Nana de zola.

Nana de zola.

Resume : Nana est le neuvieme episode des Rougon- Macquart et raconte l’histoire d’Anna Coupeau, dit Nana, fille de Gervaise Lantier et de Coupeau, nee en 1852 dans la misere du monde ouvrier. Nana a echappe a la vie qui lui etait destinee : celle des filles de la rue de la Goutte d’Or. Engagee par sa tante pour realiser des fleurs artificielles, elle s’enfuit au bras d’un homme de cinquante ans pour le quitter peu de temps apres. Elle commence alors une vie d’artiste de theatre afin d’elever son fils qu’elle a eu a l’age de seize ans.

Le roman commence en avril 1867 lors d’une representation d’une piece de theatre ou Nana tient le role principal (il s’agit de la Blonde Venus): Elle joue assez mal (on peut meme dire qu’elle n’a aucun talent) mais elle seduit tous les hommes presents par sa grace, son audace mais surtout son corps. Grace a son metier qui la fait connaitre, beaucoup d’hommes plus ou moins riches se « jettent » tous a ses pieds. C’est le cas notamment de Muffat, haut dignitaire de l’Empire, pourtant homme chaste et d’une grande piete. Nana lui cede facilement mais c’est lui qui devient son objet.

Elle

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
s’amuse de lui et finit par l’abandonner. Mais c’est aussi le cas de Steiner, riche banquier qui decide d’acheter a Nana une somptueuse maison a la campagne. La-bas, elle s’offre une aventure avec Georges, un jeune adolescent. De retour a Paris, elle recoit regulierement des visites de Steiner et du comte Muffat. Mais Nana finit par se lasser de cette vie et decide de tout abandonner pour partir vivre avec l’elu de son c? ur, l’acteur Fontan, qu’elle decouvrira au bout de quelques mois comme etant un homme violent qui finira par la battre et qu’elle quittera pour devenir prostituee.

Elle rencontrera alors la prostituee Satin, dont elle sera follement amoureuse. Malheureusement Satin est arretee par les gendarmes, ce qui pousse Nana a abandonner Fontan et a retourner sur la scene avec l’interpretation de la Petite Duchesse que lui a achete Muffat. C’est un echec et cela met un terme a sa carriere. Puis, finalement, elle s’enfuit chez sa tante et se reconcilie avec le comte Muffat. Nana adopte alors une vie de luxe grace a la generosite du comte mais cette liaison le menera au bouleversement total de son etre.

En effet, il acceptera les moindres caprices de Nana, notamment sa foule d’amants alors qu’il n’exigeait d’elle que fidelite en echange de la fortune et de l’honneur qu’il lui sacrifie. Apres avoir peu a peu rejete tous ses amants car ils n’arrivaient plus a satisfaire tous ses besoins, elle quitte Paris, sans doute pour la Russie. Plusieurs mois apres, elle revient a Paris voir son fils atteint de la variole, elle contracte la maladie et en meurt en juillet 1870 entouree de personnalites du theatre, au moment ou l’Empire declare la guerre a la Prusse. Personnages principaux :

Nana est un personnage democratique, exemplaire de son epoque, en ce qu’elle sort du peuple et arrive au pouvoir grace a ses relations avec autrui (en particulier grace aux hommes riches). Elle se sert de son corps pour obtenir ce qu’elle desire, se rejouit de la consommation, voir de la consumation et de la destruction et est capricieuse et instable, ce qui est propre aux filles de joie d’apres ZOLA. De plus elle est aussi assez naive quand elle est amoureuse. C’est une jeune femme qui vit au jour le jour et qui ne reflechit pas trop avant d’agir. Ses coups d’impulsivite lui vaudront d’ailleurs quelques problemes.

Le comte Muffat est un homme age, niais, au langage chatie. Tres attire par Nana, le comte sera un de ses amants bien qu’il soit marie. Il a d’ailleurs tres peur de l’enfer et a un fort esprit religieux. Par ce personnage, ZOLA veut decrire l’Empire et son immoralite ainsi que son luxe qui vont conduire la France au gouffre en 1870. Il est tres possessif et jaloux envers l’heroine : cet homme, qui fait sa priere tous les soirs avant de monter dans le lit de Nana, a voulu se refugier dans la religion, ses crises de foi ont repris une violence de coups de sang, le laissant comme assomme dans sa detresse.

Satin a dix-huit ans. Malgre son jeune age, elle est sale et tres desordonnee. Elle devient l’objet du desir de Nana tres rapidement et s’impose grace a cette derniere aupres de ses pretendants. Elle essaye de plaire a tout le monde et d’etre gentille, mais cela entraine la jalousie excessive de Nana. Themes : La prostitution est le theme principal de ce roman. En effet, ZOLA y decrit les aventures d’une courtisane evoluant autour de l’echange : son corps contre ce qu’elle desire. Nana vit d’ailleurs aux crochets de ses divers amants, et est incapable de gagner de l’argent par elle-meme.

De plus on sait que le roman a ete publie en 1880, epoque ou nombreux romans parlant de la prostitution paraissent. En effet, la litterature realiste est une litterature du devoilement : l’auteur ne cache rien et devoile tout. La vengeance de Nana. Celle-ci veut se venger de la societe en ruinant tout ses amants. Nana devient une brave fille, plutot sympathique, meme si ses appetits d’hommes et de respectabilite montrent bien le souhait de revanche sociale, pour sortir du monde modeste ecrase par la revolution industrielle et le triomphe d’une bourgeoisie sans complexes.

Sa revanche semble d’autant plus efficace qu’elle est inconsciente, voire hereditaire : ce que Zola appelle « une rancune inconsciente de famille, leguee avec le sang ». La dependance de l’amour qui mene la plupart des personnages a des actes et reactions insenses. Comme Muffat avec Nana ou encore Nana avec Satin, ZOLA montre des personnages jaloux et possessifs, avides de conquerir et de posseder pour eux seuls la personne aimee. Par ailleurs, tout au long du roman, Nana est toujours en compagnie de quelqu’un, meme lors de sa mort.

Cela montre donc la dependance du personnage principal, incapable de vivre seul et oblige de se raccroche a celui ou celle dont elle est la compagne. Realisme : Tout comme la plupart des romans de ZOLA, Nana n’est pas une exception : en effet, ZOLA decrit la vie d’une jeune prostituee, sans detours et sans artifices. Il cherche a depeindre la realite telle qu’elle est, sans idealisation, choisissant ses sujets dans les classes moyennes ou populaires, comme celle du personnage principal.

Mais au dela du realisme, on peut parler de naturalisme, Nana etant inspiree de Blanche Dantigny, actrice francaise. En effet, l’auteur suivant le mouvement naturaliste verifie tout ce qu’il dit dans la vie reelle et si cela concorde bien avec son ? uvre. De plus, Nana est un roman issu d’une saga, les Rougon – Macquart : les cycles romanesques etant propres a ce mouvement. Enfin la description des lieux et du milieu est tres detaille, le vocabulaire est technique est specifique aux themes abordes et le langage est populaire ou parle selon les differents personnages.

Mon avis : Le personnage de Nana m’a enchante : malgre ses caprices, elle reste naturelle et sans grande mechancete au fond d’elle-meme, ce qui en fait un personnage attachant car reel. Le roman est bien mene, car on suit avec envoutement les peripeties de cette jeune femme passionnelle en soif de revanche sur la societe : Grace a ZOLA qui aborde un des themes les plus actuels de sa societe, on imagine avec facilite la situation des prostituees de son temps.

Je me suis d’ailleurs amusee a voir a quel point les hommes sont decrits comme etant des betes pretes a tout pour obtenir ce qu’elles desirent, en l’occurrence Nana. De plus, la derniere scene est assez impressionnante : la description du corps de la jeune femme et de sa mort est en parallele avec tout le reste du livre qui la decrit comme etant magnifique. En conclusion, je pense que Nana est un des romans les mieux reussit de son auteur : il parle d’un theme sense etre tabou a son epoque (qui l’est encore un peu d’ailleurs), sans detour et avec precisions, ce qui est rares pour le sujet de la prostitution.