Non a l’hippophagie

Non a l’hippophagie

J’etait dans mon box, j’etait heureux. Mais “ils” sont venus. Moi innocent j’ai passe la tete par la porte de mon box et j’ai pousser un joyeux hennissement en voyant tant de monde venir me dire bonjour. Et la je “les” ai vue. Derriere eux j’ai vu de cavalier du club pleurer. Puis j’ai entendu c’est mots que je n’es pas compris: «On ne peut pas avoir autant de chevaux il faut bien se debarrasser de ceux qui ne nous sont pas indispensable. Or ange n’a pas eu de tres bon resultat au dernier concoure” Ange c’est moi “ils” mon emmene dans un van que je ne connaissais pas.

Dedans il y avait aussi Cannelle une ponette qui c’etait blesse a la jambe la semaine derniere. On a fait un voyage assez long puis «ils” nous ont fais descendre dans une courre. Ca sentait bizzard. Le sang, la mort, le crottin…Puis “ils” nous ont fait monter dans un grand camion ou il y avait deja une dizaines de chevaux qui ont hennirent en nous voyant. Mais ce n’etait pas un hennissement que je connaissais. C’etait un hennissement de peur de douleur de detresse. Et la j’ai commence a ressentie la peur. La

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
vrai peur. Je ne l’avait pas connus jusqu’ici. Cette peur que l’on ressent quant on ignore quelque chose de capitale.

Dans le camion l’odeur c’est amplifie. C’etait a la limite du supportable. Puis le camion a demarre brutalement. On a roule longtemps. J’avait faim, j’avait soif. En voyage j’ai fait connaissance du cheval qui etait a cote de moi. C’etait Indy un hongre. Il avait une blessure qui s’affectait peu a peut a la jambe. Puis “ils” ont fait monter d’autre chevaux. Pour qu’on se pousse, ils nous ont fouette. Et la Indy a trebuche. Il est tombe. Et un cheval lui a marche sur la jambe. Il ne pouvait plus se relever. Apres quelque heurs de souffrance horrible il c’est eteint. Puis sont corps a commence a sentir.

C’etait horrible. Peu a peu d’autre chevaux se sont eteint. De soif, de faim, de blessure, de desespoir. Enfin le camion c’est arreter. “Ils” ont ouvert la porte. La lumiere ma aveuglee. Les autres chevaux voulais sortir. Ils mon pousse, je me suis tordu la jambe. J’ai eu mal, mais j’etait oblige d’avancer dans d’interminable couloir ente par le sang, la peur, la mort. J’ai entendu un cheval hennir, j’ai reconnu Cannelle. Ma petite Cannelle si courageuse. Puis on est arrive dans une grande sale avec un planche en fer. Puis “ils” ont fermes la porte et nous ont laisse la. Pas a boire, pas a mange. Un a un eaucoup de chevaux sont morts. Ma Cannelle aussi. Puis un jour “ils” sont venue me chercher. J’ai eu a boire. C’etait bon. C’etait la derniere chose que j’aurais eu de bon dans ma vie. Ensuite, je suis rentre dans une salle ou l’odeur l’ambiance m’a fait panique. Je me suis cabre, je me suis pris un coup de gourdin dans les jambes. Puis “il” est entre. J’ai senti quelque chose entrer dans ma gorge. J’ai eu male. Je me suis sentis faible. Je me suis couche. Ou plutot, je suis tombe. Et j’ai su. J’ai eu mal au c? ur. J’ai ferme les yeux. Noir… Ange a rejoint le paradis des chevaux ou il a retrouve Cannelle et Indy.

Cette histoire ne possede AUCUNE exageration. Tout les jours des centaines de chevaux subissent cela. Alors, si vous avez un c? ur meme de pierre, reagissez. Cette histoire est horrible alors copier la partout pour les chevaux. Il faut que les choses changent car aucun cheval n’a le droit de subir ca!!!!!! C’est vrai REAGISSEZ ! Ont ose se dire civiliser alors que l’on fait du mal a ces pauvres bettes. J’appelle cela des actes de maltraitance envers les chevaux. Il n’est pas humain d’agir ainsi. Les gens qui abattes les chevaux de cette facon devrais se faire enferme. C’est IGNOBLE.