteur. Cette œuvre traite de l’amour, qui est intemporel. On étudie toujours cette œuvre aujourd’hui. De plus ce roman se penche plus sur l’analyse psychologique des personnages/ NON : Il s’agit tout de même d’un roman passé, précieux et janséniste. Madame de Clèves parvient à résister à la tentation ce que l’on aurait du mal à imaginer de nos jours. or 2 uc-ii roman de La Fayette est-il héroïque ?

La PDC est le personnage principal du roman. Elle représente un idéal de vertu, elle ne succombe pas à la tentation et conserve sa vertu tout le long du roman. En cela elle est le model même de l’honnête homme. Idéal difficilement atteignable héroïne. Différents genres de ce roman Roman précieux ? Dans sa jeunesse, Madame de La Fayette fréquente les salons précieux de l’hôtel de Rambouillet et de Madeleine de Scudéry. La préciosité marque encore le siècle, et l’influence de l’ouvrage phare du courant, l’Astrée d’Honoré d’Urfé, se fait toujours sentir dans la littérature.

Madame de la Fayette n’est donc pas

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
exempte de préciosité, lorsqu’elle écrit la Princesse de Clèves. La préciosité est donc extérieure à l’œuvre, puisqu’elle concerne Madame de Lafayette elle-même. Une œuvre issue de la fréquentation des salons précieux et ecrite par une femme porte alors la marque de la préciosité. D’abord il s’agit d’un roman où l’on retrouve tous les thèmes précieux : l’amour, thème central du mouvement précieux, la beauté ( les gens de la Cour y sont dépeint à grand renfort de superlatifs et notamment Monsieur de Nemours et Mme de

Clèves), la grâce ( de Mme de Clèves), la vertu et le refus de se laisser tourmenter (Mme de Clèves) malgré la violence des passions (Mme de Clèves, Monsieur de Nemours). Des problèmes de ce type se retrouvent dans l’ensemble de l’œuvre, de manière plus ou moins explicite. (Par exemple, l’aveu que Madame de Clèves fait de son amour pour Monsieur de Nemours à son mari est un cas typique de question précieuse). La préciosité dans la Princesse de Clèves se remarque également par l’emploi continu d’un vocabulaire précieux tels que les litotes, les euphémismes, ou les superlatifs