Nouveau Texte OpenDocument 1

Nouveau Texte OpenDocument 1

1 Français populaire de Côte d’ivoire Quels sont les variations qu’on peut constater dans le texte par rapport aux lanuges au niveau phonétique, morphosyntaxique, lexical? Comment e français de Côte d’ivoire se différencie de la langue française hexagonal? Au niveau phonétique, on a le cas de Lousiane, Liorthographe est traduit fidèlement ,par exemple, à l’écoute, il suffit de lire l’écriture tout à fait phonétique.

Ily a des sons qui existent pas en CDI, certaine voyelle est disparaissent, la distinction entre le consonne ui existe pas, des consonne qui ne sont pas prononcés, on peut noter qu’ on a (cher), ch/et Is/ choisir /ch/et Is/ voyelle: la différence entre / or 5 Sni* to View on a plusieurs neutralisation: /i/et/y/ on dit /dir/e n Côte d’ivoire, mais français hexagonal ‘dur/ pour la consonne, on a aussi /g/au lieu de /ç/: on prononce / frangais/ Au niveau grammatical à l’oral, on ne note pas la différence,mai à l’écrit en fait on a la structrue qui n’est pas analyser, il écrit d’un bloc, EX:ya =ily a (il devient un seul mot ) esqué=est- ce que uerquéchose=quelque chose il devient une unité mais ,à l’origine il y a plusieurs unités, ona ici une phénonmène où le

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
locuteur transparente lorsqu’il y a plus d’analyse et il interprète comme une structure de bloc Au niveau lexical, les mots changent les formes, EX: cadimi=académie modification dans l’aspect de phonétique des emprunts à la langue EX bambare/coungolo tête chocobl=façon de parler des blancs on na qua tous ces phénomène sont dû à l’apprentissage non guidé, c’est ? dire que la langue française est apprise sur la tête dans la rue, et once forcément on a le structure française.

Le statut de la langue, qui est le français populaire de Côte d’Ivoire: le français qui est parlé dans la rue , parlé par le plus grand nombre, pas à l’école, il faut savoir que le français parlé à CDI, est des français, il y a des nlveaux des français, qui dépendent du niveau d’education de locuteur, donc on a le français de base qui est appris dans la rue, dehors de l’école, et donc cette langue est issu de la langue non guidé, c’est ce qu’on apelle une variété asilectale : tout en bas de la hiérarchie de la variété de la langue, c’est la variété la moins prestigieux et la plus eloigné de la norme c’est la cas à CDI, le français est appris spontanément en dehors de l’école on a aussi une variété intermediaire: variété mésolectale, qui est un français local, c’est à dire le français maîtrisé plus ou moins par tous le monde, il est parlé par les gens qui est généralment appris le français à l’école primaire, c’est un français qui se rapproch de la norme , mais qui est quand même éloigné.

La variété supérieur: acrolectale , qui est une variété la plus proche de la norme de référnence, prestigieuse, supérieur: acrolectale , qui est une variété la plus proche de la norme de référnence, prestigieuse, il est parlé par les personnes qui fait des études supérieurs, c’est plus proch du français hexagonal, le locuteur sont venus en France pour étudier, il maîtrise le français hexagonal. La semaine avant: l’idée d’un continuum linguistique entre dans la différen variété , ils sont des variétés sociales( on le continuum dans le dialecte , créole et français, au niveau géographique, on a le continuum de dialecte et un autre continuum entre les variété sociolectale 2 atitude de locuteur vis à vis de la variation Exemple 1 attitude avec la citation ( 4ème de couverture e n Belgique ) Quelle attitude de locuteur au belgicisme ? Insécurité linguistique( pour les raison sociaux linguistiques, le locuteur ne se sent pas mis en question dans leur façon de parler lorqu’il considèrent leur norme comme la norme ): à l’ inverse , l y a la sécurité linguistique lorsque le locuteur considerent leur façon de parler comme peu valorisante et ont à la tête un autre modèle mais il ne pratique pas. En gros, l’insécurité linguistique , c’est un malaise qui vient dui fait qu’on se rencontre qu’il y a des écarts entre la norme prestigieux et la pratique. 0 polynomie dans la citation, on a l’attitude de insécurité linguistique, qui se traduit par un discours dévalorisant, des particularités sur la partie locale. Donc la partie partuculier local est c