Mondialisation et interdependances

Mondialisation et interdependances

Mondialisation et interdependances La mondialisation est un phenomene souvent invoque dans les medias. L’emergence d’une realite a l’echelle mondiale qui depasse le cadre traditionnel des Etats est incontestable, mais fort complexe. Reposant sur une mobilite sans precedent des hommes, des marchandises, des capitaux, des informations, la mondialisation apparait comme un processus d’integration croissante des differentes parties du monde, organisee autour des grands poles capitalistes. 1. Qu’appelle-t-on mondialisation ? Pour les geographes, la mondialisation reside dans l’effacement relatif des frontieres et dans la reduction des distances. Les progres des moyens de transport et ceux des communications, avec le developpement du telephone, de la television, puis d’Internet ont pour consequence une plus grande proximite entre les differents points du globe : le monde s’est comme retreci. • Pour les economistes, la mondialisation est aussi appelee globalisation. Elle consiste en la mise en place d’un fonctionnement economique planetaire qui rend les economies des differents pays de plus en plus interdependantes.

La croissance economique mais aussi les crises peuvent alors se diffuser rapidement. • Dans le domaine politique, la mondialisation designe l’emergence de logiques supranationales. La Societe des nations pendant l’entre-deux-guerres puis l’ONU creee en 1945 en ont ete les amorces. La question est regulierement debattue a l’occasion de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
conflits (par exemple recemment, dans l’ex-Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak) : la communaute internationale peut-elle s’imposer a un Etat, et a quelles conditions ? pic] 2. S’agit-il d’un processus recent ? • La mondialisation est un processus ancien. On peut citer pour principales etapes : • la colonisation du monde par les Europeens a partir du XVe siecle, • la revolution industrielle europeenne et nord-americaine du XIXe siecle, • la Seconde Guerre mondiale et les relations internationales depuis 1945 qui ont porte les enjeux geopolitiques a l’echelle du globe. • Depuis les annees 1980, cependant, on observe une acceleration et une generalisation du processus.

Les frontieres ont un role amoindri en matiere economique, les grandes entreprises ont des strategies internationales, les capitaux circulent sans discontinuer, les Etats voient leurs prerogatives en partie remises en cause, les progres techniques permettent des communications en temps reel, les habitants du monde partagent les memes emotions, agreables lors des competitions sportives (une finale de coupe du monde de football est vue par 1 milliard de personnes en meme temps) ou dramatiques comme lors des attentats du 11 septembre 2001 vecus en direct ou presque dans tous les pays. . Quels sont les flux de la mondialisation dans le domaine economique ? Dans le cadre de la mondialisation, des flux croissants de differentes natures circulent sur toute la planete. • Il s’agit en premier lieu de flux virtuels. La revolution technologique, qui s’est produite au cours des dernieres decennies, dans le secteur des telecommunications et de l’informatique, permet l’echange instantane d’informations d’un point a l’autre de la planete. Les capitaux circulent egalement a l’echelle de la planete, avec tres peu de restrictions : c’est la globalisation financiere. Les echanges internationaux de marchandises ne sont pas une nouveaute. Mais la croissance du commerce mondial (les exportations mondiales ont double entre 1970 et 2000) est beaucoup plus rapide que la croissance de la production : les produits s’echangent donc en proportion grandissante sur la planete. Si le petrole, matiere premiere essentielle a l’activite economique mondiale, domine en volume, c’est la croissance des echanges de produits manufactures qui est la plus remarquable (ils representent en valeur les trois quarts des exportations mondiales) ; beaucoup de produits finis (vetements, automobiles, ordinateurs, etc. sont desormais vendus sur tout le globe. Le commerce des produits intermediaires, souvent entre deux etablissements d’une meme entreprise, connait egalement une progression considerable. • Ces echanges s’effectuent majoritairement par voie maritime ce qui explique l’importance economique des facades maritimes des continents. 4. Quels sont les flux de personnes dans le cadre de la mondialisation ? On distingue les flux de travailleurs, les flux de refugies et les flux touristiques. Les migrations de travail s’effectuent de plus en plus a echelle mondiale : originaires de regions pauvres, les migrants cherchent a gagner des territoires plus riches, pays industrialises ou regions productrices de petrole. Les heritages historiques et la proximite culturelle determinent ces flux migratoires, qui s’orientent, de maniere privilegiee : • de l’Amerique latine vers les Etats-Unis, • des anciennes colonies vers leur ancienne metropole europeenne, • des regions de confession musulmane ou d’Asie meridionale vers le Moyen Orient.

Dans ce domaine, la mondialisation est loin d’etre achevee ; les pays riches utilisent les frontieres pour essayer de limiter l’arrivee de populations des pays pauvres. • Les flux de refugies sont importants dans les zones de conflit. S’ils touchent essentiellement les regions riveraines, ils peuvent generer des flux a echelle plus large. • Les flux touristiques sont des deplacements de courte duree. Ce sont les populations des pays industrialises (Amerique du Nord, Europe de l’Ouest, Japon) qui constituent les principales zones de depart, mais aussi d’arrivee.

Les deplacements vers les pays plus pauvres n’en constituent pas moins un enjeu economique et une realite de l’ouverture du monde ; certaines regions tropicales, aux amenagements specifiques, attirent l’essentiel des flux touristiques vers les pays du Sud. 5. Quel est l’impact de la mondialisation sur l’organisation de l’espace planetaire ? Le processus de mondialisation en cours modifie l’organisation de l’espace mondial a deux niveaux. • La mondialisation accroit les inegalites de richesses entre les pays les plus riches et les autres.

Les trois poles de la Triade (Amerique du Nord, Europe occidentale et Asie orientale) concentrent l’essentiel des flux d’information, maitrisent la circulation des capitaux avec 90 % des investissements dans le monde, effectuent 80 % des echanges de marchandises. Les progres des pays emergents, tels ceux d’Asie orientale, ne doivent pas masquer le fait que la majorite des Etats et des populations des pays du Sud restent en marge de la dynamique de mondialisation. A une echelle plus fine, le processus de mondialisation favorise un type specifique de territoire : les grandes metropoles mondiales. Les conditions locales prenant une place grandissante, les entreprises localisent leurs sieges sociaux a proximite des places financieres, les centres de recherche pres des universites, les productions complexes dans des regions dynamiques qui permettent d’externaliser une partie des taches. Ce sont les villes les plus importantes qui beneficient de cette evolution et qui constituent les lieux du pouvoir economique, financier et mediatique.

Elles forment ce que l’on appelle l’archipel megapolitain mondial (AMN) et fonctionnent en reseau pour les echanges d’informations et les flux de capitaux. Font partie de cet archipel New York, Paris, Londres, Tokyo ; dans une moindre mesure, Hong Kong, Los Angeles. Souvent, une ville bien integree dans les reseaux mondiaux peut etre dynamique alors que la region qui l’entoure est marginalisee. La mondialisation conduit a une desarticulation entre les reseaux et les territoires. 6. Quels sont les acteurs de la mondialisation ? La mondialisation resulte tout d’abord de la volonte des Etats qui ont souhaite ouvrir leurs frontieres dans le domaine economique afin d’encourager la croissance. Cette evolution, initiee par les Etats-Unis des 1945, est desormais acceptee par l’ensemble des pays industrialises et par un nombre croissant de pays du Sud. Elle s’est traduite par la creation de grandes organisations economiques internationales comme le FMI ou l’OMC. • Principaux acteurs economiques dans une economie de marche, les entreprises ont ete amenees a jouer un role essentiel dans le processus de mondialisation.

Ainsi 63 000 firmes multinationales (FTN) realisent aujourd’hui, avec 820 000 filiales a l’etranger, les deux tiers du commerce mondial. Ces entreprises cherchent a localiser leurs unites de production dans le lieu le plus favorable ; les criteres retenus varient en fonction de l’objectif : faible cout de la main-d » uvre pour certaines operations de montage, proximite d’un marche important pour l’ecoulement de produits finis, ville universitaire pour la conception de produits innovants, main-d » uvre ormee pour des operations technologiquement elaborees. La mise en ‘ uvre de ce type de strategie renforce la division internationale du travail. • La mondialisation compte egalement des acteurs illicites. Dans les paradis fiscaux, de nombreuses societes ecran masquent des flux financiers illicites ou permettent les fraudes fiscales. De meme, le trafic de la drogue est une forme illegale de mondialisation. • Enfin se pose la question de l’emergence d’une opinion publique mondiale.

Les organisations internationales et les ONG jouent un role essentiel dans l’amorce de la mondialisation politique et citoyenne. Des mobilisations internationales altermondialistes, pour la defense de l’environnement ou pour le respect des droits de l’homme, contribuent a cette evolution. Mais force est de constater qu’il n’y a pas encore de societe civile ni de gouvernance mondiale a l’echelle des grands processus economiquement determinants. [pic] [pic]  A retenir

La mondialisation est un processus tres avance dans les domaines de l’echange d’informations et de l’economie, en particulier de la finance. Les Etats et les firmes multinationales en sont les principaux acteurs. Les flux qu’elle genere favorisent la Triade et augmentent les inegalites Nord-Sud. Consideree dans sa dimension humaine, la mondialisation est un processus encore largement en cours : ainsi les flux migratoires sont-ils tres controles et aucune forme de gouvernance mondiale n’existe a ce jour.