Nouvelles Tendances Hors E Commerce

Nouvelles Tendances Hors E Commerce

DISTRIBUTION Les nouvelles tendances hors e-commerce « Comment réagissent les enseignes de distribution face à la conjoncture économique et à la modification du comportement des d’innovation : permanente : 7 consommateurs. » Sommaire Introduction l) Les évolutions tech consommateurs ces dernières annees. Les différents types or20 Sni* to View mentales des 4 La distribution un secteur en innovation 5 Les Facteurs technologiques et sociologiques : Il) Incidence de la situation économique sur révolution des formes de distribution.. L’évolution de la place de la consommation dans l’économie

Situation économique actuelle des enseignes de distribution………………. . différentes formes de distribution ont connu une importante évolution. Celle-ci est due à la période des trente glorieuses où la consommatlon des ménages s’est accrue et diversifiée mais également ? l’apparition et au développement des hypermarchés et des différentes formes de distribution (grandes surfaces, hard discount, supermarchés, centres commerciaux). En revanche, depuis quelques années, la consommation des ménages diminuent. Certes, le choix est plus important mais malheureusement le pouvoir ‘achat l’est moins.

Le consommateur ne peut pas faire ce que bon lui semble. Il doit faire des choix et avoir des priorités notamment en temps de crise, ce qui influe sur la consommation, l’économie et les différentes enseignes. Pour

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
pallier à cette baisse de consommations, les enseignes doivent s’adapter et proposent donc de nouvelles formes de distribution. pour mieux comprendre le consommateur et les différents changements de consommation, les enselgnes adoptent nouvelles méthodes (études, statistiques, OF mieux répondre aux attentes des consommateurs et d’accéder à de nouveaux marchés.

Aujourd’hui les nouveaux modes de distribution sont le résultat de nombreuses innovations. Les changements économiques marquants de ces dernières années sont une des causes des grandes évolutions des modes de distribution. Mais un grand nombre d’innovations chez les distributeurs sont portées par les évolutions technologiques (électronique, tactile, caisses Les évolutions sociétales aussi, comme le automatiques, développement durable et la sécurité sont porteuses d’innovations comme les technologies permettant la traçabilité des produits.

D’après une étude auprès des consommateurs, la distribution est e troisième secteur qui a le plus évolué au cours des 20 dernières années derrière l’Énergie, les Banques et Assurances, et devant le secteur de l’Automobile. Les différents types d’innovation : Les nouvelles technologies, la crise économiques, le changement climatique, sont autant de facteurs qui influencent le comportement des consommateurs qui s’adaptent à leur environnement.

En effet l’adaptation est la grande caractéristique de l’être humain, et pour suivre les changements chez les consommateurs, le secteur de la distribution s’adapte aussi et doit innover. Il existe 4 types d’innovations distinctes • Les innovations radicales ou de rupture : Ce sont les plus radicales, elles apparaissent de façons inattendues, et bouleversement profond PAGF 3 OF innovations incrémentales : Plus courantes, elles sont planifiées et prévues (souvent issues des services Recherche et Développement dans les entreprises).

Elles permettent de s’adapter sans changer fondamentalement nos modes de vie. (exemple la voiture, téléphones portable, etc… on améliore et modifie sans réellement changer leur usage. ) Cl L’innovation sociale : S’adapte à notre mode de vie sans pour autant impliquer une modification des technologies utilisées. Exemple : l’ouverture des magasins 7jours/7 24h/24 pour coller avec notre rythme de vie). L’innovation technique : Elle concerne d’avantage les offreurs que le consommateur qui ne s’en rend pas forcément compte.

Cela regroupe les innovations organisationnelles par exemple qui permettront à un distributeur de gagner en efficience et d’optimiser ses coûts. (D’autres travaux distinguent encore différents types d’innovations, cf. Dupuis 2001 innovations de concept, de flux, d’organisation, et de relation, voir tableau. ) La distribution un secteur en innovation permanente : Comme dit précédemment la Distribution est un des secteurs les lus innovants. On l’oublie parfois mais l’évolution de notre civilisation est en grande partie liée aux innovations de rupture de la Distribution.

Les grandes villes et cités étaient construites autour des marchés, les premiers magasins en libre-service (1949), les premiers discounter (Leclerc 1959), premiers Hyper (1963), caisses automatiques (2005), paiement par téléphone portable (2006), etc… Aujourd’hui le secteur de la distribution est donc en pleine évolution et l’on peut analyser ces changements comme le résultat de la crise du Fordisme, c’est-à- dire la fin de la distribution de asse adaptée à la production de masse extensive et le passage à une distribution de nature intensive.

Le rôle de la distribution s’est transformé désormais elle ne vend plus des produits mais des concepts de vente. Les Facteurs technologiques et sociologiques : L’essor des innovations technologiques a eu un double impact, en plus d’influencer les comportements d’achat des consommateurs elles ont aussi favorisé le développement de la productivité au sein des entreprises, surtout celle liées à la transmission de l’information. Des applications marketing, stratégiques ainsi qu’organisationnelles se ont développées.

Ces applications vont se développer davantage et les distributeurs pourront disposer d’une immense somme d’informations sur les consommateurs et les produits, ce qui leur permettront d’anticiper et de mieux réagir aux crises et aux évolutions des comportements (tendance de vente, habitudes d’achat, varlations saisonnières, performances des livraisons, etc. ) la prise de décision et l’adaptabilité des distributeurs n’en seront que facilitées.

Le secteur de la distribution doit é alement s’adapter aux évolutions socioloeiques q PAGF s OF temps, l’optimisation e notre temps entre les déplacements pendulaires domicile/ travail et le temps consacré aux courses (ce qui explique le recours de plus en plus important de l’achat par internet), le désir de personnalisation, l’éthique, De nouveaux comportements apparaissent donc comme l’achat non planifié et le recours de plus en plus important à la technologie (Internet, Smartphone, 6 Il) Incidence de la situation économique sur l’évolution des formes de distribution.

L’évolution de la place de la consommation dans l’économie. Si les premiers grands magasins datent en France de la seconde moitié du XIXe siècle vec notamment la création du Bon marché à Paris, les premiers hypermarchés ainsi que des épiceries Félix potin, le concept des nouvelles formes de distribution est une activité économique beaucoup plus récente. Les grands groupes de la distribution Française n’ont guère plus de cinquante ans.

Pendant ces 50 dernières années, la France a connu une croissance économique remarquable grâce ? une hausse rapide du pouvoir d’achat et un accès massif à la consommation des ménages. Certaines enseignes ont su améliorer de façon constante leur rentabilité en saisissant et en valorisant les opportunités. Cependant l’essor de la distribution dans les grands magasins connaît un ralentissement pro ressif depuis plusieurs années.

Ainsi la progression du po PAGF OF Pour relever ces défis, ces agents s’engagent dans des stratégies d’innovation et de création. En effet ils prennent en compte des mesures nécessaires et obligatoires afin d’évoluer dans leur secteur. Ces obligations peuvent être très variées mais en général, elles sont relatives aux développements durables mais pas uniquement. Les innovations sont fondées sur les réponses qu’ont les industriels sur les évolutions des modes de consommation.

Elles prennent en compte les aspects technologiques et les aspects marketing de la distribution, ceci afin de pouvoir réduire les coûts et pouvoir répondre à des offres alliant les caractéristiques objectives des produits, leurs modes et leurs stratégies. De ce fait on a ainsi pu assister à une transformation et à une évolution de nouvelles formes de Situation économique actuelle des enseignes de distribution. Plus dun siècle et demi après l’apparition des grands magasins en France, les activités commerciales jouent un rôle primordial sur le plan économique.

En effet la consommation est n élément central de l’analyse économique, la consommation des ménages constitue le moteur principal de la croissance économique. Pour s’en rendre compte nous voyons que les acteurs de la grande distribution sont l’une des premières vitrines qui reflètent révolution de la crise économique sur nos marchés. consommation des ménages à travers les formes de distribution PAGF 7 OF Par conséquent la d’évaluer la conjoncture direct sur les formes de distributions.

Le consommateur va logiquement réagir avec un choix rationnel dans sa consommation, il va privilégier certaines choses t en délaisser d’autres. Actuellement le secteur de la distribution en France se maintient, il n’est pas en crise mais n’augmente pas non plus. Nous sommes donc dans une période assez stable ou les prix se mobilisent. Cela a un impact direct sur la croissance économique de notre pays qui stagne. Certes certaines enseignes sont plus gagnantes que d’autres et tirent leur épingle du jeu avec des prix bas.

Afin de ne pas être tenté par l’achat impulsif, les consommateurs évitent les hypermarchés et préfèrent se rediriger vers les magasins de moyenne surface voir de petite surface supermarchés où commerces de proximités). Ils préfèrent modifier leur mode d’achat et réaliser des économies qui ne sont pas négligeables en temps de crise. C’est ce qu’il s’est passé dès Octobre 2008 durant la crise, la consommation a perdu -0,55 Les dépenses alimentaires sont restées stables en terme de volume grâce aux supermarchés essentiellement, tandis que le segment du non-alimentaire a subit un grand recul.

Nous allons voir maintenant que face à la conjoncture, certaine formes de distribution ont su s’imposer sur le marché. Les grands gagnants face aux conjonctures défavorables restent les ?tablissements qui cassent les prix. Nous parlons en général de hard discount avec leur stratégie des petits prix. Le numéro 1 mondial est Wal-Mart aux États-Unis avec les prix les plus bas. En France il s’agit Casino, Franprix et Leader PAGF BOF tous les moyens de 8 s’implanter notamment avec les petits commerces, les Carrefour Market.

Du fait de la concurrence avec les hypermarchés ils essaient d’autres stratégies afin de ne pas perdre des parts de marchés. Nous trouvons également d’autres enseignes comme ED et DIA par exemple qui se situent sur cette même stratégie des petits prix. Les grands perdants sont les enseignes qui n’ont pas su développer leurs marques de distributeur. Les autres ont su se protéger face à la crise en proposant aux consommateurs des prix moins chère avec également la diversification des produits.

Les MDD qui sont moins chères sont plus plébiscitées par les consommateurs. Carrefour n’as pas su saisir cette opportunité et en subit les conséquences aujourd’hui. Ils ont dû revendre certains hypermarchés et ouvrlr des magasins de plus petites surfaces comme les Carrefour Market pour répondre aux besoins des consommateurs. La situation de rise et de conjoncture défavorable a également permis l’explosion massive des Drives, cette nouveauté c’est beaucoup développée c’est trois dernières années.

Cette nouvelle forme de distribution a un franc succès actuellement car elle arrive à répondre aux besoins des consommateurs. Le gain de temps et d’argent a su convaincre un grand nombre d’utilisateurs. Le comportement d’achat en découle, le consommateur ne veut plus rester des heures dans un hypermarché ce qui lui prend beaucoup tr préfère faire ses courses g OF consommateur va modifier son comportement d’achat. Dans le secteur du textile le onsommateur va essayer d’aller dans des villages de marques afin de bénéficier de prix réduits.

Les centres spécialisés dans les ventes promotionnelles ont aussi un grand succès, le concept ressemble aux ventes privées. Ces dernières se sont en effet beaucoup développées. Les influences socio-économiques dans les nouvelles formes de Le consommateur va s’adresser à différentes formes de distribution en fonctions de ses besoins. Il pourra s’il le souhaite changer de formule de distribution en fonction du produit qu’il souhaite acheter. Les facteurs socio-économiques et démographiques vont influencer, ans le temps, le consommateur dans ses choix.

Parmi les facteurs socio-économiques, on trouve : le niveau du pouvoir d’achat des ménages, le taux d’activité des femmes, la 9 participation des hommes dans les tâches ménagères. Parmi les facteurs démographiques, on trouve : le taux d’urbanisation, la croissance de la population et son vieillissement. L’ensemble de ces facteurs, évoluent de manière similaire. Cela permet d’envisager des prévisions identiques en termes de typologie de la consommation et de la fréquence d’achat. Les systèmes de distribution s’adaptent très vite aux nouveaux comportements des consommateurs,