Notes sur l’histoire de la sociologie francaise

Notes sur l’histoire de la sociologie francaise

Notes relatives a deux chapitres de l’histoire de la sociologie francaise : I) La reconstruction de la sociologie Francaise II) L’epoque des grands sociologues francais Chapitre I La reconstruction de la sociologie francaise. Pourquoi une reconstruction ? En fait c’est une construction sur de nouvelles bases qui s’ecarte de la sociologie Durkheimienne. Il y a deux phases : une de reprise de l’activite et une phase qui debute apres la Vem Republique Apres la guerre il y a un effort politique de reconstruction economique. Plan Monnaie pour repartir les aides venues des etats unis.

Securite sociale en 1945 ainsi que les contrats de travail par exemple. De nouvelles institutions (statistiques et demographiques) emergents. Par exemple : institut de la demographie Francaise ou encore l’insee (1946) La sociologie n’est pas oubliee dans cette periode. J. Stoezel fonde l’Institut francais de l’opinion publique (IFOP). George Gurvitch fonde lui un laboratoire de recherche le Centre d’Etude Sociologique (CES) ainsi qu’une revue : « le courrier nationale de sociologie ». Enfin George Friedmann dirige le CES et est connu pour son etude sur le travail « le travail en miette ».

Le climat social n’est pas tres favorable a la socio. La philosophie existentialiste ecrase la conception Durkheimienne qui prone la liberte individuelle. La sociologie est percue

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
comme une menace. Alain Touraine fait une etude qui parait en 1956 sur les usines Renault. Ce sont des travaux marxistes. Il est directeur du CADIS. Dans un deuxieme temps c’est la Vem Republique(1958) qui permet l’envole de la sociologie francaise. La sociologie est utilisee par l’Etat par le fait de l’institution de l’Etat Providence. C’est en 1958 qu’est cree la licence et le doctorat de sociologie sous l’initiative de R.

Aron. Les quatre refondateurs de la sociologie En 1859 G. Friemann cree la revue sociologique du travail et J. Stoezel cree la revue francaise de sociologie. Le CSO creee par Crozier en 1966 ; en 1968 le CSE est cree par Bourdieu. Dans cette periode il y a une professionnalisation de la sociologie. En 1968 il y a 582 chercheurs en sociologie. Chapitre II L’epoque des grands sociologues francais. Boudon, Bourdieu, Touraine, Crozier entre 1960 et 1990. Livre de Pierre Ansart sur les sociologies contemporaines (pour reviser) Boudon => Eleve de Stoetzel et Aron Bourdieu=> R. Aron Touraine => Friedman

Il y a une opposition entre Bourdieu et Boudon. C’est le clivage holisme/ individualiste Bourdieu est plutot holiste et Boudon plutot individualisme. Cette opposition est theorique mais aussi politique. Bourdieu est plutot Marxiste et Boudon est plutot reserver sur ses opinions politiques mais il est plutot liberal et cherche a demonter la theorie marxiste. Bourdieu est engage politiquement. Il est savant et politique. Il ne respecte pas la deontologie du sociologue puisqu’il engage ses theories dans ses conceptions politiques. Il s’engage surtout a la fin de sa vie car il soutient les chemineaux lors des grandes manifestations en 1995.

Il est mort en 2003. => Gauchiste. Il a une pensee gauchiste et sa sociologie en est marque. Etre a gauche est la vocation de la sociologie. La sociologie met en evidence les mecanismes du pouvoir dans une societe. De fait, elle revele ce qui confer un statut privilegiee ou au contraire un statut de domine. Pour lui le systeme est opaque et la sociologie met la lumiere sur la realite du systeme. Par ex : Dans le cas de l’Ecole. La sociologie denonce par la description et denonce ainsi les injustices invisibles. On demonte donc le social et on met au jour les mecanismes sociologiques.

La sociologie a donc une fonction critique. La sociologie combat donc les dominations. Film de Pierre Karl : « la sociologie est une affaire de combat ». Mais cette vocation (a gauche) n’est pas voulue. Bourdieu ne se veut pas politiquement engage au debut de sa carriere mais il l’est de fait. Bourdieu fait aussi une theorie de la culture  au travers de « l’amour de l’art » (1966) ainsi que « La distinction » (1979). On parle de la theorie de la legitimite culturelle car Bourdieu a une vision legitimiste de la culture. C’est une etude de la culture savante reservee a une elite.

Il cherche a trouver les effets de distinction sociale. Il tourne son analyse vers les personnes cultivees. Son point de depart (non cite) est la theorie est la depense ostentatoire chez Veblen. Lorsqu’on consomme un bien culturel ce n’est pas pour la satisfaction immediate que nous procure ce bien mais c’est pour la dimension symbolique qui lui est attache. Dans « la distinction » Bourdieu cite Norbert Elias. Un seigneur donne une bourse a son fils et lui dit d’en faire bonne usage. Le fils revient avec la bourse pleine et est fier devant son pere. Le seigneur jette la bourse par la fenetre furieuse. > il faut depenser l’argent quant on est Roi. Selon Bourdieu la distinction n’est pas vraiment voulu par ceux qui la pratique ni par ceux qui la subissent. La distinction est involontaire car elle est enfermee dans l’habitus (style de vie). Chaque individu a des dispositions gustatives mais celles cis correspondent aux positions sociales des individus. Homologie structurale entre les dispositions gustatives et dispositions sociales. Les pratiques culturelles sont connotees socialement du fait de l’habitus. Dans les annees 60 on voit fleurir quelques grandes enquetes sur les particularites a l’ecole.

Etude du merite. Grande nouveaute, les enfants d’origine modeste reussissent moins bien que les enfants d’origine aise. => Nouveaute a l’ecole. Or l’ecole est un facteur de mobilite sociale dans la pensee generale. L’ecole cree des inegalites ou du moins les reproduits. Il y a des statistiques pour confirmer cette etude. Or la politique de l’epoque tente de democratiser l’ecole. Soit ouvrir les ecoles aux exclus. Ex : Plusieurs reformes sont mises en ? uvre :- ecole obligatoire jusqu’a 16 ans. * Tronc commun general De plus certains discours politiques utilisent la democratisation.

En realite les inegalites persistent d’ou le paradoxe. Selon Bourdieu l’ecole est arbitraire dans ses choix culturels. D’une part par la culture. L’ecole fait des choix => culture savante. Or certain individu ont un milieu familial tres different de l’ecole et ils sont en crise avec le systeme de l’ecole. L’ecole est arbitraire dans la forme des apprentissages. Il y a un partage des pratiques entre certains enseignants et leurs eleves. Ils partagent un habitus de classe. Certains eleves sont favorises pour leur meilleure adaptation aux gouts du professeur.

Bourdieu etudie les procedes docimologiques : les procedes d’evaluations. C’est un choix arbitraire. Ex : la dicertation. C’est un exercice de maniere. LA critique de la culture scolaire fait parti de la culture scolaire. => esprit critique, frequentation de milieu critique et intelligeant exige. L’ecole est conservatrice selon Bourdieu car elle valorise la culture dominante qui est deja en possession de la classe dominante. L’ecole favorise la reproduction sociale. L’ecole renforce donc les inegalites, l’ecole naturalise les inegalites. C’est-a-dire qu’elle les rend naturelles.

Bourdieu s’interesse aux langages. Il decrit ainsi l’ecole comme pratiquant et valorisant un langage formel. L’ecole utilise un langage tres varies et souple. C’est donc dans les milieux aises que ce genre de pratiques est le mieux assimilees. Ceux qui pratiquent ce langage au quotidien reussissent mieux et plus facilement quel es autres. Bourdieu est structuraliste. C’est la regularite qui forme les lois qui definissent les phenomenes. Pour lui dans la reproduction sociale il a deux facteurs : * Le capital economique. * Le capital culturel tres important chez Bourdieu.

Garfinkel : sociologue, etudie la transsexualite. Ex : la jupe qui implique une maniere de se mouvoir. Il a de l’inconscient dans tous les gestes y compris dans les gestes sexue. Ex la domination : le domine est complice involontaire de la domination qu’il subit. Boudon * Boudon n’est pas vraiment scientifique. Plutot liberal, de droite. Ex : critique du systeme sovietique. Il attaque Bourdieu sur ses implications politiques. Ainsi il traite Bourdieu de sociologue « Cameraliste ». C’est-a-dire qu’il conseil les politiques. Il pense que Bourdieu s’implique et n’est pas scientifique.

Sa sociologie est assez impliquee philosophiquement. Boudon se soucie de probleme assez peu serieux (sauf l’ecole). Sa science est empiriquement pauvre. * Boudon a une theorie de l’ecole : « l’inegalite des chances » 1973. Sa theorie est a l’oppose de celle de Bourdieu. Boudon est individualiste alors que Bourdieu est holiste. L’inegalite scolaire s’explique par les strategies prisent par les eleves. L’individualisme methodologique : 3 preceptes : * L’acteur est l’atome fondamental. Il n’y a rien au dessus de l’acteur. La societe est un concept. * L’individu agit rationnellement… … en fonction de ses interets, de ses ressources et de ses contraintes. Pourquoi y a-t-il des inegalites, des differences scolaires ? Parce que les ressources et les contraintes des eleves sont differentes. Ex : L’argent definit la longueur des etudes. Poursuivre ses etudes a plus d’avantages pour un fils de cadre que pour un fils d’ouvrier. Car le cout est moindre. C’est une theorie du choix rationnel. Il y a une capacite de choix selon Boudon. * Il y a des effets pervers dans les inegalites. La democratisation scolaire mene plus de gens a des niveaux plus eleves. Cela a augmente le nombre de diplomes.

Ex : Augmentation des bacheliers (aujourd’hui 65%). Avoir un diplome c’est bien pour une personne. Il y a un interet a poursuivre les etudes. Mais si tout le monde accede aux diplomes il a une perte de valeur de ceux cis. Cela rejoint le paradoxe d’Anderson. C’est le paradoxe selon lequel un enfant peu avoir un diplome superieur a ses parents mais occupe une position sociale moins avantageuse. Il y a des effets pervers sur l’ensemble lorsqu’on agit rationnellement individuellement. Opposition au niveau des inegalites scolaires. Opposition en termes de democratisation, en terme politique.

La democratisation est voulue par Bourdieu et elle est inefficace pour Boudon car elle comporte un effet pervers. Ces oppositions sont souvent grossies car elles sont t arrangeantes. Boudon reprend l’annee sociologique de Durkheim. Aujourd’hui il y a un brouillage entre l’opposition de Boudon et Bourdieu. Bourdieu est mort et Boudon n’ecrit plus beaucoup. De plus il y a des sociologues qui construisent leurs sociologies en dehors de ce clivage. Ex : Serge Paugam, Dubet, etc. Plusieurs auteurs a etudier avec serieux, Montesquieu, Tocqueville, comte, spencer, Durkheim, Weber. Marx,