Notions

Notions

Signifiant’: Qui est porteur de signification, qui a du sens, qui fonctionne en tant que signe. Signifi’: Chose ‘ laquelle se rapporte le concept ou le sens manifest’ par un signe. Polys’mie’: Propri’t’ d’un signifiant de renvoyer ‘ plusieurs signifi’s pr’sentant des traits s’mantiques communs. Contresens’: -Ce qui est contraire au bon sens, ‘ la raison. -interpr’tation contraire au sens v’ritable d’un texte. Quiproquo’: M’prise, malentendu faisant prendre une personne, une chose pour une autre. Ambigu’t’: Caract’re de ce qui est susceptible de recevoir plusieurs interpr’tations Jeu de mots’:

N’importe quel jeu de langue qui manipule les mots ou des sonorit’s, et en particulier celui qui consiste ‘ cr’er deux mots ou phrases homophones (le plus souvent humoristique) ayant un sens diff’rent. Champ s’mantique’: Ensemble des sens donn’s par le dictionnaire pour un m’me mot Registre fantastique’: L’atmosph’re fantastique est destin’e ‘ susciter l’inqui’tude . Le vocabulaire saura pour cela maintenir l’ambigu’t’ (termes ‘ double sens, lexique de l’incertitude) et caract’riser constamment le trouble du personnage, confront’ ‘ des ph’nom’nes inexplicables, par le lexique de l »trange et le champ lexical de la peur.

Le registre fantastique est souvent associ’ ‘ la description dont on observera la valeur subjective et incertaine (onirisme, comparaisons et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
m’taphores t’moignant de l’incapacit’ ‘ cerner le ph’nom’ne). Renvoy’e au t’moignage incertain d’un sujet solitaire (focalisation interne), l’appr’ciation des faits nous est livr’e de mani’re parcellaire et h’sitante. La syntaxe sera pour cela caract’ris’e par la phrase br’ve, volontiers elliptique (suspensions), et fr’quemment interrogative. Registre satirique’: La satire s’inscrit dans le genre pol’mique dont elle valorise la raillerie.

Le vocabulaire y est volontiers r’aliste et familier, et se caract’rise par des termes p’joratifs, parfois violemment caricaturaux. C’est dans le portrait que s »panouit la satire. Les traits pittoresques, les formules ironiques visent ‘ s’attirer la complicit’ amus’e du lecteur. Certaines formes oratoires rappellent n’anmoins l’inspiration morale qui pr’side au registre satirique dans la condamnation des errements sociaux. Registre humoristique’: Il fait plut’t sourire que rire et n’a pas de vis’e critique . L’humour noir plaisante sur les situations macabres ou sordides. Registre path’tique’: L’? vre ‘voque des souffrances poignantes d’individus communs et attire la compassion du lecteur. Chute’: Trait spirituel ou conclusion inattendue par laquelle se termine un texte. On parle de chute ou pointe d’un sonnet, de la chute d’une nouvelle Fantastique’: Ce terme caract’rise, en litt’rature ou en peinture, l’intrusion de l’irrationnel dans la vie quotidienne. Le fantastique constitue ‘ la fois un genre et une registre. Focalisation’: Ce terme d’signe la mani’re de voir et’/ou de rapporter une sc’ne dans le r’cit. On distingue la focalisation z’ro, la focalisation interne et la focalisation externe. Narrateur’:

Celui qui prend en charge un r’cit (discours narratif). Le narrateur doit ‘tre distingu’ de l’auteur, sauf dans l’autobiographie et dans les lettres r’elles. Narration’: R’cit s’inscrivant dans le temps, situ’ dans un lieu et mettant en jeu des actions accomplies par des personnages. Le discours narratif implique la pr’sence d’un narrateur. Nouvelle’: Genre narratif bref. Nouvelliste’: Auteur de nouvelles R’cit’: ‘nonc’ coup’ de la situation d »nonciation, par opposition au discours. Genre’: Classe d’? uvres ou de sujets artistiques ou litt’raires, d’finis par des caract’res communs d’terminant le choix des moyens.

Registre’: Cat’gorie de sujets litt’raires ou artistiques de la m’me nature ou de la m’me expression. Personnages’: Chacune des personnes qui figurent dans une ? uvre litt’raire. Divertissement’: Petite pi’ce ‘crite pour distraire la soci’t’, jeu litt’raire de salon. Catharsis’: Purification de l »me du spectateur par le spectacle du ch’timent du coupable. Action’: Sujet d’une pi’ce, d’un r’cit envisag’ du point de vue de la succession des ‘v’nements depuis le d’but jusqu’au d’nouement. Intrigue’: Combinaison de circonstances et d’incidents, encha’nement d »v’nements qui forment le n? ud de l’action.

Sc’nes’: Chacune des subdivisions d’un acte, d’finie conventionnellement et correspondant g’n’ralement ‘ l’arriv’e ou au d’part de personnages. Acte’: ‘l’ments de la structure d’une pi’ce de th »tre, d’un op’ra, etc. Grande division d’une pi’ce, correspondant ‘ un tournant important (n? ud, p’rip’tie, d’nouement) de l’action. Exposition’: Partie initiale d’une ? uvre o’ sont pr’sent’s les personnages et les circonstances du drame ou de l’intrigue. N? ud’: P’rip’tie ou suite de p’rip’ties qui, dans une ? uvre litt’raire, notamment une pi’ce de th »tre, m’ne l’action ‘ son point culminant. D’nouement’:

Action de mettre fin ‘ un r’cit dont l’action a ‘t’ bien nou’e; p. m’ton. , ‘v’nement final qui r’sout l’intrigue, r’gle le sort des personnes qui y sont impliqu’es; moment o’ il se produit. Dialogue’: Suite de paroles, de r’pliques ‘chang’es par les personnages et rapport’es au style direct; mani’re de conduire un d’veloppement, caract’ris’e par l’usage de ce proc’d’. Apart’: Convention th »trale par laquelle un acteur qui feint de se parler ‘ soi-m’me ‘claire le public sur ses r’actions, ses intentions ou ses sentiments, les autres acteurs pr’sents sur sc’ne ‘tant cens’s ne pas l’entendre.

Monologue’: Discours qu’un personnage seul en sc’ne se tient ‘ lui-m’me. Tirade’: Longue suite de phrases ou de vers d’bit’e par un personnage sans qu’il soit interrompu par un de ses interlocuteurs. Stichomythies’: Dialogue dans lequel chaque r’plique correspond ‘ un vers. Anaphore’: Proc’d’ visant ‘ un effet de sym’trie, d’insistance, etc. , par r’p’tition d’un m’me mot ou groupe de mots au d’but de plusieurs phrases ou propositions successives. Hyperbole’:

Figure de style consistant ‘ mettre en relief une notion par l’exag’ration des termes employ’s. Accumulation’: Longue ‘num’ration de mots destin’e ‘ frapper le lecteur Gradation’: Succession de plusieurs mots de force croissante ou d’croissante dont le dernier est souvent hyperbolique. Euph’misme’: Figure de pens’e par laquelle on adoucit ou att’nue une id’e dont l’expression directe aurait quelque chose de brutal, de d’plaisant. Litote’: Figure de rh’torique consistant ‘ dire moins pour laisser entendre beaucoup plus qu’il n’est dit.